Le jour où les lions mangeront de la salade verte

Raphaëlle Giordano

Romane propose des formations anti-burnerie. Un drôle de nom pour définir les comportements égocentriques, égoïstes, méchants, agressifs, sans tact, mesquin et j’en passe, qui sont malheureusement le lot quotidien de beaucoup d’entre nous, hommes évidemment, mais également de plus en plus de femmes ! Le but est donc d’écouter plus, de s’ouvrir aux autres, d’être empathique sans non plus se faire marcher sur les pieds, ce qui n’est pas facile à admettre lorsqu’on est chef d’entreprise ou de service, voir même parent !

Dans sa formation, Romane a plusieurs personnes aux profils très différents, mais entre autre Maximilien Vogue qui n’avait aucune envie de venir !

Comme dans son premier roman, Raphaëlle Giordano présente sous la forme d’un roman un livre de réflexion pour comprendre et décoder nos attitudes, et tenter d’aller vers le mieux, un mieux pour les autres et pour soi-même !

Même si l’intrigue est relativement simple, l’histoire d’amour assez convenue, on passe un agréable moment en lisant ce roman, qui se lit de plus très rapidement et facilement. J’aurais aimé que la partie « comment gérer ou réponde à une personne burnée » soit plus développée (elle est un peu scouisée), car je n’imagine pas une personne comme Maximilien prendre le temps de lire ce livre. Le lire montre soit de la curiosité soit une envie de faire un travail sur soi.

Mais le livre reste sympathique, plein de bonne humeur, d’humour également, et même si j’ai préféré le 1er ça reste un bon livre d’été !

Publicités
Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le jour où les lions mangeront de la salade verte

  1. Un bouquin sympa, qui fait du bien, je n’en demande pas plus ! 🙂

    J'aime

  2. ralala j’aurais envie de le faire à un tas de gens borné celui-ci….

    J'aime

  3. chatperleur dit :

    Oui, livre bien sympa que je viens de finir.
    Je suis du même avis que toi. Et notamment sur : « J’aurais aimé que la partie « comment gérer ou réponde à une personne burnée » soit plus développée « .
    Ou alors, il faudrait utiliser la CNV B. Rosenberg ?
    En tout cas, cela m’a fait réfléchir, prendre conscience que j’ai moi aussi quelques attitudes burnées.
    Bon, en attendant, je vais commander le premier livre « Ta deuxième vie commence … » que je n’ai pas lu.

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s