26 Février 2016 : Crochet

058_001

(pas trop d’inspiration aujourd’hui, trop de possibilités, aucune qui me tente vraiment)

« Tu crois qu’on peut s’en servir pour crocheter une porte ? demanda Aveline, en tournant négligemment entre ses doigts un petit crochet en argent.

Mais ça va pas, non ? » jappa Hanry en lui arrachant des mains. Il souffla sur le délicat outil de métal et le replaça à sa place dans la sacoche en cuir végétal.

« Premièrement, pourquoi veux-tu crocheter des portes ? Secondement, avec mes outils ! Tu veux les rendre définitivement inutilisables ? Je croyais t’avoir enseigné un peu plus de respect pour mon métier ! »

Aveline sourit et sauta sur ses pieds.

« Arrête de paniquer, je n’utiliserais pas tes précieux outils ! Et je voulais juste savoir, j’ai toujours eu envie de pouvoir entrer partout où je le voulais ! »

Henry lui jeta un regard étrange, comme si elle était une inconnue qu’il venait de découvrir. Mais son sourire désarmant finit par le convaincre de se remettre au travail sans écouter ses balivernes.

Sujet du 27 Février : Voyage en train

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour 26 Février 2016 : Crochet

  1. Herb'au logis dit :

    je croyais qu’il était horloger Henry, et là c’est un crochet à bottines, qui ressemble beaucoup beaucoup à celui dont je parle dans mon texte !
    que voilà:

    Crochet ? Oui mon capitaine ! (Crochet, bien sûr, avec un C majuscule)

    Plus sérieusement, le mot crochet m’évoque tout d’abord à la fois l’instrument et le résultat de la technique proche du tricot. J’ai longtemps fait du crochet d’art. Ouvrages proches de la dentelle, faits avec un fil très fin. J’aimais beaucoup, j’ai l’intention de m’y remettre un jour. Pour noël, je me suis amusée à faire à toute ma petite famille un animal ou un objet décoratif en crochet. Je me suis fait plaisir en voyant les objets prendre forme.

    J’ai trouvé dans les tiroirs de ma grand-mère un crochet à bottines. J’aime beaucoup cet objet qui servait, je crois, à lacer en serrant les chaussures de l’époque.

    Vivre au crochet de quelqu’un : c’est un peu l’impression que j’ai car je travaille seulement à mi-temps, depuis fort longtemps…

    Les crochets de bouchers : beurk, ça me rappelle les abattoirs où je suis allée (pour rencontrer quelqu’un pour mon travail) et où étaient accrochées des dizaines de vaches. Pas sympa comme vision.

    Il y a les radio-crochets : ça ne se fait plus beaucoup. Je n’ai jamais eu l’envie d’y participer !

    Lorsque quelqu’un me dit « Je passais pas loin, j’ai eu envie de faire le crochet chez toi », vraiment, ça me fait super plaisir, ce n’est pas si souvent.

    Je ne connais pas les crochets de boxe, c’est un sport qui ne m’a jamais intéressée, et je n’ai pas du tout envie de tester ce que ça fait !

    J'aime

  2. On ne dirait pas que tu as manqué d’inspiration, j’aime beaucoup ton texte !
    Voilà pour moi : https://lafabriqueasourires.wordpress.com/2016/02/26/365-jours-decriture-57-crochet/

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s