La Mélodie familière de la boutique de Sung

couv14767638

Karin Kalisa

Merci à Babelio et aux éditions Héloïse d’Ormesson pour avoir pu lire ce petit roman !

Lorsque le directeur de l’école se voit obliger d’imposer une journée de cohérence culturelle à quelques jours de Noël, il ne s’imaginait pas tout ce que cela pourrait engendrer ! Le petit Minh demande à sa grand-mère un objet vietnamien et celle-ci arrive avec une marionnette d’eau. Elle donne un petit spectacle, un conte tiré de ce qui semble être son expérience personnelle. Une des enseignantes est totalement emballée par les marionnettes, la mode revient aux chapeaux pointus vietnamien, petit à petit le quartier vietnamien de l’ancien Berlin Est se développe, sort de ses murs et se fait connaître, apportant exotisme et joie de vivre dans toute la ville.

Ce roman, c’est l’histoire d’un quartier tout entier et même si la famille de Sung est au premier plan, on suit de multiples personnages. C’est peut-être le petit bémol du roman. Avec la couverture, le résumé, je m’attendais peut-être trop à un roman du genre des Délices de Tokyo, avec une histoire très forte dans une ambiance dépaysante. Là on est dépaysé, mais l’histoire part parfois un peu dans tous les sens, la trame narrative est un peu effacée par la vie du quartier.

En revanche, ce roman permet de découvrir à la fois Berlin et le quartier vietnamien, la venue des familles, l’apprentissage (et l’oubli) des langues, les traditions qui se perdent, celles qui se créent, et la mode pour un pays lointain lorsque les berlinois d’origine découvrent cet univers jusque là ignoré.

L’écriture est fluide et agréable, même si on perd sans doute un peu de sa saveur puisqu’il s’agit d’une traduction (néanmoins, j’apprécie le travail de la traductrice qui a laissé certains mots en allemand lorsque c’était plus cohérent pour le récit). Les personnages sont sympathiques, mais disparaissent parfois trop vite pour laisser leur place à d’autres. Comme l’histoire des ponts suspendus, si l’idée est géniale, on ne comprend pas réellement pour quelle raison elle est lancée et son but.

Néanmoins, on passe un très bon moment avec ce roman, dépaysant et intéressant !

Publicités
Cet article, publié dans Babelio, Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Mélodie familière de la boutique de Sung

  1. Herb'au logis dit :

    j’ai bien aimé ce roman. Comme tu le dis l’écriture est sympa, on se laisse porter d’un bout à l’autre. Même si effectivement la deuxième partie est un peu plus difficile à suivre s=du fait du nombre de personnage, mais on fini par s’y retrouver !
    j’en ai appris sur la communauté vietnamienne en allemagne, sur son histoire, et, ce qui m’a fait sourire, c’est qu’on vient justement de m’offrir un paquet de thé acheté sur ce fameux marché vietnamien !
    Et je visiterais bien Berlin sur un pont de singe, moi !

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s