Le Carnaval noir

Metin Arditi

En 2016, Benedict Hugues, professeur de latin à l’université de Genève, découvre une étrange lettre dissimulée dans un très vieux livre qu’il a acheté par curiosité aux enchères. Mais la découverte de cette lettre a des conséquences inattendues, replongeant la ville de Venise 500 ans en arrière, lors du Carnaval Noir qui avait vu de nombreux meurtres assombrir les fêtes.

J’ai découvert Metin Arditi avec L’Enfant qui mesurait le monde que j’avais adoré Je n’ai pas forcément retrouvé son style dans ce roman, même si son talent de conteur est bien là.

Le Carnaval noir est un livre assez court mais très dense puisqu’il aborde de nombreux sujets. On a un côté historique (ou faussement historique puisque le Carnaval noir n’a jamais eu lieu), le côté ésotérique avec la prophétie du Christ aux douze doigts, artistiques grâce à la peinture, linguistique avec le latin, religieuse ; mais également d’autres aspects plus humains comme la relation parents-enfants, l’amour, l’homosexualité, etc.

Un attentat se prépare donc contre le pape, ce qui est en miroir des événements du XVIe siècle et c’est un prof de latin qui va mener l’enquête. On retrouve un petit côté Da Vinci Code qui ne déplaira pas aux amateurs du genre !

Mon seul gros reproche à ce roman, c’est qu’il est trop court et par là, un peu expéditif. Certes on ne s’ennuie pas, on jongle entre les personnages et les situations, mais ça va parfois trop vite, on n’a pas le temps de s’attacher à un perosnnage et à une situation qu’on passe déjà à la suivante. Ça donne un effet un peu morcelé, avec des peintures assez vives de certaines situations qu’on retient bien même le livre posé, mais qui ne s’emboîtent pas toujours entre elles, donnant l’impression d’une juxtaposition, d’une multitude de sujets que l’auteur voulait inclure dans le roman, à défaut parfois de la trame narrative principale.

J’ai donc passé un bon moment avec ce roman qui nous dépayse, et même s’il y a quelques bémols qui m’ont empêché de l’aimer autant que l’Enfant qui mesurait le monde, j’ai bien apprécié ce roman !

Vous l’avez lu ? Vous pensez le faire ? Qu’en avez-vous pensé ?

(l’ayant lu en numérique, voilà mon petit montage tout pourri !)

Cet article, publié dans Lecture, Nouveautés, Policier/Thriller, Rentrée Littéraire 2018, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le Carnaval noir

  1. Je ne savais vraiment pas quoi choisir pour la rentrée littéraire et j’ai finalement posé mon dévolu sur ce roman que je compte bientôt commencer. Le parallèle autour de crimes entre notre époque et le XVIeme m’intrigue. Par contre, je m’inquiète un peu quand tu dis que l’histoire est un peu expéditive…

    J'aime

    • Ma réponse est un peu tardive, mais du coup, tu l’as peut-être fini, quel est ton avis ? 🙂

      J'aime

      • Ce n’est pas mon type de lecture habituel donc j’ai été agréablement surprise. Les chapitres sont peut-être un peu trop courts mais l’enquête de ce littéraire est accrocheuse, ça mêle l’art, la religion, la différence, des débats encore d’actualité aujourd’hui. Ça a été une bonne surprise.

        J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s