Le 6 Avril 2016 : Sortie au restaurant

1540-1

Critique à venir

17225463

 Critique ici

à 10 heures du matin, Alex ouvrit la boutique. Tout en ouvrant et réceptionnant les cartons, elle s’occupait des clients. Entre deux passages en caisse, Emma, qui avait eu largement le temps de faire le tour de la boutique, demanda à sa tante :

« Alors, que peux-tu me conseiller ?

– Eh bien, tu as vu les petites étiquettes manuscrites ? Cela signifie qu’au moins l’une de nous trois, avec Béné et Daphné, l’avons lu. Tu n’as qu’à en prendre un que nous n’avons pas lu et tu feras la petite étiquette si tu veux. On m’a parlé de NIL, de Lynne Matson, mais je n’ai pas encore eu le temps d’y jeter un œil. C’est un roman pour les jeunes, il pourrait te plaire ! »

Emma le chercha en rayon (et le trouva facilement grâce à l’ordre alphabétique impeccable) et s’installa dans un fauteuil confortable. Dos à la caisse, dans un petit coin, ce fauteuil était un vrai paradis. Elle pouvait lire tout son saoul sans être dérangé et parfois écoutait les conversation de sa tante avec les clients :

« Bonjour, Alex ! Est-ce que je peux vous emmener au restaurant ce soir ? » Emma dressa l’oreille et entendit le bip bip de la caisse. L’homme avait acheté un certains nombres de livres, apparemment.

« Bonjour, Jean. Ça sera la même réponse que d’habitude, j’ai toujours un mari et trois enfants.

– Dommage, fit l’homme avec ce qui ressemblait à un haussement d’épaule dans la voix.

– Ça te fera 72 euros et 35 centimes.

– Par carte. » Emma entendit les touches de la machines.

« Très bon choix, le dernier Robert Galbraith. Je suis sûre qu’il te plaira !

– Je n’en doute pas ! Bonne journée, Alex ! » Le carillon de la porte tinta et Emma se retourna sur son fauteuil, passant la tête par-dessus :

« Eh beh ! Il ne doute de rien, lui ! » Alex se mit à rire :

« C’est un bon client, ça fait 20 ans qu’il vient à la librairie. Il a peut-être eu un coup de cœur pour moi lors de notre rencontre, et m’a demandé à sortir au restaurant avec lui. Depuis, c’est simplement devenu une blague entre nous, il a lui-même une femme et cinq enfants, que des filles !

– Y’a de drôles de gens qui passent dans une librairie !

– Et tu n’as encore rien vu ! »

Sujet du 7 Avril : Aller sur l’île

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le 6 Avril 2016 : Sortie au restaurant

  1. Herb'au logis dit :

    pas très inspirée aujourd’hui…

    R estaurant ? Cafétéria ? Inscrit au Gault et Millau ? Snack ? Auberge campagnarde ?
    E spagnol ? Pour commander une paella, Olé !
    S uédois ? Pour aller faire ses courses en même temps à Ikéa
    T urque ? Le Kébab au coin de chaque rue
    A utrichien ? Ah…l’escalope viennoise ! Et l’Apfelstrudel !
    U ne bonne idée de sortie, le restau !

    Aimé par 1 personne

  2. Herb'au logis dit :

    Les résultats de mes mises en page dans ces commentaires m’agacent un peu ! Il faut donc bien sûr imaginer que « campagnarde » n’est pas à la ligne…

    Aimé par 1 personne

  3. Voilà ma sortie au restaurant… qui m’a permis de re-évoquer la phobie de Charles (je tâche de garder la suite dans les idées !)
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/04/defi-365-jours-decriture-97.html

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s