Le 8 Avril 2016 : Association d’idées : Solitude

Emma lut encore presque une heure, totalement plongée dans son récit. Puis, elle s’étira et s’extirpa de son fauteuil. L’heure du repas approchait, son estomac commençait à grogner.

« Il est super ce livre, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant lu ! J’en suis fatiguée !

– C’est comme la course à pieds, se moqua gentiment Alex, au début il ne faut faire que de petites distances. On fermera d’ici ¾ d’heure. Tu veux m’aider à changer la vitrine pour t’occuper ?

– Euh… oui ! Qu’est-ce qu’il faut que je fasse ?

– Premièrement, enlève les livres dans la vitrine du 1er avril. Tu les poseras sur le bureau à côté de moi, je les rangerais. Ensuite, tu récupères les petites plaques avec les prix, on en aura besoin. Passe un coup de chiffon et ensuite tu n’auras plus qu’à choisir des livres et les mettre en place !

– D’accord ! C’est comme si c’était fait ! » s’enthousiasma la jeune fille.

Si la première partie se déroula comme prévu, trouver les livres pour la nouvelle vitrine posa plus de problème, tout d’abord parce qu’il fallait définir le thème (elle choisit la solitude pour pouvoir mettre quelques livres d’île déserte), puis les trouver dans un magasin qu’elle ne connaissait pas les bons livres.

Entre deux clients, Alex lui glissa quelques titres :

« Soudain, seuls, d’Isabelle Autissier. Tu devrais le lire, d’ailleurs, il te plairait ! »

41wswjxpN0L._SX312_BO1,204,203,200_

En passant entre les rayons, Emma dégota aussi plusieurs versions de Robinson Crusoe, comme Vendredi ou la vie sauvage de Tournier, autant la version adulte que pour les enfants. Jugeant qu’elle avait ainsi d’îles comme ça (Alex lui avait aussi proposé Une Île de Garvis Grave, en précisant que c’était une lecture sympa pour l’été), elle trouve alors le Petit Éloge d’un solitaire, de Millet, dont le titre collait parfaitement.

cvt_Petiteloge-dun-solitaire_3285

Vingt-cinq ans de solitude de John Haines, un homme qui était parti s’installé dans une cabane en Alaska, semblait approprié également.

41e9New4iOL._SX195_

Elle ajouta finalement la Vie très privée de Mr. Sim de Jonathan Coe, conseillé par Alex également ainsi que La Petite vieille du vendredi, de Moinard, dont le sujet doux-amer l’interpellait.

cvt_La-vie-tres-privee-de-Mr-Sim_404

Finalement, elle installa la vitrine et réfléchit à ce qu’elle pourrait écrire pour animer et attirer le regard.

cvt_La-petite-vieille-du-vendredi_8444

(si vous avez lu certains livres cités pour cette vitrine, n’hésitez pas à me dire ce que vous en aviez pensé !)

Sujet du 9 Avril : Haïku

Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le 8 Avril 2016 : Association d’idées : Solitude

  1. Herb'au logis dit :

    La solitude ne se vit pas de la même façon selon qu’elle est choisie ou subie.

    Choisie : « La solitude est un art » Vilhelm Ekelund

    De nombreux religieux s’orientent volontairement vers une vie solitaire (popes grecs des Météores, moines Chartreux…) ou vers des temps de solitude (quêtes de vision) propices à la méditation

    D’autres préfèrent voyager seuls (Lucky Luke, « Into the wild » Sean Penn). Les espaces isolés (montagne, désert, île) nourrissent leur rêverie, leur contemplation. Et parfois même provoquent la rencontre.

    Subie : D’autres utilisent les circonstances de la vie pour vivre différemment (« Ma solitude » de Moustaki). C’est aussi ce qu’il se passe quand on est bébé. L’apprentissage de la vie, de la séparation passe par des instants de solitude nécessaire pour grandir.

    Mais souvent quand elle est subie, elle est synonyme de souffrance, de tristesse, de repli sur soi (« La solitude » de Barbara, « Seul au monde » (Robert Zemeckis), « Soudains seuls » Isabelle Autissier). La solitude peut se ressentir même lorsqu’on est au milieu de la foule, induite par une société fermée aux autres (personnes qui meurent et que l’on découvre des mois après, par hasard, « Running man » Stephen King)

    La solitude, sujet inspirant pour de nombreux auteurs de livres, films, chansons, questionne, ne laisse pas indifférent. Chacun en a sa définition, chacun la comme il veut, comme il peut.

    J’aime

  2. Herb'au logis dit :

    soudain seuls : j’ai déjà commenté, j’ai vraiment beaucoup aimé
    petit éloge …: pas lu, pourquoi pas
    25 ans…: ça me dirait bien
    la vie très privée : j’ai beaucoup aimé cette histoire une peu déjantée, l’écriture est sympa et la chute étonnante
    la petite vieille… : une petite vieille et des fleurs, ça me parle ! alors pourquoi pas

    J’aime

  3. http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/04/defi-365-jours-decriture-99.html
    Ma participation en une seule phrase… mais bon, tout est dit (faut se rappeler ce que j’avais écrit avant !)

    J’aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s