Kaamelott, tomes 2 et 3

tome 2 : Les Sièges de transport

Alors que le roi Arthur ne demande qu’un bureau qui ne soit ni sa chambre, ni rempli de navet, la dame du lac l’informe qu’un objet magique risque de tomber entre de mauvaises mains ! Perceval et Caradoc sont volontaires pour mettre l’objet en question à l’abri, mais personne ne leur a dit qu’il s’agissait d’un siège de transport et donc qu’il valait mieux éviter de s’asseoir dessus !

Dans ce deuxième tome, on a enfin une histoire plus complète sur les sièges de transport qu’on croise dans la série. L’histoire est plutôt sympa, la fin bien trouvée, j’ai été un peu moins séduite par le texte que dans la première bd où j’avais l’impression d’entendre parler les acteurs.

—————————

tome 3 : L’Enigme du coffre

L’or n’arrive plus jusqu’à Kaamelott. Il va falloir aller voir, quand même, c’est d’or dont il s’agit ! Mais évidemment, nos chevaliers ne sont pas au bout de leurs surprises !

Dans ce troisième opus, on découvre qu’il y a dans le monde de Kaamelott des créatures fantastiques comme des orcs et autres pieuvres à visage humain bizarre. Cet aspect-là m’a moins plus, non seulement l’orc n’est pas nécessaire, ça n’apporte rien, il aurait pu rester humain, mais ça fait basculer dans la fantasy vue et revue, alors que j’appréciais la fidélité et la parodie des textes médiévaux.

Donc un peu contrariée par ce détail, l’histoire ne casse pas non plus trois pattes à un canard, on passe un bon moment, mais sans plus.

Je verrais si je lis la suite ou pas !

Cet article, publié dans Bandes Dessinées, Lecture, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s