Cadavre exquis

Augustina Bazterrica

Après qu’un virus ait contaminé toutes les espèces animales, les humains créent une race à partir de génome humain afin de continuer à produire de la viande. Le narrateur travaillait déjà dans un abattoir avant l’épidémie, il a dû reconvertir l’usine pour cette nouvelle production. Mais depuis que son enfant est mort tout petit, il est dégoûté de cette « viande » et a bien dû mal à continuer d’exercer son métier. En plus, l’un de ses fournisseurs lui envoie une femelle de race supérieur, encore vivante et dont il ne sait pas quoi faire…

Avec Cadavre exquis, Bazterrica frappe un grand coup. Les procédés expliqués sur le travail de la « viande » sont les mêmes que dans les abattoirs d’aujourd’hui, mais le fait de mettre des humains sur les chaînes déplace à la fois le récit vers la science-fiction (on espère) ou vers l’anticipation (on n’espère pas !), ce qui lui donne une fascination morbide qui nous empêche de lâcher le livre et nous fait prendre toutes ces horreurs en pleine face. Parce que l’auteur n’hésite pas, que se soit la description de toute la procédure d’abattement, les conditions d’élevage ; mais aussi la façon dont la psychologie des gens évolue face à ce changement (l’arrivée sur les étals de boucherie de membres typiquement humains ; les dérives qu’il peut y avoir avec le cannibalisme (une fois mort, difficile de faire la différence entre de la viande d’élevage et celle qui avait un nom et a été tué illégalement), etc.

Le roman est donc très cynique, il arrive à faire une vue complète sur toutes les horreurs qui pourraient arriver dans ce genre de cas, tout en gardant une histoire cohérente autour du narrateur, de la perte de son enfant (et de la séparation avec sa femme) et de cette femelle qui lui est confiée.

Un livre choc, qui fait réfléchir à la qualité et la nature de la viande que nous consommons au quotidien, tout en jetant un regard angoissant vers le futur !

23ème livre de la rentrée littéraire

Cet article, publié dans Fantasy/SF, Lecture, Nouveautés, Rentrée Littéraire 2019, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Cadavre exquis

  1. Cela me fait penser de loin au film Okja, sur des cochons géants crées pour la viande. Mais en livre je ne suis pas sûre de supporter ce thème un peunmacabre.

    J'aime

  2. Hum, un Futur à la Soleil Vert ?
    ( Ou un nouveau livre dans la cette lignée culte … )
    Intéressant 🤔…

    Bonjour 😊
    Je viens de découvrir le blog, et je parcours peu à peu.
    Ça me plaît beaucoup 😉😄
    L’envie de (re)lire se (re) trouve aiguisée…
    Miss G 😊

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s