Le Garçon

Marcus Malte

Au début du XX ème siècle, le garçon doit partir à travers le monde, à la suite de la mort de sa mère. Ce jeune homme qui ne parle pas, qui ne connaît rien du monde, ni des humains, va alors découvrir ce qui l’entoure, sans préjugé, avec des yeux innocents.

Ce roman est sorti il y a déjà quelques temps, je ne l’avais pas lu à l’époque, de mauvais échos sur des détails qu’il y aurait dans le livre et qui étaient en plus complètement faux. Néanmoins, il a fallu qu’on me donne le livre et qu’on me dis « lis ! » pour que je le fasse ! Et je suis bien loin de l’avoir regretté !

L’histoire est originale, même s’il s’agit plus d’une succession d’aventures et de moments, mais c’est surtout l’écriture qui m’a séduite ! Un pavé de près de 600 pages, et malgré ma crainte, je l’ai lu vraiment très vite, sans m’en rendre compte.

Le personnage du garçon est vite attachant, et même, vu qu’il ne parle pas, on a parfois l’impression qu’il est comme nous, spectateur de sa propre vie. On a parfois ses ressentis, mais ce ne sont jamais des mots clairs, comme si même dans sa tête il ne faisait pas de phrases articulées, on pourrait presque dire qu’il a un langage à lui, plus animal qu’humain, puisqu’il comprend et se fait comprendre, sans essayer de communiquer comme les humains.

D’autres prennent le relais du langage, notamment l’ogre des Carpates, Brabek et Emma, deux personnages qui ont, eux, beaucoup de choses à raconter/

La poésie est inhérente à ce roman, l’histoire aussi, puisque se rapproche la guerre de 14-18, et que des rappels de ce qui se passent dans le monde, bien loin des oreilles du garçon, nous sont régulièrement prodiguées.

La fin du roman, si elle est dans une suite logique, m’a un peu moins plût. Disons que pour ma part, le point d’orgue du roman est le passage avec Emma, entouré de deux moments fort, avec Brabek et la guerre, mais qu’on redescend par la suite. La boucle est bouclée, certainement. Comme le garçon, on aurait préféré que les bons moments durent toujours, même si d’un point de vu narratif, cela aurait certainement perdu de son intérêt.

Bref, ce roman a été une vraie surprise, une vraie bonne surprise, et assurément un coup de cœur !

Publicités
Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s