Moi j’mange

Joanie Godin

Merci à Babelio et aux éditions Mortagne pour m’avoir permis de lire ce petit roman !

Billie a 15 ans. Au retour des vacances, elle aimerait tellement avoir perdu du poids, qu’on la félicite, qu’on l’admire, malheureusement, elle n’a fait que prendre quelques kilos de plus. Pourtant, les régimes, ça la connaît, mais à chaque fois, ça ne fait que rendre plus obsédante son envie de manger, tout et n’importe quoi.

Ce petit roman (dévoré en 2 jours) est québecois et fait parti d’une collection qui aborde des sujets importants et souvent peu vu en littérature jeunesse. L’inconvénient de ce roman, surtout pour les plus jeunes, ce sont les expressions québecoises (je trouve que ça a moins de charme sans l’accent!) parfois un peu compliquées à comprendre pour les non-initiés et les poids exprimés en livres.

J’ai beaucoup aimé lire sur ce sujet. On trouve des livres sur l’anorexie assez facilement, mais sur la boulimie ou l’hyperphagie, beaucoup moins ! En effet, ce problème est courant et pourtant mal connu, et aussi mal vu. Il y a malheureusement quelque chose de « classe » dans l’anorexie, puisqu’avant la maladie, on peut voir une force mentale et une recherche de la perfection, de la minceur valorisée par la société (c’est extrême, mais il suffit de voir les blogs pro-ana pour voir que c’est vrai) ; en revanche, la boulimie est vue comme un manque de courage, de volonté et de la paresse, alors qu’il s’agit également d’une maladie. Ce livre permet de comprendre cela, ce qui est une très bonne chose. Même si le roman est parfois un peu théorique, j’ai trouvé qu’il reflétait vraiment bien les pensées d’une adolescente. La fin est bien faite puisqu’elle n’apporte pas de solution miraculeuse, mais une vraie réflexion.

Même si l’écriture n’est pas parfaite, ce roman est bien fait, pas cliché, et permet de comprendre de nombreuses choses. Je pense qu’il faudrait en effet plus de livres de ce type (la collection en propose plein, mais je pense qu’ils ne sont pas faciles à trouver en France) et les faire lire aux jeunes (et moins jeunes!)

Publicités
Cet article, publié dans Babelio, Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Moi j’mange

  1. Anorexie et boulimie vont souvent de paire. Mais on parle plus de l’anorexie en effet. Et on mélange tout en montrant seulement des anorexiques décharnés qui se font vomir… alors qu’il y a aussi des anos à l’IMC normal… et que ce sont plutôt les boulimiques qui vomissent.

    J'aime

  2. todaytoparis dit :

    En fait, les gens sont tellement peu informés sur ces sujets qu’ils confondent. Oui, on parle plus souvent d’anorexie parce que c’est le plus connu, mais finalement on en parle pas tant que ça. Quand tu dis qu’on y voit de la « classe », c’est vrai et c’est faux. Il faut le nuancer un peu. En début de perte de poids, les gens vous félicite, mais dès qu’ils voient jusqu’où vous tombez ( quelques semaines plus tard ), là ils la ferment tous et parlent derrière votre dos. La boulimie est aussi moins abordé car justement elle se remarque moins, les gens se cachent généralement. Ce sont des maladies où on est très seul malheureusement, que ça se voit, ou non.

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s