Mad Max : Fury Road

mad-max-furiosa-shooting

George Miller

2015

avec Tom Hardy, Charlize Theron…

Samedi soir, je suis allée au ciné voir Mad Max. à tout vous dire, je ne savais même pas qu’il était sorti et je crois avoir vu le Mad Max original, mais je n’en ai pas grand souvenir (à part qu’il y avait du désert, des voitures et un héros dont la famille avait des soucis). Bref, autant vous dire que j’y suis allée sans a priori (à part que ce serait plus un film « de garçon ») ni attente particulière.

Alors pour tout vous dire, je ne regrette pas du tout, j’ai été totalement charmée. Certes, c’est un film d’action, avec du « un peu n’importe quoi » propre à l’univers de Mad Max, une course-poursuite de quasiment deux heures, mais ce film a réussi là où bien d’autres films d’action échouent, il crée un véritable univers, de vrais personnages avec toute une psychologie et renverse pas mal de codes, notamment tout ce qui concerne le héros et les demoiselles en détresse !

Alors, tout d’abord, quelle est l’histoire ? Le monde a changé, le désert a envahi une grande partie de la planète. Max est un ancien flic, il a perdu toute sa famille et dans le tout début se demande s’il est fou ou si le monde l’est devenu.

mad-max-fury-road-nux

Et puis, tout dérape, une petite course-poursuite, il est enlevé par une étrange société. Là règne un tyran despotique qui tente envers et contre-tout d’avoir des enfants viables grâce à ses « femmes ». les War-boys sont des gamins ou des jeunes qui n’ont qu’une seule ambition, mourir pour la gloire de leur roi. Et le reste de la société, la plèbe, s’amasse en-dessous des rochers où vivent les plus favorisés, espérant avoir de l’eau de temps en temps. L’espérance de vie semble courte et il y a de nombreuses tares et déformations qui rendent la population faible (et hideuse, d’ailleurs).

Dans cet univers, Max est prisonnier et sert de Globular (une réserve de sang pour les War boys fatigué).

Furiosa, quant à elle, est le bras droit d’Immortan Joe, le roi, et part en expédition pour récupérer de l’essence dans une autre ville. Mais elle prend une autre route et s’enfuit. On découvre alors qu’elle a enlevé les « épouses » et que les 6 femmes espèrent trouver une « terre verte ».

Immortan Joe et les war boys partent donc à la poursuite de Furiosa. Du coup, un jeune war boy, Nux, emmène son globular, Max, pour participer à cette poursuite. Et voilà Max qui se trouve enchaîné à un véhicule lancé à pleine vitesse dans le désert.

mad-max-fury-road-critique

Voilà, ce n’est que le début, je ne vous ranconterais pas tout, simplement qu’évidemment, Max se retrouve à aider les jeunes femmes (ou plutôt à fuir avec elle) et que Nux s’accroche à eux, pour mourir, trouver la gloire, puis finalement pour les aider.

Le film est donc très dynamique et alterne les scènes épiques avec des scènes plus reposantes. Et nombre de clichés sont alors retournés. Les épouses, qu’on voit en petites tenues en train de se doucher quand Max les rencontre, ne sont pas du tout des potiches et ont toute une personnalité.

Furiosa est une femme « bad-ass », mais n’a pas besoin de Max pour s’en sortir, ce qui fait du bien !

Les paysages sont sympas, la musique aussi, et il y a les détails totalement farfelus de cet univers, comme le guitariste enchaîné à un véhicule qui joue pour motiver les troupes, qui donne un petit air étrange au film !

Bref, je pourrais encore vous parler longtemps, mais j’ai trouvé un article tellement bien écrit, que je vous le partage. Je vais ne vous mettre que quelques extraits, pour vous laisser la possibilité de le lire en entier lorsque vous aurez vu le film (à cause des spoilers).

mad-max-wives-2

Concernant les épouses :

« Splendid, la favorite, a beau être enceinte, ça ne l’empêche pas de se dépenser et de prendre des décisions risquées. C’est elle qui est à l’origine de l’évasion, et elle donne le ton au groupe, notamment en refusant de tuer (elle expulse Nux du camion au lieu de l’achever) et en cultivant une devise résolument féministe : « We are not things », « Nous ne sommes pas des choses », contrairement à ce que croit Immortan Joe qui considère ses « femmes » comme sa propriété.

Capable, la rousse, est à la fois douce et combative. Elle est costaud et ne se laisse pas facilement abattre, mais lorsqu’elle rallie un Nux brisé, blessé et suicidaire à sa cause, ce n’est pas par la menace, la violence ou en usant de sa sexualité. En lui prodiguant la tendresse toute humaine dont il a été privé, elle lui fait comprendre l’importance de son combat et lui prouve qu’un autre chemin est possible.

