Quatre-vingt-dix secondes

Picouly

Sortie le 22 août 2018

En 1902, Saint-Pierre est une ville florissante. Mais plus pour longtemps. La montagne Pelée, comme une divinité implacable a décidé d’exploser. En 90 secondes, elle fera 30 000 morts. Mais lorsque le livre s’ouvre, il reste encore quelques heures avant la catastrophe. La montagne regarde des habitants, en particulier d’Othello et Louise. Le premier ayant été défié en duel pour avoir regardé (et aimé) la seconde.

Ce roman historique présente une vraie originalité dans la façon dont le sujet est abordé, puisque la narratrice est la montagne Pelée elle-même. A la fois sanguinaire et impitoyable, elle s’est malgré tout prise d’affection pour certains habitants dont elle nous raconte les dernières heures. Quant à savoir si elle épargnera certains, il vous faudra lire !

Le sujet n’est donc pas des plus réjouissants, mais il ne décrit pas uniquement la mort de la ville et de ses habitants, c’est également une ode à l’amiur, avec Othello et Louise, ainsi qu’à l’amour maternel avec la mère d’Othello et la grand-mère du jeune homme.

Ce livre se lit assez vite, l’écriture est fluide et agréable. On s’attache assez vite à nos deux amoureux, peut-être un peu moins aux autres personnages, un peu trop nombreux qu’on croise souvent trop rapidement. J’ai bien aimé la dimension quasi divine de la nature impitoyable incarnée ici par la montagne et la rivière, ça ajoute un peu de magie à ce conte cruel où les humains retrouvent finalement leur vraie place, insignifiante, face à la puissance des éléments.

Si vous avez un peu de curiosité pour le sujet et la forme du roman, n’hésitez pas à le lire !

10ème livre de la rentrée littéraire !

Publicités
Cet article, publié dans Histoire/Romans Historiques, Lecture, Nouveautés, Rentrée Littéraire 2018, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Quatre-vingt-dix secondes

  1. J’ai une grosse grosse passion pour les volcans, donc ce livre me fait clairement de l’œil ! J’hésite encore à cause, tout simplement, du prix des livres 😦

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s