Toutes blessent, la dernière tue

Karine Giebel

Tama a 8 ans lorsqu’elle est emmenée loin de sa famille, vendue à une famille franco-marocaine. Devenue esclave, elle travaille toute la journée, au service des parents comme des enfants, à faire le ménage, la cuisine, la lessive, le repassage, etc ; tandis qu’elle n’a le droit (et encore pas toujours) qu’à des restes des repas qu’elle a elle-même cuisinés et une vague couverture posée dans un coin d’une buanderie non chauffée.

Mais Tama est portée par l’amour de sa mère disparue et par sa volonté inflexible de s’en sortir. Malgré les privations et les sévices de plus en plus cruels, elle se bat, elle apprend à lire seule, elle ne renonce jamais.

Je n’avais encore jamais lu de Giebel (mais rappelons que je ne fais encore que découvrir les polars et thriller) et pour une entrée en matière, ça commence très fort. C’est un énorme pavé, mais j’ai été convaincue par mes collègues, ce que je ne regrette d’ailleurs pas.

L’histoire est très prenante, autant celle de Tama qu’en parallèle celle de l’inconnue amnésique recueillie par Gabriel, on a envie de savoir si ces femmes vont s’en sortir. Ce n’est finalement qu’une succession de descriptions horribles (Giebel n’est pas réputée pour faire dans la dentelle, et j’ai même trouvé que parfois, il y avait une surenchère qui mettait mal à l’aise (certes, c’est le but, mais on a l’impression que l’auteur éprouve un plaisir sadique à les écrire)), mais on ne peut pas abandonner Tama à son sort.

Non seulement, l’auteur décrit une situation horrible, mais qui pourrait être vrai et est incroyablement réaliste, mais la volonté, le courage de Tama, l’amour sans limite qu’elle a pour sa mère et ensuite pour un autre personnage, nous donne envie de continuer, de savoir, d’espérer.

Bref, pour une première approche, j’en sors un peu sonnée, horrifiée, mais convaincue par le style de cette auteur que je ne connaissais pas encore !

Cet article, publié dans Lecture, Policier/Thriller, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Toutes blessent, la dernière tue

  1. killing79 dit :

    Je l’ai dans ma PAL. Je suis à la fois enthousiaste car Karine Giebel continue à faire du Giebel et hésitant parce je trouve qu’elle surenchérit à chaque fois!

    J’aime

  2. Trop violent pour moi.^^

    J’aime

  3. Yvan dit :

    J’ai adoré !

    J’aime

  4. clairebelgato dit :

    J’essaie de me mettre au thrillers : de mon côté, je découvre « Une vraie famille » de Valentin Musso (le frère de Guillaume)

    J’aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s