Le 11 Septembre 2016 : Zut, un PV !

hpim0970-748x1024

Llwynog commença de demander où était la bague, mais le garde l’interrompit d’un geste.

« Zut ! Ils ont un PV !

– Un quoi ?

– Un PV.

– Un… Llwynog réfléchit. Un Petit Vermicelle ?

– Non, rétorqua Googooeyes, très sérieux.

– Un… Politicien Véreux ?

– Non.

– Un Poisson Vert ?

– Non.

– Une Pomme Vérolée ?

– Non.

– Un Problème Vérifié ?

– Non.

– Un quoi alors ???

– Bah… un petit vieux.

– Quel est le problème, s’étonna-t-elle en écarquillant les yeux.

– Je le connais, il est pénible. C’est mon père » avoua-t-il.

Sujet du 12 Septembre : Emploi du temps

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le 11 Septembre 2016 : Zut, un PV !

  1. Herb'au logis dit :

    Adalie s’était une fois de plus installée sur le nez de son énorme ami. Celui-ci grognait à qui mieux mieux, mais…ne l’a chassait pas pour autant. Adalie en profitait donc largement. Et vas-y que je te nettoie les pattes, que je vérifie le bon fonctionnement des ailes, que je tourne, que je vire.

    Vint à passer un autre ours, qui les connaissait bien tous les deux et qui, riant sous cape, proposa au premier plantigrade une solution pour assagir l’insoumise. « Tu n’as qu’à lui mettre un PV » lui souffla-t-il. Un PV ? Solution originale, certes. Mais l’ours ne voyait pas bien comment une pauvre minuscule coccinelle pourrait s’acquitter d’un PV. « Essaie, tu verras bien »

    Ce qu’il fit. Et lorsqu’Adalie revint se poser sur le nez de son compagnon, elle découvrit un petit papier bleu. Ses voyages autour du monde l’avaient suffisamment instruite pour qu’elle s’exclame immédiatement « Zut ! Un PV ! Un Permis de Voler…mais, je n’ai pas envie de voler ailleurs, moi, je suis bien ici. Ouh la la ! L’ours doit être vraiment grognon, il veut se débarrasser de moi».

    L’ours voyant l’embarras de son amie, tout en riant de bon cœur, la rassura et lui chuchota qu’elle avait toujours sa place sur son cœur. « C’est un tout petit Permis de Voler que je t’ai mis, mais si tu persistes à envahir mon nez, la prochaine fois j’éternuerai si fort que, tu verras, ce sera une autre histoire ! »

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s