Red Sparrow

Jason Matthews

Dominika est une jeune danseuse russe. Mais suite à une chute et au décès de son père, elle est recrutée par son oncle et devient une espionne. Ce en quoi elle est très douée puisqu’elle est synesthète, ce qui lui permet une grande facilité d’apprentissage, mais aussi de voir « l’aura » des gens et ainsi de mieux deviner leurs émotions, ressentis ou intentions.

D’un autre côté, Nate Nash est agent de liaison avec l’une des taupes les plus sûres de la Russie, l’agent MARBRE. Lorsque Dominika doit séduite Nate afin d’apprendre qui est MARBRE, l’agent de la CIA tentera à son tour de recruter la jeune femme.

J’ai vu la bande annonce du film et j’ai été bien tentée, alors quand on m’a donné l’occasion de lire le roman à sa parution poche, j’ai sauté sur l’occasion, malgré les quelques 600 pages. Rapidement, on est plongé dans cet univers d’espions, de techniques, de ruses et de danger. Même si le roman se passe à notre époque, on a l’impression d’être revenu pendant la Guerre Froide.

Le personnage de Dominika est plutôt attachant, la façon dont cette jeune fille fait face à l’adversité. J’ai trouvé le fait qu’elle soit synesthète était une vraie originalité. Certes, cela permet quelques facilités en faisant d’elle un personnage un peu parfait et surhumain, mais on voit que ce n’est pas un choix de facilité, mais une volonté de montrer comment une personne synesthète peut voir le monde, ce qui est assez peu connu. Dominika est donc une jeune femme qui malgré les épreuves se bat sans relâche et tente de prouver sa valeur, même si elle est jeune, même si elle est une femme ce qui est Russie est toujours particulièrement compliqué.

On est peut-être un peu moins proche de Nate puisqu’on ne le suit qu’en mission, mais on s’attache également à lui. La relation qu’il a avec MARBRE ou ses collègues est bien décrite et nous en fait un personnage sympathique.

Quant aux « méchants », ils sont évidemment antipathiques à souhait !

L’intrigue est bien menée, les péripéties se succèdent sans faiblir. J’ai cru comprendre que le film était assez violent, c’est aussi le cas dans le sujet du roman, mais la plupart des scènes crues sont plus psychologiques et sous-entendues que réellement décrites, et en large minorité par rapport au reste du texte, donc pas de soucis de ce côté-là.

Malgré la longueur du roman, on ne s’ennuie pas, on veut savoir comment vont s’en sortir Dominika, Nate et MARBRE. J’ai passé un bon moment, je crois que je n’avais jamais vraiment lu de roman d’espionnage et pour une première, c’était parfait, le réalisme était au rendez-vous (l’auteur a travaillé quasi 15 ans pour la CIA), et on entre à la fois dans le quotidien de ces agents, mais aussi au sein d’une société secrète dont on ignore beaucoup de choses !

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, Policier/Thriller, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Red Sparrow

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s