28 Février 2016 : Table Ronde

Alors, la Table Ronde, je suis une grande fan ! Je vous ai donc fait un texte qui mêle un peu Aveline à ces légendes que j’adore !

arthur1table

Aveline rêvait. Elle en était consciente, elle sentait le matelas sous son dos, la couverture qui remontait jusqu’à ses épaules.

Mais elle se trouvait dans un endroit étrange, tout en pierre. Peut-être un château. Elle voyait une femme dans le miroir, ça aurait dû être elle, mais l’apparition ne lui ressemblait pas. Une longue chevelure noire qui cascadait en boucles lourdes jusqu’à sa taille, un visage très pâle, une taille fine et élancée, des vêtements étranges, mais surtout des yeux, entre le vert et le bleu, comme une mer déchaînée et une bouche rouge, impétueuse, orgueilleuse.

Elle était cette femme, mais en même temps spectatrice, une sensation étrange.

Un homme entra dans la pièce, portant une épée au côté.

« Ma sœur, merci d’être venue. Je t’attendais dans la grande salle, que fais-tu ici ?

– J’ai cru voir une femme. » L’homme jeta un coup d’œil circulaire dans la pièce dont il n’y avait qu’une seule issue avant de répondre :

« C’est un miroir, c’est toi que tu avais vu. » La jeune femme lui jeta un regard blessé, Aveline sentit sa déception et sa colère jusqu’au fond de son ventre.

« Ce n’était pas moi. Elle venait d’un autre monde, ses habits étaient étranges et il y avait une grande tristesse dans son cœur. »

La femme se détourna du miroir tendit qu’Aveline se demandait bien ce qui se passait.

« Que voulais-tu me montrer ?

– Viens. »

L’homme l’entraîna dans les couloirs jusqu’à une grande salle dont le centre était occupé par une table ronde.

« Une table ? fit la femme.

– Une table ronde, confirma l’homme.

– Et en quoi suis-je concernée ? Tu veux que je ramène de la vaisselle ?

– Eh bien, répondit l’homme, narquois, si jamais tu trouves le Graal, je veux bien. » Le regard froid de sa sœur se contenta de lui répondre.

« Une table ronde, répéta-t-il, pour chacun des chevaliers soit l’égal des autres. Plus de rois, plus de comtes, plus de chevaliers errants, simplement des hommes unis dans la même quête. J’ai trop souffert de ma prétendu… de ma bâtardise, rectifia-t-il en voyant le regard de la femme devenir cette fois douloureusement brûlant, pour infliger la même chose à notre fils. » Les lèvres de sa compagne se pincèrent. Aveline comprit qu’elle n’avait aucune envie que son fils, qu’elle avait eu de son demi-frère avant qu’ils sachent qui était l’autre, rejoigne un jour son père à la cour.

Mais elle avait le temps, Mordred était encore tout petit. Et seul l’avenir lui dirait si la quête du roi se révèlerait être un succès.

Aveline se réveilla en sursaut. Son rêve était fort mystérieux, incroyablement réaliste, comme si elle était cette femme, Morgane, et connaissait l’homme. Avait-elle totalement rêvé ? Ou alors, comment cette femme avait-elle pu la voir dans son miroir ?

giph2y

bonus, j’adore cette table, je veux la même !

Sujet du 29 Février : Narration à la seconde personne

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour 28 Février 2016 : Table Ronde

  1. Excellent ! et cette table ronde sur la vidéo, elle est incroyable !
    Bon dimanche
    voici le lien de mon texte:
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/02/defi-365-jours-decriture-59.html
    (et je vais signaler les précédents, désolée d’être encore en décalage)

    J'aime

  2. Herb'au logis dit :

    moi aussi !!

    Partis…

    Tels les chevaliers de la Table Ronde,
    Les deux fidèles amis
    Sont aujourd’hui partis
    A la conquête du monde.

    Quel présent veulent-ils fuir ?
    Que laissent-ils derrière eux
    Qui ne compte plus à leurs yeux ?
    Que voudraient-ils dans l’avenir ?

    Quel Graal cherchent-ils ?
    Quelle conquête veulent-ils faire,
    En allant au-delà des mers ?
    De quels horizons rêvent-ils ?

    Iront-ils jusqu’au Chili, en Mongolie ?
    Avec quelles incroyables aventures
    Pensent-ils soigner leurs blessures ?
    Ils nous avaient pourtant pour amis.

    Ils sont partis tôt ce matin d’été.
    Ils reviendront on ne sait quand.
    Nous les attendrons patiemment,
    A la table ronde de notre petit café.

    Aimé par 1 personne

  3. Isa dit :

    cette table est géniale!!!!

    J'aime

  4. Beau mélange entre l’histoire d’Aveline et la légende d’Arthur. J’ai adoré la réplique sur la vaisselle et le Graal ! :).
    Moi je n’ai pas utilisé mon imagination aujourd’hui mais le thème m’a inspiré un billet de développement personnel : https://lafabriqueasourires.wordpress.com/2016/02/28/365-jours-decriture-59-table-ronde/

    J'aime

  5. LadyButterfly dit :

    Morgane et la vaisselle ^^

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s