Le 24 Octobre 2016 : Ville perdue au fond d’un lac

crunchyroll-watch-nagi-no-asukara-episode-1-in-between-the-sea-and-the-land-google-chrome

Je ne sais pas pourquoi, j’éprouve une fascination pour les légendes de villes perdues sous les lacs. Qu’il s’agisse d’un cataclysme naturel, de la formation d’un barrage, d’un châtiment divin, je ne peux m’empêcher d’y penser. Certaines fois on raconte qu’on entend encore les cloches de l’église, sonnant les 12 coups de midi, le dimanche. J’avais dû lire quelque part, il y a longtemps, et maintenant j’ai sans doute extrapolé, l’histoire d’une ville. Il y avait eu un grand bal avant que le lac arrive. Toutes les années à la même date, les algues se changent en lierre, les pierres semblent briller de l’intérieur d’une claire lumière blanche. Des lampions sont allumés de partout, projetant des couleurs rouges, oranges, jaunes, bleues, mais toutes chaudes et magnifiques. On entend les violons, les rires, les chants de partout. Tout invite à la fête ! Il y aura d’ailleurs des troubadours, des belles dames aux longues robes, aux voiles légers ; des messieurs charmants.

Ça vaut le coup, non ? Mais prenez garde malgré tout, l’eau est l’une des frontières vers les mondes de l’au-delà. Si vous en revenez, qui sait combien de temps sera passé en réalité !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sujet du 25 Octobre : Sucré

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le 24 Octobre 2016 : Ville perdue au fond d’un lac

  1. Ping : Le 24 Octobre 2016 : Ville perdue au fond d’un lac — Girl kissed by fire | Le Bien-Etre au bout des Doigts

  2. Herb'au logis dit :

    De nombreuses légendes parlent de villes englouties sous les eaux.

    Dans la réalité, il existe également des villages qui ont disparu ainsi. Ainsi le vieux village de Tignes en Savoie a cessé d’exister en 1952, englouti sous un barrage. 400 habitants ont dû évacuer le lieu de leur histoire, la terre de leurs ancêtres, là où ils avaient toujours vécu. Bien sûr, il y a eu d’énormes contestations, mais l’état et ses choix économiques ont été les plus forts.

    Malgré les contestations, les résistances, les villageois ont dû se résigner par la force des choses. Ils ont essayé de sauver ce qu’ils ont pu : leurs effets personnels, ce qui faisait leur vie de paysans et de montagnards, et ce qui faisait la vie de leur village. Une dernière messe a été donnée dans l’église dont la cloche a été fondue. Un dernier hommage aux Tignards qui avaient combattu pour la France, cette France qui avait si peu de respect pour ceux qui avaient donné leur vie pour elle. Une dernière heure de classe…

    En 2014 a eu lieu la dernière vidange du barrage (l’entretien se fait maintenant par des robots), faisant réapparaître les traces du passé. Quelle émotion cela a dû susciter auprès des anciens habitants ! Revoir sa maison, mais détruite, enlisée par les flots, retrouver les petits chemins ou les champs où ils s’étaient promenés, mais embourbés, et avoir une pensée pour ceux qui n’ayant pas supporté d’être ainsi déracinés avaient mis fin à leur jours.

    Les besoins en électricité sont-ils à ce point important ? Fallait-il vraiment en arriver à de telles extrémités ? Ne peut-il pas y avoir d’autres choix moins traumatisants et plus respectueux de la vie ? Non, l’homme continue à détruire les paysages et les lieux de vie d’autres qui n’ont rien demandé sous des prétextes d’évolution, de mieux-être…L’homme tout-puissant…jusqu’où ira-t-il ? Que restera-t-il dans quelques dizaines d’années ?

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s