L’Avatar, Kushiel, tome 3

Jacqueline Carey

Dans ce troisième tome, 10 ans ce sont passés depuis les événements à la Serenissime. Phèdre continue de recevoir quelques clients, Jocelin s’en accommode à sa manière, mais surtout ils profitent de ce calme pour essayer de résoudre le problème de Hyacinthe, maître du détroit, prisonnier de sa propre situation. C’est alors que Mélisande fait appel à Phèdre pour retrouver son fils, disparu alors qu’il était élevé à l’écart de la société, promettant un indice pour délivrer Hyacinthe. De toute manière toujours incapable de résister à l’appel de Mélisande, Phèdre se lance dans un voyage qui dépassera tout ce qu’elle aurait pu imaginer pour retrouver Imriel. Du pire au plus beau, ce long voyage recèle encore bien des aventures.

Avec ce tome, la trilogie est clôturée parfaitement, me donnant juste envie de lire la seconde trilogie sur Imriel (certes Phèdre ne serait plus que personnage secondaire), mais pour retrouver cet enfant/adolescent attachant et continuer à explorer ce monde qu’on pourrait dire parallèle du monde, d’une richesse incontestable.

Comme dans les autres tomes, la première partie est toujours un peu plus lente à se mettre en place (avec d’ailleurs quelques répétitions pour mémoire dans les premiers chapitres, un tout petit peu trop à mon goût), mais impossible à lâcher de toute manière. Le personnage de Phèdre se détache un peu du rôle de l’anguissette des deux premiers tomes (pas de visite avec des clients, son rôle à Darsanga certes détaillé pour nous faire comprendre l’horreur de la situation, mais à part quelques lignes, l’auteur nous épargne de longues scènes de plusieurs pages qui seraient vraiment sordides). On lui découvre un caractère toujours aussi déterminé, et elle reste de toute manière, une héroïne attachante et humaine. Sa relation aux autres évoluent également, que se soit avec Jocelin ou Imriel, et c’est à la fois réaliste et appréciable.

Ainsi que je l’ai déjà dit, j’aime beaucoup le background que développe Jacqueline Carey, avec cette réécriture de l’histoire de notre monde. Ça apporte une force et une profondeur au récit que n’ont pas certains autres romans de fantasy. Fantasy qui reste d’ailleurs très légère, appréciable également.

Donc malgré 3 tomes d’environ 1000 pages chacun, on ne regrette pas du tout le temps passé à la lire ! Je me suis régalée et j’ai même envie de lire la suite, ce que je ne pensais vraiment pas, même après avoir fini le 2ème tome !

et avec le tome 2, je classe ces derniers tomes de la trilogie dans mon challenge pavé !

Publicités
Cet article, publié dans Challenge Pavé, Fantasy/SF, Lecture, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’Avatar, Kushiel, tome 3

  1. Ping : Challenge Pavé | Girl kissed by fire

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s