L’Échiquier du mal

25456344-_uy200_

Dan Simmons

Ils sont trop vieux amis qui se réunissent une fois par an, pour le résultat de leur « jeu ». Ils sont trois créatures de forme humaine, mais qui peuvent contrôler le cerveau des humains et les obliger à faire tout ce qu’ils souhaitent.

Mais William meurt dans l’avion du retour, Mélanie se sent menacée par Nina qui essaye apparemment de les éliminer. Elle arrive à tuer Nina grâce à ses pions, mais doit fuir.

Saul Laski est un rescapé des camps de la mort. Là-bas, il a rencontré l’Oberst, qui a contrôlé son esprit, l’obligeant à participer à d’atroces jeux. Saul a réussi à s’échapper, mais depuis s’est juré de le retrouver et de révéler au monde qu’il existe des gens qui ont ce « Talent ». Il rencontre alors Natalie dont le père est mort dans les tueries impliquant les trois « amis » et Gentry, le shérif du comté, lui aussi intéressé par les meurtres.

Mais la partie ne s’arrête pas là, tout est lié et de nombreux personnages prendront part à cette partie d’échec où le mal lutte contre le mal et où le bien tente de comprendre et survivre.

Ce roman est donc complexe et difficile à expliquer. Mais on entre facilement dedans et on en ressort plus. Il exerce sur le lecteur une espèce de fascination horrifiée puisqu’on se retrouve selon les chapitres dans la tête de ceux qui ont le Talent et en usent sans scrupule, et ceux qui se font utiliser. Le récit de Saul dans les camps durant la guerre est vraiment très prenant, mêlant la vérité historique avec le fantastique.

S’il est parfois délicat de se souvenir de tous les personnages secondaires qui gravitent autour des principaux (notamment dans le camp des « méchants » qui font parti du club), on s’attache facilement aux autres, et même à Mélanie ou Harod et sa secrétaire. Attention, on n’éprouve pas forcément de la compassion ou un attachement positif, mais une certaine fascination et l’écriture est telle qu’on a de toute manière envie de connaître la suite et de savoir ce qui va leur arriver.

Certains ont comparé l’attraction du roman sur le lecteur comme l’exercice du Talent sur une victime dans l’histoire. C’est assez bien vu, même si heureusement on a pas l’horrible impression d’être manipulé, forcé, voir violé de l’intérieur !

à ce propose, il y a d’ailleurs quelques scènes plutôt dures et crues, dans le début du roman, c’est un peu moins le cas par la suite, donc si vous craigniez mais êtes intéressés par le roman, dépassez ces passages, ce n’est pas comme ça tout le roman !

Bref, un coup de cœur pour ce premier tome, j’ai déjà attaqué la suite, qui d’après ce que je sais est tout aussi passionnante !

Publicités
Cet article, publié dans Challenge Pavé, Fantasy/SF, Lecture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’Échiquier du mal

  1. Ping : Challenge Pavé | Girl kissed by fire

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s