Le 6 Juin 2016 : Moustique

b1aa373721568e91a3650f1f77e4422f

Bzzz

dès que tu éteinds la lumière

bzzz bzzz dans ton oreille

dès que tu allumes

….

je disparais.

Bzzz dans tes cheveux

bzzz sur tes lèvres

bzzz laisse un centimètre carré de peau nue

et bzzz, tu seras piqué !

Meilleur ami de l’insomnie

hantise des soirées d’été

je ne crains rien ni personne.

Tuez-moi, 10 de mes frères viendront me venger !

Bzzz je suis le moustique

et plus tu seras fatigué

plus je pourrais me régaler !

Sujet du 7 Juin : 5 prénoms, 5 personnages

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le 6 Juin 2016 : Moustique

  1. eva and family dit :

    Bouh, je déteste ces bestioles. Quand j’étais petite, c’est toujours moi qui était choisie, maintenant c’est ma fille. Voici mon petit texte et comment j’y ai introduit un moustique.
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/06/defi-365-jours-decriture-158.html

    J'aime

  2. Herb'au logis dit :

    tout à fait ça !!

    Petite chanson (qui n’est pas de moi !) :

    Les moustiques

    Les moustiques nous piquent, nous piquent, nous piquent
    Ça devient dramatique
    On n’y peut rien
    Mais ça prouve bien
    Que les moustiques
    Adorent la musique.

    Souvenirs divers :

    Paris : chez ma tante, 5h du matin, après une nuit blanche, debout sur le lit, un journal à la main, ça y est, je l’ai enfin eu !

    Venise : camping. Aux alentours de grandes toiles blanches sont tendues, éclairées pour attirer un maximum de ces charmantes bestioles. Ils sont tellement gros que la toile de tente n’est pas assez épaisse pour nous en protéger…

    Guadeloupe : finalement, en ayant imprégné nos vêtements d’insecticides avant le voyage, en portant des manches longues, des pantalons, on s’en sort à peu près bien.

    Eté 1993 : je suis malade, j’ai des hausses et baisses de température corporelle en permanence. Il semble qu’habitant non loin de marais, j’ai attrapé une maladie ressemblant au paludisme, heureusement, cette forme atténuée ne laisse pas de trace, donc une fois guéri, c’est fini, ouf ! On a tout de même installé des moustiquaires aux fenêtres des chambres.

    Vacances de Noël dans le midi, chouette, il n’y a pas de moustiques à cette époque. Eh bien si, il en reste un… pour moi !

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s