L’Enclave, tome 1 : l’Enclave

Et pour finir la semaine, voilà une petite trilogie coup de cœur ! Qui permettra de rattraper tout le retard dans mes critiques (eh oui, pendant les vacances, on fait souvent plein d’autres choses (oui, je sais, je n’ai aucune excuse, je n’ai pas eu de vacances ^^ ))

logo_113339

Ann Aguirre

2013

Dans une Amérique du futur, une épidémie, des catastrophes (naturelles ou pas, on ne sait pas encore) a détruit toute vie à la surface. Les quelques petits groupes de survivants se sont réfugiés sous-terre, dans les rames de métro, dans des endroits nommés Enclave. Dans l’Enclave de l’héroïne, la société est très bien organisée : les Géniteurs doivent concevoir des enfants et les élever (essentiel lorsque la mortalité infantile est de plus de 50% et l’espérance de vie de 25 ans) ; les Chasseurs qui ramène la nourriture et tiennent à distance les monstres (en gros, des zombies) ; et les Ouvriers qui font tous le reste.

Fille15 est initiée et en devenant Chasseuse, elle prend le nom de Trèfle. Sa vie commence réellement, elle cesse d’être une Môme. Elle est mise en équipe avec Del, qui n’est pas né dans l’Enclave. Lors d’une mission, ils découvrent un môme venu d’une enclave voisine, décimée par les monstres. Mais alors qu’ils tentent de prévenir les leurs, ils sont chassés et doivent alors affronter le monde du dessus.

Ce livre a été vraiment un coup de cœur, mais je tenais à poser cette question tout de suite : peut-on réellement dire que c’est une dystopie ? Un dystopie c’est lorsqu’un régime totalitaire empêche ses membres d’être heureux et d’avoir une individualité. Là, Trèfle et ses amis sont parfaitement heureux, elle adore être une chasseuse. Je dirais plutôt que c’est du post-apocalyptique. Enfin, c’est un détail, ça n’enlève rien au roman.

Celui-ci se divise d’ailleurs en deux parties, en-dessous et au-dessous, avec les règles et les surprises de chaque monde. L’auteur a un style agréable et le roman reste tout à fait respirable. Je m’explique, la vie dans les souterrain, entourée de zombie, de morts, de tunnels totalement noir pourrait être rapidement étouffante, effrayante voir même se transformer en horreur. Mais il n’y a nulle dramatisation, les monstres n’ont pas ce côté humain que peuvent avoir les zombies.

C’est également assez intéressant de voir l’évolution de la mentalité de Trèfle qui devient adulte et découvre la vérité. Ça m’a fait beaucoup pensé au mythe de la caverne de Platon : les gens vivent sous la terre, illusionnés par leurs certitudes, mais lorsqu’ils sortent, la lumière les éblouissent, ils découvrent la vérité, mais ne peuvent rentrer rapporter cette vérité sous peine de se faire tuer.

Bref, une jolie découverte, pas hyper original, mais bien tourné, je viens de découvrir que la suite était déjà parue, je sens qu’elle ne va pas m’échapper !

Tome 2

Tome 3

Cet article, publié dans Fantasy/SF, Lecture, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’Enclave, tome 1 : l’Enclave

  1. Ping : Enclave t2 Salvation | Girl kissed by fire

  2. Kimysmile dit :

    Il a l’air sympa !

    J’aime

  3. Ping : Enclave Tome 3 La Horde | Girl kissed by fire

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s