Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

Jean-Paul Dubois

Paul Hansen est en prison du côté de Montréal depuis deux ans, où il partage 6m² de cellule avec un Hells Angel incarcéré pour meurtre. Mais rien ne le prédestinait à cette prison, ni son père pasteur, ni sa mère qui tenait un cinéma d’art et d’essais.

Goncourt 2019, assez court, des bons retours, je me suis dit qu’il fallait que je le lise.

La plume est fluide, parfois ironique et mordante ; mais l’histoire est relativement banale. Ce n’est clairement pas un roman qui me rester longtemps en mémoire ! J’ai trouvé qu’on s’attardait un peu trop sur l’enfance/adolescence du personnage, en réalité surtout sur ses parents qui prennent une place considérable dans le livre.

Bref, un roman agréable à lire, mais je n’ai pas été transcendée, dommage pour un Goncourt, même si ce n’est pas la première déception en la matière !

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s