After

PHO43c348f6-93f9-11e4-a7da-4883dd35f03d-300x400

Anna Todd

Le livre est arrivé par hasard entre mes mains (si, si, je le jure) et donc je l’ai lu durant le week-end. Évidemment, je savais déjà le sujet principal.

Donc sans surprise, j’ai retrouvé Tessa qui arrive à l’université. Elle est en couple depuis plusieurs années avec Noah, mais il a un an de moins qu’elle et donc est encore au lycée. En arrivant à la fac, elle fait connaissance avec sa colloc’, qui l’entraîne illico, jeune fille coincée, dans une des soirées étudiantes les plus branchées. Tessa y rencontre Hardin, un bad boy plein de tatouages et de piercings qui est absolument odieux avec elle.

Mais finalement ils se rapprochent, puis se disputent, se rapprochent, etc. Le livre est donc basé sur l’initiation à l’amour physique entre une jeune fille innocente et un bad boy, et leurs relations plus que conflictuelles. Les chapitres sont courts et s’enchaînent bien, mais j’ai trouvé que la relation conflictuelle réellement lycéenne était parfois un peu pénible. On a envie de prendre les personnages et de leur frapper la tête l’un contre l’autre pour qu’ils se taisent et tombent pour une fois d’accord plus de 10 secondes.

Pour la partie histoire, j’ai trouvé que ça faisait très séries américaine girly, le vilain petit canard qui une fois maquillée et bien habillée devient la plus jolie fille de la fac, évidemment elle trouve un job intéressant, bien payé en quelques semaines, sans même chercher ! Et Hardin est évidemment féru de littérature. D’ailleurs, pour une fois ils n’ont pas parlé de la Lettre Écarlate, mais on a eu évidemment Jane Austen, les Hauts du Hurlevent, etc. à croire que les anglais n’ont qu’une dizaine de romans classiques !

Par rapport à 50 shades, l’histoire est un peu mieux menée et un peu plus saine puisque les scènes osées sont plus soft. Si Hardin est un personnage torturé, leur relation au lit est classique, même si le langage est assez vulgaire.

La fin remet tout en question, même si évidemment le lecteur a un avis certainement plus objectif que les héros sur le sujet.

Bref, malgré sa taille, ce roman se lit facilement et très rapidement, certains passages et idées sont plutôt pas mal, mais ça fait très midinette et fleur bleue.

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour After

  1. Kimysmile dit :

    « Midinette » et « Fleur bleue » >> TOUT A FAIT MOI, je le mets sur ma Wish list 😀

    J'aime

  2. Bernieshoot dit :

    si je n’avais rien à lire peut être mais bon ..

    J'aime

  3. Ralala. Je suis un vrai mouton de Panurge, mais IL ME LE FAUT !

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s