Écoutez nos défaites

1540-1

Laurent Gaudé

1er livre de la rentrée littéraire de 2016, lu début juillet. On commence par un titre très « drôle », mais d’un grand auteur, dont je n’avais encore rien lu, c’était donc l’occasion.

L’histoire est à la fois simple et compliquée. Simple car il s’agit de la rencontre, brève, puis du parcours de deux êtres qui se croisent par hasard, Assem Graïm qui doit retrouver un ancien membre des commandos d’élite américain soupçonné de trafics divers; et Mariam, une jeune archéologue qui essaye de sauver et retrouver les œuvres d’art du moyen-orient lorsqu’elles sont perdues/volées/détruites durant les guerres.

Mais en plus de ces deux voix, s’en ajoutent d’autres : le général Grant qui se bat contre les confédérés ; Hannibal qui traverse tant d’épreuves pour marcher sur Rome ; et Hailé Sélassié, empereur de l’Éthiopie qui s’est battu contre les fascistes. Trois figures importantes qui se sont battues, qui ont vu la guerre de près, les massacres, les corps, les espoirs perdus, mais aussi les victoires et bien entendu les défaites, puisque c’est l’un des points majeurs du roman.

Chaque début de paragraphe voit un changement de narrateur, ce qui est parfois un peu perturbant car il faut se souvenir qu’on est plus à la même époque, retrouver qui parle et tout re-situer. Personnellement, si je n’avais pas de problème avec Hannibal, mais j’étais moins familière avec la vie de Grant et je n’avais même jamais entendu parler de Hailé Sélassié ! Néanmoins, on se familiarise vite avec ce type de fonctionnement.

Les mélanges des époques permettent de relire l’Histoire à travers des guerres d’un point de vue plus humain et moins de conquêtes réalisées ou non. Les descriptions des champs de bataille sont assez réalistes, même si on ne tombe pas non plus dans le trop gore, cela permet juste de ne pas oublier la réalité des choses.

Donc j’ai trouvé la construction et l’idée du roman très intéressants, malgré tout j’ai parfois eu du mal à assimiler et distinguer chacune des histoires (une petite présentation historique des personnages aurait pu m’aider à m’y retrouver). C’est un roman fort, qui ne laisse pas insensible, qui traite de sujets actuels (Palmyre, par exemple) et nous force à ouvrir les yeux sur ce qui se passe ailleurs dans le monde (et dans le temps) et qu’on se refuse de voir !

Je ne sais pas (dîtes-moi) si les autres sont plus simple pour découvrir cet auteur, mais en tout cas celui-ci vaut le détour et une fois plongé dans l’histoire se lit très rapidement !

2016 sept rentrée litt 1

C’est pas moi qui le dit :

20160825_142522

Publicités
Cet article, publié dans Histoire/Romans Historiques, Histoires de vie, Lecture, Nouveautés, Rentrée littéraire 2016, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Écoutez nos défaites

  1. Je suis en train de le lire, alors je regarderai ton avis plus tard pour ne pas me laisser influencer. J’adore la plume de cet auteur dont j’ai lu plusieurs bouquins (mais surtout son théâtre). Pour l’instant (je n’en suis qu’au début), ça me plait bien, je trouve ça original !

    J'aime

  2. Brice dit :

    Acheté hier, il paraît que c’est l’un des incontournables de cette rentrée littéraire. Pour appréhender Laurent Gaudé, un autour abondant, tu peux te lancer sans aucune crainte dans Le soleil des Scorta (Prix Goncourt 2004, mérité…) qui fait parti de mon Top 10 depuis sa lecture ! Après tout n’est pas extraordinaire, La mort du roi Tsongor m’a plu, j’ai détesté Cri…

    J'aime

  3. Ping : Bilan rentrée littéraire septembre 2016 | Girl kissed by fire

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s