Le 7 Juillet 2016 : inventez une divinité étrange

4271-cs200-agate-gris

Quelqu’un frappa à la porte de la chambrette d’Aveline. Une des filles entra, une toute jeune qui devait à peine sortir du service militaire, une épaisse tignasse bouclée sur la tête, des taches de rousseur sur les pommettes et une bouche rouge comme une cerise. Elle lui tendit son poing fermé et lorsqu’Aveline approcha sa main plaça dedans une petite chose froide.

La petite sculpture de pierre était étrange, Aveline était incapable de dire ce qu’elle pouvait représenter.

« C’est une très ancienne divinité, expliqua la jeunette. On l’appelle Grenouille, elle peut prendre cette forme, mais aussi se transformer en belle jeune femme. On dit qu’elle protège les femmes, surtout celles qui vont avoir, ou ont eu, un enfant. Il faut simplement l’implorer en la plongeant au moins une fois par jour dans l’eau. Certaines disent que si tu la mets à l’intérieur de… enfin, tu vois, elle permet d’éviter les grossesses indésirées. Mais je n’en ai pas besoin, au service, ils m’ont dit que j’étais stérile. Je sais que tu as une fille et que tu fais tout ça pour elle. Alors je te la donne, elle te protégera ! C’est ce que ma mère a fait avec moi, et tu vois, je ne m’en sors pas si mal ! »

Émue, Aveline la serra contre elle et la remercia. La figure de pierre reposait dans son poing fermé, une ancienne divinité veillait peut-être sur elle. Après tout, si elle était oubliée de tous, elle avait certainement moins de travail et pourrait s’intéresser à elle, qui sait ?

Sujet du 8 Juillet : Ce qui vous a fait plaisir aujourd’hui

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le 7 Juillet 2016 : inventez une divinité étrange

  1. eva dit :

    Bonjour, hier je n’ai pas eu trop l’esprit inventif (y’a des jours sans) alors j’ai juste pondu ceci…

    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/07/defi-365-jours-decriture-189.html

    J'aime

  2. Herb'au logis dit :

    Alizée et ses amies farfouillent dans un coin de la case de Xoud le sorcier. Il y a là, entassés, des centaines d’objets bizarres. Elles découvrent une belle petite statuette de bois sculpté, ouvragée de façon simple. Xoud leur explique que c’est la représentation d’une ancienne divinité.
    Fortes de cette découverte, les jeunes filles s’en donnent à cœur joie ! Elles cherchent, et trouvent, d’autres merveilles. Il y en a de toutes sortes. D’autres statues, mais aussi des poupées habillées de tissus aux couleurs chamarrées, des pots ou des paniers…une vraie caverne d’Ali Baba !
    Au milieu de ce capharnaüm, elles trouvent une sculpture curieuse. Elle semble représenter un personnage féminin : un ventre rebondit, une poitrine opulente et de grands yeux doux. Mais ce qui est étonnant, c’est la disposition de ces attributs : les deux yeux sont côte à côte, faisant penser aux dessins de Picasso, le ventre et la poitrine se situent manifestement dans le dos…
    Et le plus étonnant est sa couleur : alors que tous les autres objets sont en bois sont brut ou très peu colorés, cette statuette est peinte en orange et vert vif : impossible de passer inaperçue ! Il se dégage de l’objet une impression à la fois rassurante et complètement farfelue, presque joyeuse. Les filles se sentent attirées par cette divinité étrange et vont consulter Xoud pour leur demander ce qu’il en est.
    Le sorcier est tout d’abord étonné de posséder un tel objet, il n’en avait aucun souvenir. Puis il se rappelle que son ancêtre lui en avait parlé et il retransmet donc aux jeunes ce qu’il en sait. Il s’agirait d’une déesse à laquelle toute femme en détresse pouvait s’adresser. Quand, malmenée par les hasards de la vie, une femme se sentait « en petits bouts », il lui suffisait de la prendre contre soi. Aussitôt, elle se sentait immédiatement pleine d’énergie, de vitalité et pouvait ainsi affronter à nouveau leurs difficultés de façon sereine.
    Alizée et ses amies demandent à Xoud si elles peuvent emporter la statuette, ce qu’il leur accorde bien volontiers.

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s