Le 5 Avril 2016 : En attendant le bus

Impatience

En attendant le bus,

On rencontre toute sorte de gens.

Ceux qui sont excités comme des puces

Le temps passant, de plus en plus désobligeant ;

D’autres pendues à leur téléphone

Racontent leurs déboires amoureux

Rugissant comme des lionnes

Rendant tous les autres cancéreux.

Certains fument sans faiblir

et concurencent l’odeur des pots d’échappement

donnant envie de s’enfuir

vers des espaces plus verdoyants.

Certains râlent dès la première minute de retard

prenant à parti les autres victimes innocentes sans tarder,

certains courrent après les bus, en pétard

insultant les chauffeurs qui passent sans s’arrêter

Une fois dedans, serrés comme des sardines à l’huile

On continue à pester contre les feux rouges

Les pieds écrasés par des gens malhabiles

Espérant enfin qu’on bouge

Pour finalement sortir

à toutes jambes courir

attraper son train, regretter la voiture,

et recommencer l’aventure !

Sujet du 6 Avril : Sortie au restaurant

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Le 5 Avril 2016 : En attendant le bus

  1. Herb'au logis dit :

    très sympa ! et joli à voir ! (juste un point qui se promène au mauvais endroit et qui donc change un peu l’histoire…

    à moi :

    Attendre un bus peut se faire de façon très différente selon la raison de cette attente.

    Si on attend son bus de façon régulière, dans un endroit connu, à une heure habituelle, alors, il n’y a rien de mieux à faire que de se réfugier sous l’auvent (s’il y en a un) à l’abri du mauvais temps ou des regards et du bruit, prendre un bon bouquin et souhaiter patiemment que le temps passe vite, et que le bus arrive.

    Par contre, si cet arrêt de bus est le point de départ du voyage qu’on a programmé et dont on a toujours rêvé, alors là, l’attente prend une autre saveur. Cette première expectative, prélude à un certain nombre d’autres, est le commencement d’une aventure, le début d’un trajet qui va nous emporter vers un ailleurs, connu ou à découvrir, organisé ou improvisé. Ce paysage fait figure de guide vers d’autres horizons. Il fait presque déjà partie de notre passé, de nos souvenirs. Cette première pause canalise notre impatience à vivre des instants différents de ceux que l’on quitte. On peut presque avoir un regard spectateur de soi-même, nous nous observons acteur de l’ouverture de cette parenthèse que constituera notre voyage. Et dans certain cas, on peut s’imaginer dans quelques temps à cet arrêt de bus pour la fermeture de notre parenthèse.

    Il existe un autre temps d’attente que je trouve intéressant, c’est celui que l’on a parfois en cours de voyage. On est en transition, en entre-deux. On ne se trouve ni au départ, ni à l’arrivée, on n’a, en quelque sorte, rien à faire là. On peut donc tout à loisir découvrir cet environnement dans lequel on ne vivra rien, où l’on est seulement de passage. On ne laissera pas de trace dans ce lieu qui n’a pour nous ni passé ni avenir.

    Arrêt de bus : refuge, piste d’envol, escale…

    Aimé par 1 personne

    • en effet, attendre le bus pour visiter une ville étrangère, regarder les publicités qu’on ne comprend pas, écouter les conversations qu’on ne comprend pas plus, ça donne tout de suite la sensation d’être en vacances et ça fait passer le temps plus vite !

      Aimé par 1 personne

  2. iotop dit :

    Bon jour,
    Je pense que l’arrêt de bus est un endroit pour faire des rencontres intéressantes, mieux que meetic 🙂
    Max-Louis

    J'aime

  3. eva dit :

    Bonjour, j’aime beaucoup ton texte poétique et léger. Moi je suis restée dans le récit que je quitte pas souvent…
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/04/defi-365-jours-decriture-96.html

    J'aime

  4. J’adore ce poème !!! chapeau à vous trois qui continuez d’écrire chaque jour !

    Aimé par 1 personne

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s