Le prince cruel

Holly Black

Jude a été enlevée à 7 ans avec Taryn, sa sœur jumelle et Vivi, leur sœur aînée, pour être emmenées au royaume de Faerie. En 10 ans, la jeune humaine a bien grandi. Considérée comme inférieure parce que mortelle, ne pouvant manger la nourriture faerie, Jude a décidé de se battre comme elle le pouvait et de devenir soldat. Car ces « camarades » faés ne lui font aucun cadeau et ce n’est pas parce qu’ils ne peuvent mentir qu’ils sont inoffensifs !

J’ai été vraiment contente de pouvoir lire un roman de Holly Black qui est la co-auteur du Magisterium, série jeunesse que j’avais adoré. La retrouver sur un roman plus ados me tentait vraiment !

J’ai adoré l’univers mis en place. Il reprend exactement les codes des royaumes faés des légendes (la nourriture dangereuse pour les humains, qu’ils ne puissent pas mentir, leur cruauté, certaines créatures, le fait que des humains aient été enlevé dans des danses sans fin, etc). Dans cet univers c’est l’héroïne qui est « faible et sans pouvoir », mais elle a une force de caractère qui force le respect, même si des fois on se demande si elle ne cherche pas les ennuis ! Sa sœur au jumelle, au contraire, s’est plutôt bien adaptée et préfère faire profil bas pour vivre aussi tranquille qu’heureuse. Quant à Vivi, qui n’est pas humaine, elle ne craint rien et elle aussi est une ado qui fait tourner son père en bourrique et souhaite plus que tout retourner dans le monde des mortels.

Si j’ai trouvé la relation entre Jude et Taryn assez décevante (à aucun moment, même au début je n’ai senti de lien fort comme il en existe souvent entre les jumeaux), j’ai grandement apprécié la relation de la jeune fille avec son père et sa belle-mère.

Car dans ce roman, rien n’est manichéen. Les personnages sont tous ambivalents, souvent cruels, mais parfois animés de bonnes intentions. Ou l’inverse… on ne sait plus trop. Et c’est dans ce panier de crabe que Jude se retrouve à devoir tirer son épingle du jeu !

Même si je n’ai pas pu complètement profiter du caractère addictif du roman parce que j’étais malade avec la capacité d’attention d’un bulot mal cuit, j’ai malgré tout hâte de lire la suite !

Cet article, publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s