Le 21 Octobre 2016 : Vampire végétarien

1446493599

« Hey ! Salut, ça faisait longtemps ! Je t’invite à boire un verre ?

  • C’est très gentil, mais je suis devenu végétarien.

  • Hein ! Mais comment tu peux survivre si tu ne bois plus de sang ?

  • Eh bien, je vais dans des bars à jus de fruits et légumes ! Jus de navet, de tomate, etc.

  • Et ça te suffit ?

  • Oui, viens voir, je te montre ! Je trouve que les jus de légumes et fruits ont un arôme et une saveur plus délicates et souvent plus différentes que le sang habituel.

  • Mouais, je ne suis pas convaincu ! »

Les deux vampires arrivèrent devant le bar. Sur la carte, à l’entrée, était indiqué :

Sang de navet

Sang d’espèce de cornichon

Sang de bonne poire

Sang de haut comme trois pommes

Sang de cœur d’artichaut

Sang de bête comme chou

« Ah oui, je vois, fit le premier vampire. Un mélange presque végétarien alors !

  • Eh bien, répondit le second vampire contrit, c’est plus facile d’être végétarien de cette manière ! »

Sujet du 22 Octobre : Un personnage de la mythologie débarque dans votre vie

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le 21 Octobre 2016 : Vampire végétarien

  1. Herb'au logis dit :

    Un vampire végétarien, il ne manquait plus que ça ! Où ne va pas se loger la bonne conscience ?!

    Bon, moi en tant qu’herboriste avertie et hautement qualifiée, j’ai peut-être quelques petites solutions, mais j’émets tout de même une mise en garde, ça ne peut durer qu’un temps ce genre de régime.

    Je vous explique : la sève des arbres, c’est un peu leur sang, c’est leur liquide nourricier. Donc en voici quelques-unes habituellement récoltées qui pourraient peut-être faire l’affaire.

    Détoxifiante, la sève de bouleau est très intéressante pour purifier le sang (et ça pour un vampire, c’est tout de même intéressant, parce qu’en prenant le sang des autres, on peut aussi prendre en même temps toutes sortes de problèmes). La sève de bouleau contient de nombreux minéraux et oligo-éléments qui stimulent l’organisme et la vitalité. Important pour un vampire en situation de pauvreté alimentaire.

    Pour les vampires canadiens, je propose également la sève d’érable. Elle aussi a des vertus anti-oxydantes, anti-inflammatoires et toniques. Le sirop est la préparation la plus agréable à utiliser, donc un vampire avisé en aura toujours à sa disposition.

    Voilà les deux solutions que je pourrais apporter à ce problème. Attention, si un vampire concerné lit cet article, qu’il se méfie : les sèves ne sont pas toutes comestibles, certaines sont même franchement toxiques.

    Maintenant, je ne garantis pas que l’extraction soit aussi agréable : il doit y avoir une différence notable entre tirer de la sève à un tronc rigide et s’abreuver dans le cou douillet d’une jeune fille délicate.

    Je réitère ma mise en garde quant aux conséquences d’un tel régime. Mais je respecte ce choix, chacun son éthique, le plus important étant d’en avoir une.

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s