La Chambre des merveilles

Julien Sandrel

Louis a 12 ans, presque 13. Alors qu’il est avec sa mère, il traverse la rue sans regarder avec son skate et se fait renverser par un camion. Dans le coma, les médecins ne sont pas très optimistes.

Alors que sa mère essaye de faire croire que tout va bien à son travail, elle craque et les envoie balader, comprenant que la manière dont la traite sa boîte est inadmissible et que son fils reste le plus important. Les médecins donnent alors 4 semaines à Louis pour se réveiller et Thelma trouve le carnet des merveilles de son fils, une liste d’envie qu’elle décide de réaliser à sa place afin de lui donner envie de se réveiller.

Un premier roman dont on parle beaucoup ! Une couverture colorée, un synopsis qui comporte tous les codes du roman feel good malgré un sujet grave, il avait toutes les chances de marcher !

Et en effet, ce court roman se lit tout seul, j’ai apprécié le réalisme de la liste du garçon. L’acte de la maman est touchant, sa propre relation avec sa mère également. Le fait qu’on entende les pensées de Louis dans le coma rajoute quelque chose. En revanche, j’ai trouvé que dans l’ensemble, le roman manquait un peu d’originalité et de surprise.

Donc un bon petit roman feel good, qui avait du potentiel, mais malgré la lecture agréable, j’en attendais peut-être un peu trop et je n’ai pas eu l’émerveillement auquel je pouvais m’attendre.

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Chambre des merveilles

  1. Tobogo geek dit :

    On dirait le titre d’un Harry Potter^^

    J’aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s