Cloud Atlas

Andy et Lana Wachowski et Tom Tykwer, sorti en 2012.

fullsizephoto273087

La première fois que j’ai vu ce film, je n’étais pas dans les meilleures conditions. Comme bien souvent, je faisais autre chose en même temps (lorsque je regarde un film seule, je suis incapable de faire une seule chose à la fois) et j’ai eu le malheur de le télécharger en anglais. Pour ceux et celles qui connaissent l’histoire, vous comprendrez dès ces premières lignes, que je n’ai pas compris grand chose !

L’histoire se déroule sur plusieurs époques à la fois et les personnages sont incarnés par les mêmes acteurs, maquillés de façon époustouflantes. À travers les époques on suit des couples aux amours contrariées par des adversaires puissants et cruels, mais rien ne pourra les décourager dans leur quête de liberté, aussi chère puisse-t-elle être à acquérir.

Il y a donc 6 histoires qui se croisent et se décroisent :

En 1849 Adam Ewing est un jeune juriste qui rejoint San Francisco et fait connaissance avec un esclave en fuite. Mais le jeune homme tombe malade.

Dans cette histoire, on retrouve la thématique de la liberté via le combat pour la libération des esclaves.

 cloud-atlas-autua

En 1936, Robert Frobisher doit quitter précipitamment son amant Rufus Sixsmith et rejoint le célèbre compositeur Vyvyan Ayrs. Le jeune homme devient le copiste du compositeur et ensemble ils écrivent la Cartographie des nuages (Cloud Atlas) une musique née de leur collaboration, que le vieux compositeur entend en rêve et qu’il associe également à un café très étrange (voir la 5ème histoire). Robert Frobisher quant à lui lit le journal d’Adam Ewing et les lettres qu’il envoie à Rufus Sixsmith seront également retrouvées et lues plus tard par un autre personnage.

 Cloud-Atlas-Movie

En 1973, Luisa Rey est une journaliste qui rencontre Rufus Sixsmith, l’ancien amant du musicien de l’histoire précédente, mais avec quelques bonnes années de plus. Devenu physicien, il informe la jeune journaliste d’un énorme problème de sécurité d’une nouvelle centrale nucléaire et lorsque la jeune femme enquête sur l’affaire, elle commence à se mettre en danger en découvrant que les industriels tentent de tirer profit de leur puissance. On retrouve dans cette histoire le Cloud Atlas et la correspondance de Robert Frobisher.

 cloud-atlas04

En 2012, l’éditeur Timothy Cavendish devient soudainement riche lorsqu’un de ses auteurs médiocres fait le buzz en tuant un critique. Mais ses créanciers le rattrapent et alors qu’il demande encore de l’argent à son frère, celui-ci le fait enfermé dans une maison de retraite. Avec trois autres retraités, il tente de s’échapper.

Durant son internement, il lit le témoignage de Luisa Rey et écrit son autobiographie qui sera adaptée en film, vu dans l’histoire suivante.

 cloud-atlas06

En 2144, le clone Sonmi-451 travaille dans un café, mais est « réveillé » et prend conscience du monde qui l’entoure. Elle fait la rencontre du rebelle Hae-Joo Chang qui lui montre le monde dans lequel elle vit et la jeune femme se rend compte qu’il est de son devoir de révéler ce qu’elle a elle-même découvert pour que tout le monde soit au courant. Elle décide alors de faire une révélation publique à la télévision et à la radio.

 cloud-atlas09

Au XXIVe siècle, dans un futur pots-cataclysmique Zachry est un homme qui vit dans une petite tribu souvent attaqué par un peuple de cannibale qui a déjà tué son frère et le fils de celui-ci sans qu’il ne puisse les tuer. En proie à des hallucinations, il est méfiant et sur ses gardes et redoute l’ethnologue Meronym, qui fait partie des derniers hommes civilisés possédant la science qui existent. Dans cette dernière histoire on voit que Sonmi est devenue une déesse, adorée par ce peuple redevenu primitif.

 cloud-atlas-wallpaper

La morale de ces histoires est que les choix que nous faisons peuvent changer totalement l’histoire, pas seulement la nôtre, mais l’Histoire, sur plusieurs générations, ce qui est bien représentés par le fait que les acteurs jouent plusieurs rôles, souvent du même type (les méchants restent méchants et les gentils rejouent les gentils)

Le film est donc assez difficile à suivre surtout au début, mais les éléments se mettent petit à petit en place. Le revoir une seconde fois est je pense une bonne idée. J’ai vu sur Internet qu’il y avait de grosses différences avec le roman (plus d’histoires d’amour, pas d’homosexualité, etc). Je ne sais pas, il me faudrait l’avis de quelqu’un qui a lu le livre.

