Le 26 Septembre 2016 : Une étrange boutique

bouteilles-en-verre-remplies-de-fumee-par-jim-dingilian-2-800x400

La boutique était sombre et mystérieuse (miteuse vue de l’extérieur, certains diront), éclairée à l’intérieur par des bougies enfermées dans des bocaux de couleur. On aurait d’ailleurs pu penser qu’il s’agissait d’une boutique de bocaux, pourquoi de boules à neige un peu étrange. Mais à bien y regarder, il y avait du mouvement dans la plupart des récipients de verre.

Un minuscule village ; un alpiniste sur une petite montagne ; une tornade ; une tempête au-dessus de la mer, chahutant un voilier ; des hommes et des femmes, tous seuls dans leur bocaux, ayant l’air de s’ennuyer ferme…

Enfin un client entra. Le vendeur (vous pouvez l’imaginer exactement comme vous voulez, c’est le but : homme, femme, jeune, vieux, étrange, normal, Dieu, souffle d’air, Noosphère, grenouille à trois yeux, dragons vipérin…) l’accueillit :

« Bonjour ! Que puis-je faire pour vous ?

– Alors je commence une nouvelle histoire, il me faudrait des personnages principaux.

– Nous en avons tout un stock. Vous cherchez quelque chose en particulier ?

– Il me faudrait un homme et une femme. Je vais écrire une histoire d’amour aujourd’hui.

– A quelle époque ?

– La nôtre. Enfin, la mienne, XXIe siècle.

– Très bien. Alors je peux vous proposer celle-là : jeune femme, 30 ans, working girl, sportive (elle est capable de faire un marathon), travail dans des bureaux, j’ai pas bien compris son métier exact.

– Bof. Trop commun. Vous en avez pas une plus torturée ?

– Oui, pourquoi pas. Celle-ci, accident de voiture à 7 ans, elle a perdu sa mère et son bras gauche. Père absent après le drame, tentative de suicide à 17 ans, pile 10 ans après le drame.

– Trop tragique.

– Bon, celle-ci alors, pas très grande, quelques rondeurs, timide, une certaine insécurité dans son métier, elle est célibataire, évidemment, mais vit avec trois chats. Je la verrais bien bibliothécaire… » Il montra le bocal où on voyait la fille affalée sur son canapé, une tasse de thé à la main, trois chats dormant tout autour d’elle. L’auteur lui trouva un petit air attendrissant. Pourquoi pas, dans le genre de bibliothécaire complexée, trentenaire sans enfant, jalouse de ses copines en couple depuis 10 ans, avec trois enfants chacune, il tenait peut-être là la future crysallide qui pourrait donner un personnage drôle, maladroit, attendrissant de laquelle son héros pourrait tomber amoureux.

« Je la prends. L’homme maintenant ? »

Sujet du 27 Septembre : vin

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le 26 Septembre 2016 : Une étrange boutique

  1. Herb'au logis dit :

    Dans ma boutique, il y a :
    Des chats à trois pattes,
    Et leurs ostéopathes.
    Des cartes du monde plastifiées
    Couvertes de punaises dorées.
    Des saucisses aux pommes
    Pour les repas des petits bonshommes.
    Des tiroirs secrets
    Remplis…de secrets.
    Des orchidées parfumées
    Ressemblant à des papillons chamarrés.
    Des boîtes remplies de glace à la menthe
    A servir avec la crème fondante.
    Dans ma boutique, je vais chercher
    Tout ce qu’ailleurs, je ne peux trouver.

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s