Promets-moi d’être heureux

Célestion Robaglia

Un grand merci à Babelio et aux éditions Solar pour m’avoir fait découvrir ce petit livre feel good !

Gabriel a 27 ans, une vie bien rangée, métro-boulot-dodo, avec un travail peu passionnant voir moralement compliqué à gérer, et son cousin Noé, rescapé de la vie, échoué sur son canapé devant ses jeux vidéo, refusant d’affronter le monde extérieur. Mais lorsque sa sœur et son mari meurent subitement laissant la jeune Aziliz, sa nièce de 10 ans, seule, voilà Gabriel face à des choix. Quelle vie a-t-il à offrir à cette enfant lumineuse qui ne se laisse pas abattre ? N’y a-t-il pas une autre manière de vivre pour être enfin heureux, lui et les deux êtres dont il est responsable ?

Comme vous le savez, c’est la mode des feel good book, des romans de développement personnel, on en voit à tous les coins de librairies ! Celui-ci a la particularité d’avoir été écrit par un homme qui vit lui-même en dehors de la société de consommation actuelle, ce qui apporte un peu plus de poids au récit.

L’histoire est bien écrite, très facile à lire. Les personnages sont réalistes, il leur arrive ce qu’il faut d’échec pour que les miracles paraissent à peu près réalistes. La manière dont ces miracles apparaissent peuvent rendre les plus terre à terre sceptiques, les autres auront plaisir à envisager une nouvelle façon de penser et de chercher le bonheur.

J’avoue que je fais un peu partie des sceptiques, néanmoins certaines pistes peuvent être intéressantes. Ce qui m’a fait prendre plaisir à ce récit, c’est le fait que le héros soit un homme, un peu geek et fasciné par la Bretagne et les mythes arthuriens. J’ai trouvé que cela apportait une vraie différence avec les romans du même genre qui semblent toujours présenter la quarantenaire avec enfants, boulot et mari, mais pas heureuse dans sa vie « parfaite ». Quant à Aziliz, c’est un personnage plein de fraîcheur et attendrissant qui apporte un souffle au récit. De même que Noé dans une moindre mesure lorsqu’il accepte enfin de se laisser vivre.

Donc dans l’ensemble, une bonne lecture détente, pas forcément le genre de livre dont on se souvient toute sa vie, mais qui fait passer un bon moment, qui peut-être un déclic pour certains, une bouffée d’air frais pour d’autres !

Cet article, publié dans Babelio, Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Promets-moi d’être heureux

  1. Dévolivre dit :

    J’avais hésité à le demander et puis j’ai eu peur d’encore tomber sur un roman feel good un peu banal 😕

    J’aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s