Le 13 Mars 2016 : Décrire un personnage moche

quand-on-me-traite-de-moche_121

ne voulant offenser personne, voilà une image plus neutre ^^

Elle était parfaite. Sa mère lui avait toujours dit. Et c’était vrai d’ailleurs.

1m65, 60 kilos, masse graisseuse normale. Deux jambes fonctionnelles, deux bras, un dos qui n’avait jamais eu de scoliose, deux poumons qui fonctionnaient parfaitement (jamais le moindre rhume), un ventre qui pourrait digérer des pierres. Deux yeux, deux oreilles, un nez, une bouche. Des cheveux.

Elle était parfaite, intelligente pour ne rien gâcher, mais parfois elle se demandait si la nature ne s’était pas fichue d’elle. D’accord, elle n’avait pas de pied bot, pas de bosse, pas de bec de lièvre. Elle n’avait pas d’affreux grains de beauté qui la constelleraient comme des éclaboussures, ni de tâches lie-de-vin, ni une main tordue.

Elle n’avait même jamais été malade !

Non, le problème, c’était l’agencement de l’ensemble. Ses yeux étaient à la fois enfoncés dans ses orbites et globuleux, surmontés par des paupières tombantes. Lorsqu’elle essayait de se maquiller, elle avait l’impression de ressembler à un crapeau déguisé en princesse pour espérer le baiser d’un prince qui n’oseraient jamais approcher. Son nez était épaté, à croire que sa mère l’avait conçu avec un chat persan. Ses pommettes étaient hautes (ce qui renforçaient l’impression des yeux globuleux), mais ses joues tombantes. Sa bouche était molle, mal dessinée et pourtant fort agréable à regarder puisqu’elle cachait ses dents mal rangées, jaunes, pointues, pareilles à celles des orcs dans le Seigneur des Anneaux (après avoir vu le film, elle avait compris qu’il ne s’agissait pas la d’un compliment de la part de son camarade de classe, mais à vrai dire, elle s’en doutait un peu).

Ses oreilles étaient évidemment décollées et impossibles à dissimuler derrière ses cheveux filasses et ternes.

Malgré tout, elle aurait pu avoir de jolis yeux (d’une jolie couleur, s’entend), mais ils étaient marrons. Et non d’un beau marron chocolat avec des éclats d’or comme dans les romans ; mais d’une couleur chiasseuse, avec des reflets jaunes pisseux (oui, c’était encore un garçon de sa classe à l’origine de cette description élogieuse).

Elle avait une forte poitrine, comme on en voit dans les magasines. Le seul problème, c’est que tous ses muscles et sa graisse étaient localisés sur le haut de son corps. Elle avait ainsi des bras musclés, des épaules de tennisman, et un ventre tremblotant de graisse. En revanche, ses fesses étaient plates et ses jambes maigrelettes.

Bref, elle n’était certainement pas un canon de beauté, mais au moins, elle en avait pris l’habitude !

Sujet du 14 Mars : Drame

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le 13 Mars 2016 : Décrire un personnage moche

  1. Herb'au logis dit :

    sympathique description… à moi :

    Totor

    Il était moche.
    Sa caboche
    Avec sa bouche
    De mouche,
    Ses yeux
    Chassieux,
    Ses oreilles
    Couleur groseille,
    Son nez
    Toujours bouché,
    Sa barbe rare,
    Avait un air bizarre.

    Mais il avait un cœur d’or,
    Totor…

    Avec ses vieilles sandales,
    Sa démarche bancale,
    Ses gros bras poilus,
    Ses grands doigts crochus,
    Son ventre dégoulinant,
    Son torse proéminent,
    Son dos voûté,
    Sa peau croûtée,
    Son antique casquette,
    Vissée sur la tête,
    Quelle allure !
    Curieuse nature !

    Mais il avait un cœur d’or
    Totor…

    Aimé par 1 personne

  2. iotop dit :

    Bon jour,
    J’aime beaucoup votre texte. En ce qui concerne la conclusion, je ne sais pas si l’on s’habitue. Pour ma part, j’ai une « sale gueule », ce qui n’est pas un avantage, quoi que certaines femmes aiment. Mais bon, il faut reconnaître, peut-être aussi que la séduction n’est pas toujours là où on l’attend. N’empêche que j’ai supprimé tous les reflets indésirables de mon chez moi 🙂
    Max-Louis

    J'aime

    • Merci !
      quand je disais « s’habituer » je pensais plus aux critiques et aux réflexions qu’à sa propre image. Mais si j’étais allée plus loin dans la description du personnage, je suis sûre qu’elle aurait eu des avantages, même si ce ne sont pas ceux qui sautent aux yeux au premier abord ! 🙂

      J'aime

  3. Coucou, dans mon lien, une rapide description, c’est peu de le dire…
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/03/defi-365-jours-decriture-73.html

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s