Game of Thrones 2

corneille

À raison de 100 pages par jour, on arrive relativement vite à bout de ce deuxième tome assez conséquent, mais dont le rythme ne s’essouffle pas.

Si l’hiver n’est pas encore venu, ce n’est pas le cas de la guerre qui éclate dans tout le royaume. Les rois se sont multipliés, au nord, dans les îles de fer et bien sûr les frères Baratheon, Stannis et Renly, l’un contre l’autre. Tous désirent reprendre le trône de fer qu’occupe alors Joffrey, plus Lannister que Baratheon lui-même. Quant à Daenerys, elle continue son périple, jusqu’à Quarth, avec ses dragons, à la recherche de bateaux et d’une armée.

L’un des narrateurs a disparu à la fin du tome 1, mais on voit l’apparition de nouveaux « narrateurs » qui permettent de suivre l’histoire de tous les coins du pays. Ainsi, Theon se détache des Stark et suit sa propre voie/voix, nous permettant d’explorer un autre endroit du pays, ainsi qu’une autre manière de penser. Davos, le chevalier oignon, sert également d’yeux au lecteur pour savoir comment se passent les choses dans le camp de Stannis avec la magicienne rouge.

Dans ce tome, on assiste déjà à la chute d’un des prétendants au trône. Le jeu des pouvoirs devient plus dense et la guerre prend réellement sa place avec la grande bataille de la Néra. Pour la plupart des personnages la voie est assez tracée depuis le début du tome (Arya continue son périple sans en voir le bout, Sansa reste prisonnière, Daenaerys est en quête d’une armée), mais certains parcours sont plus chaotique, comme le retour de Catelyn. Partie pour Port-Real, elle décide de rentrer à Winterfell, avant de tomber sur Tyrion et de dévier sa route jusqu’aux Eryés (tome 1), pour ensuite retourner à Vivesaigue, revoir Robb, être envoyée comme émissaire dans le camp de Renly, etc.

Dans ce tome, on retrouve donc assez peu d’action pure à part les péripéties d’Arya et la bataille de la Nerra. Le jeu est politique et tactique et c’est donc avec plaisir qu’on retrouve les passages concernant Tyrion, nombreux et toujours intelligents avec des pointes d’humour.

D’après de nombreux témoignages, ce deuxième tome happe vraiment le lecteur et lui permet d’enchaîner les chapitres sans même s’en rendre compte. J’avoue que si le découpage français m’avait perturbé en première lecture, là les parties sont juste notifiées et je me suis moi-même rendue compte à la vitesse à laquelle je dévorais ce deuxième tome.

Maintenant, je suis prête pour le troisième et (re)découvrir de nouveaux personnages narrateurs avec des passages que j’aime beaucoup !

Cet article, publié dans Fantasy/SF, Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Game of Thrones 2

  1. Ping : 10 livres marquants | Girl kissed by fire

  2. Ping : Le Chevalier errant | Girl kissed by fire

  3. Ping : L’Œuf de Dragon | Girl kissed by fire

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s