Eurêka

Aujourd’hui, c’est l’épiphanie. Enfin, en principe, c’est le 6 janvier, mais en France on le fait souvent le 1er dimanche de janvier (sauf s’il tombe le 1er janvier).

galette-des-rois-2

Traditionnellement, on dit que les rois mages sont enfin arrivés jusqu’à l’enfant Jésus. En réalité, comme la majorité des fêtes chrétiennes, les origines de cette célébration sont bien plus anciennes et païennes. Convertir les fêtes païennes en leur donnant une symbolique chrétienne a permis de transformer les mentalités et de garder des fêtes que les païens n’étaient pas prêts à abandonner.

Le mot épiphanie apparaît lui aussi avant la religion chrétienne, puisqu’il signifie en grec : la venue, la manifestation des dieux.

Ce mot désigne donc la venue des dieux grecs sur terre (comme dans les Métamorphoses d’Ovide lorsque les dieux se mêlent aux humains). Mais il y a également une grande notion de retour à la lumière. Durant 12 jours, on fête le retour du jour : le 22 décembre, on fait le solstice, puis le 6 janvier, les jours qui se rallongent enfin. Le 6 janvier est également une fête romaine, les Saturnales, où on fête le roi : la galette symbolise le soleil bientôt de retour et la fève, le moyen de désigner le roi. Un des prisonniers condamné à mort peut voir quelques unes de ses exigences satisfaites avant son exécution, un jeune soldat se fait fêter par tous les autres, et parfois, esclaves et maîtres échangent leur position durant une journée.

De nos jours, l’Épiphanie est toujours fériée dans certains pays et en Espagne ce jour est même presque plus important que Noël.

L’épiphanie signifie donc une apparition soudaine. C’est donc un terme qu’on retrouve en sciences, philosophie ou littérature : c’est la compréhension soudaine de l’essence ou de la signification de quelque chose. Pour reprendre wikipédia qui explique cela mieux que moi : Le terme peut être utilisé dans un sens philosophique ou littéral pour signifier qu’une personne a « trouvé la dernière pièce du puzzle et voit maintenant la chose dans son intégralité », ou a une nouvelle information ou expérience, souvent insignifiante en elle-même, qui illumine de façon fondamentale l’ensemble. Les épiphanies en tant que compréhensions soudaines ont rendu possible des percées dans le monde de la technologie et des sciences. Une épiphanie célèbre est celle d’Archimède, qui lui inspira son fameux Eurêka ! (J’ai trouvé !).

ob_dd7f7714918e42e4532d11186896c3a9_eureka1

Bon appétit, en espérant que si vous ne tombez pas sur la fève, votre roi ou reine soit clément !

Cet article, publié dans Divers témoignages, Un peu de tout, un peu sur moi, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Eurêka

  1. Rhaeny dit :

    On en apprend tous les jours ^^

    J’aime

  2. Polina dit :

    Tu viens de me mettre en appétit, je pars tirer les rois avec les amis sur cette belle image !

    J’aime

  3. Parole de Lea dit :

    Vraiment intéressant ton article !

    J’aime

  4. Ping : Pour y voir plus clair… | Girl kissed by fire

  5. Ping : Sommaire | Girl kissed by fire

  6. Ping : Sommaire | Girl kissed by fire

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s