Obasan

Joy Kogawa

Naomi Nakane est une japonaise de la troisième génération au Canada. Ses grands-parents sont venus s’installer à la fin du 19ème siècle, ses parents, comme elle et son frère, y sont nés. Pourtant, alors qu’approche la seconde guerre mondiale, les japonais-canadiens sont privés de leurs biens et de leurs droits et déplacés dans des camps. Naomi n’en garde qu’un souvenir assez vague, mais lorsque son oncle meurt, sa tante lui transmet des documents concernant cette période.

Je ne connaissais pas du tout cet événement historique (je le savais pour les Etats-Unis, mais pas pour le Canada), aussi, j’ai été intéressée par le sujet. On sent que le texte est en parti biographique, inspiré de la vie de l’auteure et de celle de ses proches.

Malheureusement, si le sujet m’a intéressé, je n’ai pas réussi à rentrer dans le roman, je me suis peu attachée aux personnages, peut-être parce que le côté documentaire l’emportait parfois sur le côté romanesque, peut-être parce que je n’avais pas la tête pour lire ce genre de livre à ce moment-là.

J’ai donc appris des choses, je retiendrais certains faits, mais l’histoire dans sa globalité reste un peu brouillonne dans ma tête.

Ceci dit, je pense que ce roman peut intéresser des gens, même si le sujet est spécifique, c’est vraiment bien de voir que la parole se libère aussi sur des événements de la guerre annexes, dont on ne sait quasiment rien !

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Obasan

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s