(Re)Vive l’Empereur

4wa8a7XJAref3U94QknkFw5cBjQ@315x478

Puértolas

J’avais été séduite par la Petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel, je me suis donc laissée tenter par ce dernier opus.

On découvre cette fois que Napoléon n’a pas été incinéré, mais congelé, perdu en mer et découvert par un pêcheur. Celui-ci le renvoie en France à un groupe de fan de Napoléon (on dit pas comme ça, mais avec Puértolas, je me permets quelques libertés littéraires). Fraîchement débarqué Napoléon qui est fort intelligent et a bien compris comment fonctionnait le pays à l’heure actuelle, apprend pour les attentats de janvier de l’Hebdo des Charlots et décide de partir en guerre contre Daesh. Une mission plutôt compliquée, surtout lorsqu’on a pas le sou, qu’on ne connait personne et qu’on est supposé être mort depuis des siècles.

Le thème fait un peu penser à Il est de retour (avec d’ailleurs un peu le même genre d’incohérence par moment), avec plus d’humour et de décalage, c’est Puértolas, après tout.

J’ai été beaucoup moins emballée par ce roman, qui s’il propose un sujet actuel, n’a pas la sensibilité du précédent et tombe parfois un peu trop dans le burlesque. Malgré tout, une fois entrée dans cet univers farfelu, on se laisse prendre au jeu.

Publicités
Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour (Re)Vive l’Empereur

  1. LadyButterfly dit :

    Romain Puértolas m’a tellement peu convaincue avec son fakir indien que je passe mon tour: le farfelu sans structure et à grand renfort de jeux de mots idiots, merci mais non merci…^^

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s