Le Pouvoir

Naomi Alderman

Un archéologue du futur revient 5000 ans en arrière pour essayer d’imaginer le moment où les femmes ont pris le pouvoir. En effet, aux alentours des années 2000, les femmes ont développé un fuseau, une sorte de muscle près de la clavicule qui leur permet d’envoyer des décharges électriques. Les femmes alors plutôt soumises aux hommes peuvent reprendre leur vie en main et construire une nouvelle humanité.

Dans l’essai romancé de cet archéologue, on suit essentiellement trois femmes, celle qui se fait appeler Mère Eve, qui a un grand pouvoir et une petite voix dans la tête qui la guide ; Roxy, une fille de bandit au caractère bien trempé et Margot, une politicienne.

Avec ce pitch et le fait que Margaret Atwood ait aimé, j’avais moi aussi envie d’aimer ce roman. Malheureusement, il y a eu trop de petits détails qui ont un peu gâché ma lecture. Tout d’abord, le principe de base : le fait qu’un homme des ans 7000 se penche et imagine sur les années 2000 : ce côté-là est assez mal exploité dans les lettres échangées, on en voit pas bien la différence entre les années 2000 et 7000. Il remet en doute que les hommes aient eu un jour le dessus sur les femmes. A priori tout ce qui concernait le temps d’avant a été totalement détruit, mais par contre, ils connaissent encore la seconde guerre mondiale et ce qui a causé l’apparition du fuseau. Ça semble un peu contradictoire…

De plus, j’ai trouvé que le roman n’avançait pas assez. On a beaucoup de scènes ou de personnages qui se répètent encore. Le message aurait pu être plus condensé pour être plus marquant. Les femmes présentées ne sont pas vraiment attachantes non plus.

Autant j’ai trouvé bien que la civilisation construite par les femmes retombent finalement dans les mêmes travers que celle des hommes sans un côté magique et manichéen où les femmes seraient parfaites, autant c’est parfois trop caricatural.

Bref, une lecture en demie teinte, plutôt originale au début, mais un peu répétitive et pas assez incisive…

Cet article, publié dans Fantasy/SF, Lecture, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le Pouvoir

  1. C’est vrai que c’est parfois un peu caricatural mais j’ai également apprécié le fait que ça ne tombe pas dans le schéma de la femme parfaite, comme je m’y attendais, donc bonne surprise de ce côté-là 😉

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s