28 Janvier 2016 : Décrire une maison

pa00083093

ça ne ressemble pas à ce que je vais décrire, mais c’est joli !

Je ne vais pas vous décrire là où habitent Eilantha et Llewhelyss, ça serait un peu long et je n’ai pas encore inventé toutes les pièces de leur palais (petits chanceux et c’est même pas eux qui font le ménage!), mais il y en a des sympas ; et puis, je suis nulle en architecture ! Du coup, on va revenir à Aveline.

La maison d’Henry et Kelly était simple, mais fonctionnelle. Au rez-de-chaussée, on entrait dans un tout petit couloir qui permettait d’enlever ses affaires sans salir ni la cuisine, ni l’atelier. Sur la droite se trouvait donc la cuisine, avec une table rectangulaire en chêne brut pouvant accueillir cinq ou six personnes. À part l’évier, le fourneau et une bouilloire, la pièce était quasiment vide. Quelques placards contenaient la maigre vaisselle. C’était aussi depuis la cuisine qu’on accédait à la salle de bain, pièce étroite qui contenait les toilettes, une petite baignoire en cuivre, le nécessaire à lessive. Une petite porte, dissimulée derrière un épais rideaux afin de conserver un peu la chaleur, menait vers l’extérieur où était conservé le bois.

De l’autre côté de la maison, la pièce qui servait en principe de salle à manger avait été reconvertie en atelier d’horlogerie. Un établi haut prenait la majorité de la place, de manière à ce qu’Henry puisse travailler debout sans se faire mal au dos. Des tabourets hauts étaient également installés, plus souvent utilisés par Kelly et Aveline. La table était encombrée de boîtes, de casiers contenant les différentes pièces, de loupes énormes, d’outils parfaitement nettoyés, de plans étalés un peu partout. Un seul gros fauteuil, confortable mais totalement élimé, était installé devant la cheminée. Kelly s’y endormait souvent en lisant et lorsque son père s’en rendait compte, il la portait jusqu’à son lit.

À l’étage, un escalier menait à deux chambres. La plus grande, celle de Kelly, était occupée par un lit, un petit canapé qui n’était pas de première jeunesse, de jouets en bois, d’un bureau et d’une petite bibliothèque. L’enfant encombrait la moindre surface disponible de trésors qu’elle trouvait en revenant de l’école, et dans des bocaux de verre alignés sur une étagère étaient exposés cocons étranges, mues de cigales, papillons séchés.

De l’autre côté, la chambre d’Henry était petite et sombre. Ce n’était clairement pas la pièce où il passait beaucoup de temps. Un grand lit prenait la majorité de la place, une grosse armoire, une table de chevet et une chaise, c’était tout. Les vêtements étaient empilés sur la chaise, comme si depuis la mort de sa femme, il n’avait plus osé ouvrir l’armoire, ce qui était probablement le cas.

Une petite trappe sur le plafond intriguait au plus haut point Aveline qui se demandait s’il ne s’agissait que d’une ouverture vers les combles ou d’un véritable grenier.

La maison possédait encore une petite cave où les légumes et fruits attendaient d’être manger. Plusieurs appareils étranges y étaient également entreposés.

C’était une petite demeure simple, mais agréable ; chaleureuse malgré le manque d’entretien.

Sujet du 29 Janvier : Danse

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour 28 Janvier 2016 : Décrire une maison

  1. Herb'au logis dit :

    Ma maison

    Ma maison est grande et claire, nananère.
    Son toit rouge est pointu, turlututu,
    Mais ses murs pas bien droits, abracadabra,
    On dit qu’ils ont du pied, olé !
    Bien sûr, la petite porte est en bois, tralala,
    Avec un heurtoir pour frapper, ohé, ohé !
    Ses fenêtres, chouette,
    Ont des rideaux bleus, scrogneugneu,
    Et des volets gris, sapristi.
    Bien cachée au fond du jardin, perlimpinpin,
    Elle est si jolie, youkaïdi,
    C’est ma maisonnette, saperlipopette !

    Aimé par 4 people

  2. J’aime beaucoup ta description qui permet de bien imaginer cette charmante petite maison, on s’y croirait !
    Voilà pour moi : https://lafabriqueasourires.wordpress.com/2016/01/28/365-jours-decriture-28/

    J'aime

  3. Ana dit :

    Vous avez été inspirés ! Ce n’est pas mon cas donc j’apprécie simplement ma lecture 😉

    J'aime

  4. Bonsoir, pour découvrir la maison d’Agathe, c’est ici :
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/01/defi-365-jours-decriture-28.html
    J’ai été plus sommaire que toi…
    A demain

    Aimé par 1 personne

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s