Le 28 Octobre 2016 : Nom d’oiseau

image00

Avoir une cervelle de moineau  (=> ne pas être très intelligent).

Être bête comme une oie.

Être curieux comme une pie.

La pie voleuse.

Être fier comme un paon, être fier comme un coq.

Quel faisan  !  (=> quelle personne facile à berner ! ).

Siffle, siffle beau merle  (=> parle, parle, je ne t’écoute pas /  je ne te crois pas).

C’est une poule  (=> c’est une femme entretenue, une prostituée).

C’est une grue  (=> c’est une femme dévergondée, de mauvaise vie).

Le dindon de la farce  (=> la victime naïve d’un abus de confiance).

Ça casse pas trois pattes à un canard  (=> ce n’est pas très réussi).

Une tête de linotte

Triple buse

Une/espèce de vieille chouette

une poule qui a trouvé une fourchette

poule mouillée

quelle bécasse !

Bande de rapaces

espèces de vautour…

Et dans le plus positif :

être gai comme un pinson

être innocent comme la blanche colombe

vif comme un moineau

avoir un appétit d’oiseau

Bref, espèce de vieille chouette, si tu n’oublies pas ta tête de linotte et que tu ranges ton costume de pingouin, arrête de faire le pied de grue avec cette bande de vautour curieux comme des pies et vient plutôt avec moi dans les bois, gais comme des pinson, dansant vif comme des moineaux, vivant d’amour et d’eau fraîche ! Libre comme l’oiseau !

Sujet du 29 Octobre : répéter un mot ou un mot qui ressemble le plus possible

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le 28 Octobre 2016 : Nom d’oiseau

  1. Herb'au logis dit :

    Je viens de finir le dernier livre d’Amélie Nothomb : Riquet à la Houppe. Il y est question d’un jeune homme passionné par la vie des oiseaux, et qui devient un ornithologue réputé. Au-delà du sujet traité, l’auteur fait une fois de plus preuve d’une grande culture. Elle site un certain nombre d’oiseaux, et le roman se termine en parlant de la fauvette orphée.

    Par curiosité, je suis allée chercher des renseignements sur ce petit oiseau. Il s’agit donc d’un passereau de la famille des Sylviidés. Cette fauvette vit principalement dans les régions méditerranéennes. Pourquoi s’appelle-t-elle orphée ? Je ne le sais pas. Et pourquoi A. Nothomb a-t-elle cité précisément cet oiseau ? Le livre portant sur la beauté, c’est peut-être tout simplement parce que ce petit oiseau est très mignon. A mes yeux, en tous cas.

    J'aime

  2. chatperleur dit :

    Chouette, le dernier paragraphe.
    Et puis je me suis dit, au début du texte, que ce serait bien d’imaginer des noms d’oiseaux quand on veut « rabrouer » quelqu’un, le remettre à sa place ?
    Dommage, je n’ai pas assez d’imagination pour cela.
    Je vais essayer de garder en mémoire certaines expressions.

    J'aime

  3. eva dit :

    Je n’ai pas fait très original… Tiens, je n’ai pas encore lu le dernier Nothomb. En général, j’aime bien.
    http://randonnezvousdansceblog.blogspot.fr/2016/10/defi-365-jours-decriture-302.html

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s