Millésime 54

Antoine Laurain

Un peu par hasard, Hubert, propriétaire d’un immeuble à Paris, Magalie restauratrice de porcelaine, Julien, barman timide, et Bob, touriste américain venu visiter la capitale, vont partager une vieille bouteille de vin datant de 1954.

Lorsqu’ils se réveillent le lendemain matin, ils comprennent vite qu’ils sont remontés dans le temps, jusqu’en 1954, l’année du vin, l’année où également des centaines de gens ont dit voir des soucoupes volantes.

Ce roman est court et vite lu. L’histoire est sympathique, mais ce n’est pas un gros coup de cœur. La rencontre des personnages et leurs caractères sont assez agréables et éclectiques. Après, le fond de l’histoire n’est ni très original, ni très travaillé, d’après moi. En effet, l’histoire des ovnis et de la bouteille qui fait revenir dans le passé, c’est sympa, mais ça se voit que ce n’est qu’un prétexte. Et également un prétexte à faire rencontrer au lecteur tous les personnages célèbres qui passent à Paris cette année-là. Il y a donc une accumulation de personnages célèbres qui finalement n’apporte vraiment rien au roman.

J’ai bien aimé l’histoire personnelle des personnages, qui est touchante, mais l’histoire en générale et la manière dont elle est menée ne m’a plus emballée que ça.

Un livre qui se lit bien, mais qui ne me restera sans doute pas longtemps en mémoire.

Vous l’avez lu ? Vous en avez pensé quoi ?

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Millésime 54

  1. Isa dit :

    Même avis ^^

    J’aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s