Le Roi disait que j’étais le diable

PHOea3d205e-285a-11e4-975e-a3dfdd16c4d0-300x480

Clara Dupont-Monod

J’ai découvert Clara Dupont-Monod totalement par hasard lorsque j’ai sauvé de la destruction un de ses romans précédents, La Folie du Roi Marc dont l’histoire me fait penser à ce dernier roman. Dans la folie du roi Marc, on retrouve Marc le mari d’Yseult qui raconte à travers ses ressentis toute la légende de Tristan et Yseult. On a donc affaire à un mari déçu par son mariage, incompris de la femme qu’il a épousé.

Dans ce dernier roman, Clara Dupont-Monod s’intéresse à Aliénor d’Aquitaine et son premier mariage avec Louis VII. Amené à devenir roi à la mort de son frère aîné alors qu’il souhaitait devenir moine, Louis VII n’a rien d’un roi, d’un guerrier ou d’un mari. Pourtant au travers des passages en italique où il est narrateur on se rend compte qu’il fait de son mieux autant pour régner sur la France que sur le cœur de sa reine rebelle. Car Aliénor descend de Guillaume le Conquérant, dans ses veines coule un sang belliqueux, vif et empli des chants des troubadours alors inconnus et méprisés en Île de France. Aliénor méprise son époux, autant le roi incapable de prendre des décisions seuls, incapable de faire la guerre, que l’homme qui n’a jamais osé l’approcher. Dans cette double narration où s’alternent les voix, on voit toute la complexité de la relation entre le roi et la reine, leurs forces et leurs faiblesses, mais surtout les fossés infranchissables qui les séparent puisqu’il ne semble y avoir aucun dialogue entre eux. Un des exemples le plus criant est la menthe. Aliénor déteste la menthe qu’elle trouve trop sucrée sous ses airs faussement piquant. Mais le jour où Louis VII la rencontre, de la menthe avait été disposée un peu partout et c’est resté pour lui le symbole de leur rencontre, il ne peut s’empêcher alors d’en respirer un brin à longueur de temps, excédant sans le savoir sa femme qui ne comprend pas cet entichement.

Capture-d’écran-2010-04-11-à-20.46.50-300x207

J’aime beaucoup la façon dont est raconté cette période historique, car elle mêle les éléments historiques aux sentiments humains, mais également une description frappante de cette époque, avec la campagne, la ville de Paris, ses odeurs et ses gens. Le livre foisonne, nous montre mille chatoiements, mille éclats de voix, sans pourtant que les époux arrivent à s’entendre et se comprendre…

10 livres

10ème livre de la Rentrée littéraire 2014 !

Publicités
Cet article, publié dans Histoire/Romans Historiques, Lecture, Nouveautés, Rentrée Littéraire 2014, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le Roi disait que j’étais le diable

  1. cleoballatore dit :

    Il a l’air intéressant ce livre. J’aime beaucoup les biographies.

    J'aime

  2. Ca a l’air vraiment intéressant! Je me le note s’il passe entre mes mains 🙂

    J'aime

  3. Ping : La Passion selon Juette | Girl kissed by fire

  4. Lullaby dit :

    Roh celui-ci je l’ai acheté lors de sa sortie, un peu au pif et parce que dès qu’un roman parle d’Aliénor, je ne résiste pas! J’ai adoré! L’écriture, la narration, la puissance et le beauté du style! Je l’ai lu deux fois de suite tant il m’a bouleversé! Dans la foulée, j’ai fait le plein des romans de la Clara Dupont-Monod: gros coup de coeur pour « La Folie du Roi Marc » -sublime-; l’étrange et onirique « Eova Luciole ». C’est « La Passion selon Juette » qui m’a le moins touché…

    J'aime

    • Je n’ai pas lu Eova Luciole, mais comme toi j’ai adoré Le Roi disait que j’étais diable et la Folie du Roi Marc qui m’avait fait découvrir et adorer cette auteure ! Comme toi, la Passion selon Juette m’a moins séduite !

      J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s