Le 27 Mai 2016 : Conversation entre collègues ou avec des clients

4ae21550829468f0e805bc0e7a7c23be_large

« Bonjour, Mademoiselle, la dernière fois vous m’aviez conseillé une BD pour un jeune garçon.

– Oui, rappelez-moi un peu.

– Il a 11 ans.

– D’accord… Vous vous souvenez du titre de la BD ?

– Non.

– De quoi ça parlait, la couverture ?

– Non.

– Il aime quoi, ce garçon ?

– Je ne sais pas.

– D’accord…

– En fait, c’est peut-être votre collègue qui m’a conseillée. » Mouais, ça va pas être de la tarte, peu importe qui l’avait conseillée ! Finalement, pour l’anecdote, elle est partie avec un roman, et pis voilà !

Sujet du 28 Mai : Comment écrivez-vous ?

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le 27 Mai 2016 : Conversation entre collègues ou avec des clients

  1. sphinxou dit :

    Hihi, les gens qui viennent avec aucun détails et qui pensent que les libraires vont pouvoir trouver quand même par magie x)

    J'aime

  2. eva dit :

    Moi, mon libraire, il est très fort pour ça. 2, 3 renseignements et il propose exactement ce qu’il faut. Bon, mon texte est tout autre… un peu de fantaisie j’espère. Bon week end !
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/05/defi-365-jours-decriture-148.html

    J'aime

  3. Herb'au logis dit :

    « C’est la fête des mères, offrez-lui des fleurs ! »

    La cliente : bonjour, pourriez-vous me faire un bouquet avec ces roses, elles sont magnifiques.
    La fleuriste : mais bien sûr, Madame, de quelle couleur les voudriez-vous ?
    La cliente : Ces roses jaunes sont magnifiques. Et elles iraient bien avec ces iris. Vous m’en rajouterez quelques-uns.
    La fleuriste : vous avez raison, cela va très bien ensemble. Combien en voulez-vous ?
    La cliente : il faut qu’elles soient en nombre impair, n’est-ce pas ? 5 belles roses et 3 iris, je crois que ce sera parfait.
    La fleuriste : je vous les plie ?
    La cliente : qu’est-ce que vous voulez me plier, mon bouquet ? Euh…ben non, pourquoi le plier ?
    La fleuriste : ah, vous n’êtes pas stéphanoise, vous ! Ici, on dit plier pour emballer !
    La cliente : eh bien, je veux bien que vous me fassiez un joli emballage, mais par pitié ne pliez pas mon bouquet !

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s