Toast, incarnée par Zoë Kravitz, est la plus guerrière des « épouses ». Elle a un tempérament de feu, mais est d’une grande utilité en situation d’urgence puisqu’elle ne se laisse pas démonter par la panique — la preuve lorsqu’elle parvient à recharger le fusil de Furiosa alors que Splendid est trop bouleversée pour le faire. Elle est également loin d’être bête, et se montre pragmatique, notamment en tenant compte du nombre de munitions disponible.

Cheedo est la plus jeune. C’est la faiblesse du groupe, celle qui manque de s’échapper pour rejoindre Immortan Joe. Parce qu’elle a peur, parce qu’elle a moins d’expérience, parce qu’elle préfère le mal qu’elle connaît à la perspective d’une mort lente et douloureuse. Mais c’est aussi elle qui assure plus tard le succès de l’évasion en faisant mine de retourner vers le chef, pour faire volte-face et aider Furiosa à l’atteindre et l’achever. Comme quoi on peut apprendre de ses erreurs, transformer ses faiblesses en forces. Grandir, quoi.

Dag, la blonde platine, semble venue d’un autre monde, d’un univers plus pur que le désert étouffant de Fury Road. Très axée vers la spiritualité, elle tente d’apporter de l’aide au groupe en priant « qui voudra bien l’écouter » pour la réussite de leur opération. Mais Dag est aussi et surtout porteuse de vie : c’est elle qui récupère les précieuses graines, qu’elle pourra planter et regarder grandir grâce à l’eau de la colonie.« 

KQnzRUC

Et Furiosa :

« Trop souvent, Hollywood confond « personnage féminin fort » et « guerrière au sang chaud », qui est généralement une fille qui n’aime pas les filles, réfléchit peu avant d’agir, finit par faire capoter la mission, être sauvée par notre brave héros (lequel lui rappelle bien souvent que tous les hommes ne sont pas des porcs et que l’amouuuur existe encore) et/ou mourir pour faire avancer l’action.

Pas de ça pour Furiosa.

Furiosa vient d’un peuple matrilinéaire et a été kidnappée alors qu’elle était enfant par la tribu d’Immortan Joe. Elle a vu sa mère mourir au bout de quelques jours. Elle s’est alliée à son ravisseur, jusqu’à devenir son bras droit, chargée de la plus délicate des missions. On ne peut qu’imaginer ce qu’elle a dû accomplir en son nom — peut-être est-elle devenue kidnappeuse à son tour, peut-être a-t-elle arraché les « épouses » à leur famille, elle a probablement tué, détruit, saccagé.

Et en sauvant ce que la colonie a de plus pur, en protégeant au prix de sa vie cinq jeunes femmes qui refusent d’être des « choses », en tentant de les mener au paradis dont on l’a déracinée, Furiosa cherche sa rédemption, pour racheter des années de mauvaises actions.« 

Article à lire en entier ici !

Alors, vous êtes tenté(e)s ? convaincu(e)s ?

Cet article, publié dans Films et séries, Multimédia, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Mad Max : Fury Road

  1. Pimpf dit :

    Ayant adoré les premiers volets je redoutais d’aller voir ceux ci car la bande annonce me donnait l’impression de n’être qu’un gros film d’actiona vec plein d’effet spéciaux à la sauce moderne , ayant été un peu déçu de certains remarke récents ( les total recall , robocop & co…) je ne savais que faire , mais la ce Mad Max méritera que j’aille voir cette nouvelle interprétation fait par le réalisateur de la trilogie d’origine 🙂
    Merci pour ton article !

    Aimé par 1 personne

  2. LadyButterfly dit :

    Comme Pimpf, j’avais vu les 3 premiers volets (d’ailleurs, le 2nd ressemble assez à Fury Road, d’après les extraits que j’ai vu). J’essaie toujours de ne pas rester dans un « esprit mélancolique 80’s » ^^ mais parfois, c’est vrai que les remakes sont de grosses daubes avec les effets spéciaux en plus et pas grand chose.
    Bon, là, c’est George Miller qui s’y colle et tu confirmes ce qu’on m’a dit.A l’occasion, j’essaierais d’aller le voir…
    (en même temps, je n’ai rien contre les effets spéciaux de ces dernières années, mais parfois trop de…..ça flingue le film…)

    J’aime

  3. Little Malfoy dit :

    Pour ma part, je ne connaissais pas du tout et voir le BA de ce film fut une découverte. Il me tente bien, il semble tellement badass!

    J’aime

  4. pepparshoes dit :

    J’espère encore avoir le temps de le voir avant qu’il ne soit plus sur grand écran 😀

    J’aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s