En tout cas, c’est un film fort, qui envoie des messages importants et j’ai bien aimé la façon dont ça a été filmé.

Si vous ne l’avez pas vu, avec les résumés des histoires que je viens de faire et les acteurs dans leurs différents rôles que je vais vous mettre en dessous (je ne les ai pas tous fait, mais ça prouve combien les maquilleurs sont bons !) pourront vous aider !

Donnae Bae

doona bae 3  doona bae 2  doona bae 1

Halle Berry

halle berry 7 halle berry 6 halle berry 4 halle berry 3 halle berry 2 halle berry 5 halle berry 1

Hugo Weaving

hugo weaving 5 hugo weaving 4 Hugo weaving 3 hugo weaving 2 hugo weaving 1

Tom Hanks

tom hanks 2 tom hanks 3 tom hanks 4 tom hanks 5 tom hanks 6 tom hanks 7

Cet article, publié dans Films et séries, Multimédia, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Cloud Atlas

  1. merya dit :

    Le livre est sublissime! J’ai trouvé que le film était une très bonne adaptation (notamment parce qu’il explicite l’aspect destins croisés avec les acteurs qui ont des rôles à toutes les époques, ce qui n’est pas aussi clair dans le bouquin, à part pour les personnages principaux). Et les nuances avec le bouquin ne m’ont pas du tout dérangée, j’avais l’impression de découvrir complètement l’histoire, ce n’est pas désagréable (ça m’avait un peu fait la même avec Stardust, que je conseille d’ailleurs!)
    J’ai particulièrement aimé que dans le livre, chaque tranche de vie correspond à un style littéraire différent (journal, relation épistolaire, …) et le fait que chaque histoire est imbriquée dans les autres (on a d’abord la moitié de la première, puis la moitié de la deuxième,… jusqu’à la dernière en entier, qui retrouve trace de la deuxième moitié de celle d’avant et ainsi de suite jusqu’au retour à la première histoire). Et c’est superbement écrit (et traduit!) : ça se voit notamment avec la dernière période temporelle et le langage réinventé (qui était dur à suivre dans le film par contre ^^)
    Bref, je conseille le bouquin quoi 😉

    J’aime

    • cool ! du coup avec les différences, j’avais un peu peur de me perdre si je lisais le livre, mais tu me redonnes envie de courir l’acheter et de le dévorer !
      sinon, que deviens-tu, toi ? ça fait longtemps que je n’ai pas eu de tes nouvelles ^^

      J’aime

      • merya dit :

        Le bouquin est très clair sur les périodes temporelles donc aucune crainte à avoir sur ça =D
        sinon moi je vais entamer une grande aventure parisienne parce que je vais y faire un stage de six mois pour un magazine culturel en ligne et papier =D (je suis à la fois hyper excitée et méga stressée ^^)

        J’aime

      • oui, j’ai vu ça vite fait sur FB, ça a l’air super ! six mois, en plus, ça te donne bien le temps de faire des trucs intéressant ! tu as le droit de dire pour quel magazine tu vas travailler ? et qu’est-ce que tu vas y faire ? tu as une chance que ça débouche sur un job ?

        J’aime

      • merya dit :

        Je réponds pas dans le bon fil mais j’ai pas marqué « répondre » sous ton dernier comm ^^ » Je vais bosser pour le magazine en ligne et papier Chronicart, avec des missions de recherche de partenariat/community management … ça a l’air trop génial mais j’espère que je saurai être à la hauteur (*grosse pression*). A priori pas de job derrière (les joies de la culture ^^), mais d’un côté ça m’arrange parce que Paris 6 mois, OK, mais plus longtemps ça me fait pas du tout envie ^^

        J’aime

      • oui, ça a l’air bien intéressant en tout cas, tu vas sûrement apprendre pleins de trucs ! c’est sûr que Paris, ce n’est pas l’idéal et qu’à petite dose ça suffit. j’espère en tout cas que ça te permettra de te créer un réseau ou d’avoir une ou deux bonnes adresses et de trouver quelque chose ailleurs lorsque ton stage sera fini !

        J’aime

  2. Kimysmile dit :

    Il a l’air vraiment particulier ce film !

    J’aime

  3. culturieuse dit :

    J’ai lu le livre après avoir vu le film: succulents tous les deux!

    J’aime

  4. Lullaby dit :

    Lu avant de l’avoir vu, et je tire mon chapeau aux réalisateurs pour avoir réussi à bien adapter un tel livre ! Bon, j’ai préféré le livre parce que les sujets abordés sont plus approfondis et la romance n’est pas à tous les coins de rue (même s’il y a quand même quelques idylles fortes), mais le film n’a pas à rougir, il retranscrit bien le propos et la structure du livre sans en faire un gloubiboulga, ce qui est un sacré tour de force !

    J’aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s