Le 22 Avril 2016 : Jeu

4391420813761-jpg

(écrit pendant le déménagement, donc manque d’inspiration!)

« – A quoi on joue ? »

Eternelle question du dimanche après-midi (qui complète celle du samedi soir : qu’est-ce qu’on regarde ?). Jeux de réflexion, de lettres, de logique, de hasard ? Jeu long ou court ? Qui veut jouer, combien serons-nous ? Non, pas celui-là, je n’aime pas trop. Ni celui-ci, je ne me souviens plus des règles. Pff, j’ai pas envie de réfléchir. On est trop/pas assez nombreux pour cet autre là. On a déjà joué à celui-ci la semaine dernière, tu ne veux pas changer ? Et celui-ci, je perds tout le temps !

Bon, décidez-vous, sinon y’en aura la moitié qui iront jouer à faire la vaisselle et l’autre moitié à faire le ménage !

Sujet du 23 Avril : Tricoter

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le 22 Avril 2016 : Jeu

  1. Herb'au logis dit :

    J’aurai eu plus de temps, je vous aurai bien inventé un jeu, ce sera pour une autre fois !

    « C’est pas bien l’école, on n’a même plus le temps de jouer », voilà ce que tu avais dit à ta maîtresse au bout de trois quatre mois de scolarisation. Et l’institutrice, attentive, s’était remise en question, avait changé son emploi du temps pour pouvoir réintroduire des temps réservés aux jeux. Elle en avait même fait part aux parents, pour leur expliquer qu’elle savait bien que le jeu est indispensable à la vie.

    Se détendre, s’évader, faire marcher son imagination.

    Se construire grâce à l’imitation.

    S’offrir un temps rien que pour soi en faisant des jeux individuels, mais surtout se retrouver avec d’autres, partager de bons moments avec les jeux de société, travailler l’entraide et la solidarité, la notion d’équipe avec les jeux sportifs.

    Accepter de ne pas toujours être le meilleur, le plus fort, accepter de perdre.

    Le jeu est, à tout âge, un bon moyen de créer du lien avec son entourage : l’enfant découvre l’autre grâce aux jeux partagés, la famille se regroupe autour d’un jeu de société, des inconnus se lient, se rencontrent, des papys/mamies rompent leur solitude…

    On peut parler longtemps du jeu, il y a des tas de livres écrits sur cette thématique. Je ne vais pas en écrire un aujourd’hui !

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s