Un Dieu dans la machine

Alexis Broca

Le narrateur a plus ou moins raté sa vie lorsqu’il postule dans l’entreprise Larcher. Il obtient d’abord un stage, puis un boulot grâce à ses talents de rédacteur, même si l’entreprise cultive le secret, puisqu’il n’a rien le droit de dire et ne sait même pas à quoi servent les textes qu’il rédige. Peu importe, il monte les échelons, gagne de plus en plus d’argent. Sauf que la machine qu’il utilise, qui est quasiment capable de prédire le futur en analysant des données de base (en l’occurrence elle peut envisager l’avenir de sa fille à partir des données concrètes sur lui et son ex-femme), lui annonce que sa fille, justement, mourra à 17 ans. Est-ce une simple erreur ? Ou la machine peut-elle réellement prédire l’avenir, voir le contrôler ?

Ce roman est assez court et d’ailleurs heureusement car si l’idée est bonne (bien que moyennement originale à part la manière dont la situation est créée) le texte reste souvent obscur. En effet, on ne saisit jamais tout à fait ce que doit réellement faire le narrateur et la manière dont il s’y prend (ou alors je suis très bête, mais c’est quand même assez nébuleux, je trouve) et ce qui prend tant de temps à expliquer n’est finalement qu’un prétexte pour un livre de SF sur les dangers de l’intelligence artificielle.

Il y a donc des bonnes choses, de bonnes idées, de bonnes réflexions, mais tout le reste est assez attendu et parsemé de passages plutôt techniques qui finalement ne servent pas à grand chose dans l’avancement du récit.

Si vous êtes amateurs du genre, jetez un œil, sinon ce roman ne vous manquera certainement pas !

Publicités
Cet article, publié dans Fantasy/SF, Lecture, Nouveautés, Rentrée Littéraire 2018, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s