Moutnedjemet l’oubliée

1540-1

Nicole Voilhes

Décembre 2014, In Octavo éditions

Merci à Babelio et aux éditions in Octavo pour la découverte de ce roman. J’ai particulièrement apprécié la petite dédicace manuscrite à l’intérieur, c’est toujours très agréable !

Sorti en décembre 2014, ce roman a été écrit par Nicole Voilhes une auteur française qui s’intéresse souvent à l’Histoire. Elle a choisi cette fois une époque qui passionne souvent, l’Egypte Ancienne.

Moutnedjemet (on va dire Mout) est une jeune orpheline, élevée avec la princesse Ankhesepaton (on va dire Ankh). Celle-ci est la 3ème fille d’Akhenaton et de Nefertiti et pour tout de suite vous situer, elle sera la femme de Toutankhamon.

Donc les deux filles grandissent ensembles et devenue nubile, Mout entre au harem d’Akhenaton qui grâce à sa tâche de naissance et à un grain de beauté comprend qu’elle est la fille qu’il a eu d’une princesse hittite tuée alors qu’elle venait de donner naissance à un enfant disparu mystérieusement. Mout comprend donc qu’elle est une princesse, même si elle n’est pas la fille de la Grande Épouse Royale. Je rappelle qu’à l’époque, pour les pharaons, il est tout à fait normal d’avoir des relations entre père et filles, il s’agit de faire le plus d’enfants possible possédant le « fluide divin », donc personne n’ait choqué qu’il ait couché et engrossé sa propre fille. Mout accouche donc d’un garçon, le 1er depuis Toutankhamon, mais celui-ci est assassiné.

Le pharaon décide donc de la mettre en sécurité et elle est confiée au général Horemheb qui protège l’Egypte des hittites. finalement, ils tombent amoureux et s’épousent.

Akhenaton finit par mourir, Ankh épouse Toutankhamon qui est jeune et malade, la jeune femme fait fausse couche sur fausse couche et l’avenir du pays est mal engagé.

Alors, j’ai beaucoup aimé retrouvé cette période qui est exactement la même que dans le roman La Reine Soleil de Christian Jacq. En effet, les historiens sont encore peu sûrs sur qui était Moutnedjmet (fille d’Akhenaton et d’une concubine comme là, ou sœur de Nefertiti, dans les deux cas, même en étant femme d’Horemheb, elle n’a pas la même place dans la lignée royale). Chez Christian Jacq, le roman est centrée sur Ankhesepaton, nommée Akhesa et c’est la femme d’Horemheb la « méchante » qui veut accéder au trône. Deux vues différentes donc.

Dans ce roman, j’ai bien aimé l’écriture et le côté historique. En revanche, je trouve qu’il y a un petit raté. En effet, les deux soeurs, qui sont surtout soeurs de coeur avant d’apprendre qu’elles sont réellement demi-soeurs me sont apparues comme vraiment proches au début, avec une vraies complicité. Puis, j’ai eu l’impression que Mout devenait la femme parfaite, belle, intelligente, fertile, elles veut comprendre la condition des paysans, la politique, elle aime son mari, elle respecte la foi de son père, etc. Alors que de son côté Ankh devient égoïste, hypocrite, manipulatrice, refuse de comprendre la politique ou la réalité. D’un autre côté, Mout lui demande d’aimer son mari, alors qu’ils ont quelque chose comme 5 ans d’écart, quand on est marié à 14-15 ans avec un gamin de 9 ans, malade de surcroi, ça n’aide pas.  elle lui dit d’être heureuse et lui montre combien elle est heureuse alors qu’Ankh fait constamment des fausses couches. Bref, on a vraiment l’impression qu’un personnage est le bien incarné et l’autre le mal.

Alors qu’il y a aurait pu avoir un véritable jeu de pouvoir et de manipulation, beaucoup plus poussé entre Horemheb le général (là il ne veut même pas un peu le pouvoir, il est également absolument parfait), Aÿ, le vieil homme qui ne veut pas non plus le lâcher, Toutankhamon le jeune homme qui aimerait comprendre les règles du jeu et les deux soeurs, les deux épouses qui auraient chacune de leurs côtés manipuler hommes et époux.

Donc, j’ai vraiment aimé cette lecture et cette interprétation, même si j’ai parfois été agacée par le côté un peu stéréotypé des personnages.

Cet article, publié dans Babelio, Histoire/Romans Historiques, Lecture, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Moutnedjemet l’oubliée

  1. Bernieshoot dit :

    je reste hésitant pour ce livre à cause justement de ces personnages peut être trop stéréotypés

    J’aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s