Le 21 Mai 2016 : Brioche

Brioches-au-beurre

« T’aurais pas pris un peu de brioche, toi ?

– De quoi ?

– Du ventre, j’ai l’impression que tu te laisses un peu aller.

– Ah ! Non, pas de la brioche !

– Je suis désolé de te le dire, mais si un peu !

– Non, non pas de la brioche, ça a plutôt la texture d’une pâte à pain. T’y connais rien en pâtisserie ! »

Sujet du 22 Mai : Décrire une forêt

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le 21 Mai 2016 : Brioche

  1. Herb'au logis dit :

    Il est une brioche qui tient une place particulière dans la vie familiale : la brioche ou gâteau de St Genix.

    Il y a une soixantaine d’années de cela, la mère de mon oncle, habitait à Lyon. A l’époque, on ne prenait pas aussi facilement la voiture que de nos jours. Mais elle était gourmande ! Et elle aimait se promener avec son fils. « Tu ne m’emmènerais pas à St Genix, pour y acheter un gâteau ? » demandait-elle de temps en temps les dimanches ? Plus de 140 km aller-retour pour un gâteau ! C’est dire s’il est bon !

    Il se trouve que quelques dizaines d’années plus tard, je suis venue habiter tout près de ce village.

    En souvenir, et aussi parce que nous sommes aussi très gourmands, nous dégustons un St Genix, à chaque occasion : lorsque nous allons visiter la famille, lorsqu’elle vient chez nous. Attention, on trouve maintenant des St Genix dans toute la France dans n’importe quel supermarché. Hérésie ! Il ne faut aller qu’à un seul endroit : la pâtisserie qui le fabrique depuis des siècles, à St Genix même.

    Au petit dèj, tous réunis, nous déplions précautionneusement l’emballage : un bolduc rouge maintient deux papiers, un blanc, un rouge, toujours pliés pareil de façon à ce qu’une moitié apparaisse blanche, l’autre rouge. Nous nous coupons une bonne part pour chacun et contemplons alors les belles pralines rouges parsemées sur le dessus de la brioche ou cachées dans la pâte fondante, parfumée à la fleur d’oranger. Les plus gourmands (es) mettent la plus belle de côté, et attendent la fin du déjeuner pour la déguster lentement…mmm, miam !

    J'aime

  2. hihihi, mais avec ça, j’en salive ! allez, je vais aller prendre mon petir déj.
    Voici ma part de brioche…
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/05/defi-365-jours-decriture-142.html

    J'aime

  3. Isa dit :

    je n’ai pas déjeuné, j’ai les crocs et tu me donnes encore plus faim ^^

    J'aime

  4. J’adore la chute !
    Mes participations sont de plus en plus rares et de plus en plus courte mais j’essaie de ne pas abandonner. Voilà pour ce thème : https://lafabriqueasourires.wordpress.com/2016/05/21/365-jours-decriture-brioche/

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s