Le Géant enfoui

livre-le-geant-enfoui

Kazuo Ishiguro

Je vous avoue que ce livre me laisse encore perplexe. J’ai adoré l’histoire, le pitch de départ, l’ambiance et les personnages. Pourtant, je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire avant la fin. Ce n’est pas mal écrit. Alors, je n’ai sans doute pas été réceptive au style de l’auteur, c’est sans doute le seul truc qui cloche.

Je vais malgré tout vous en parler car c’est une jolie découverte que je veux partager, au moins pour l’histoire.

Axl et Béatrice sont un couple âgé. Un jour, ils se rendent compte qu’ils n’ont pas rendu visite à leur fils depuis très longtemps, mais ils ne se souviennent plus de pourquoi. Ils se rendent d’ailleurs compte qu’il y a beaucoup de choses qu’ils ont oublié, mais ils ne sont pas les seuls. Les souvenirs semblent s’effacer dans une brume qui annihile tout.

En arrivant au village saxon proche du leur, Axl et Béatrice rencontrent Wistan, un soldat saxon et un jeune garçon. Celui-ci a été blessé et les saxons superstitieux du village commencent à avoir peur de lui. Le couple accepte de prendre le garçon avec eux et reprent la route. Ils rencontrent alors un vieux chevalier qui se trouve être Gauvain. Les fils se dénouent peu à peu et ils comprennent que la brume qui efface les souvenirs est produite par une vieille dragonne. Certains veulent la tuer pour faire ressurgir tous les souvenirs, d’autres veulent la protéger.

Ce qui est particulièrement intéressant dans cette intrigue, c’est justement tout le jeu autour des souvenirs. Pourquoi la brume a été mise en place ? Que cache-t-elle ? Quels souvenirs resurgiront-ils si elle disparaît ?

Le couple souhaite retrouver ses souvenirs. Ils partent du principe que s’ils s’aiment encore, rien dans leur passé ne pourrait les séparer, mais au fil du temps, des brèches apparaissent dans leur histoire.

En revanche d’autres personnages sont justement contents de la brume puisqu’elle dissimule toute l’horreur des guerres et oblige les hommes à vivre dans la paix.

Ce roman est donc noyé dans la brume, dans les vallées anglaises juste après le règne arthurien, il y a donc d’ailleurs beaucoup de références au monde celtique. L’histoire est poétique, magique et bien menée. Malgré tout, je ne peux m’empêcher de mettre un bémol, comme je disais, j’ai parfois eu du mal à plonger dans l’histoire.

Quelqu’un l’a lu ?

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Le Géant enfoui

  1. Isa dit :

    c’est tentant quand-même 🙂

    J'aime

    • à tenter alors ^^ j’ai beaucoup aimé l’histoire, même si j’ai parfois eu du mal avec la narration ^^

      J'aime

      • Isa dit :

        ça me fait penser au polar que j’ai commencé cet aprem, et abandonner au bout de 5 pages. la façon dont s’était narré ne me plaisait pas du tout. pourtant j’aime bien les bouquins chez actes sud noir généralement mais là..

        J'aime

      • ouais, ça arrive ! mais là le pire c’est que c’est bien écrit, c’est plus que j’ai trouvé parfois un peu long et j’ai pas réussi à vraiment entrer dans le récit, c’est dommage !

        Aimé par 1 personne

  2. MlleJuin dit :

    Je n’en avais jamais entendu parler. La couverture est superbe et l’histoire est intrigante, c’est dommage que tu n’aies pas accroché au style.

    J'aime

  3. Ping : Le 7 Avril 2016 : Aller sur l’île | Girl kissed by fire

  4. Ping : Les Pierres vives | Girl kissed by fire

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s