Et nous ne vieillirons jamais

Jennie Melamed

parution 2 mars

Vanessa, Janey, Caitlin et Amanda vivent sur une petite île, dernier endroit de paix alors que le monde entier a brûlé. Leur société est dirigée par les hommes et pour contrôler les naissances, les couples n’ont droit qu’à deux enfants. Mais mettre deux enfants au monde en bonne santé est de plus en plus rare. Les filles savent qu’une fois pubère, elles devront se marier et passer sous l’autorité de leur mari. Pour certaines, comme pour Amanda, tout vaut mieux que l’autorité de son père. Les autres attendent l’été avec impatience, quelques mois de pluie, de boue et de moustiques, mais aussi de totale liberté qui leur est offerte. Toutes savent que ces temps de liberté ont une fin. Sauf Janey qui refuse de manger pour contraindre son corps à rester dans l’enfance.

Même si on peut considérer la société dans laquelle vivent les filles comme une secte, je considère ce roman comme une dystopie. En effet, on retrouve de nombreux thèmes qui reviennent dans ce genre-là, un monde en flamme, quelques survivants, une société avec des règles en défaveur des femmes pour faire perdurer l’espèce, et justement des adolescentes en rébellion contre ces règles. Ce roman se lit comme du Young Adult, mais pour le coup, vraiment pour adulte. S’il n’y a pas de descriptions vraiment choquantes malgré tout ce qui est décrit, c’est sur le psychologique que le roman joue. Et est admirablement bien construit, j’ai trouvé ! En effet, on est tout le temps du point de vue des filles. De cette manière, certains détails se construisent peu à peu, permettant de dévoiler l’horreur de certaines situations sans tomber dans le pathos, parce que les filles ont été élevées ainsi et qu’elles considèrent normal ce qu’on leur fait subir. Même Janey, la rebelle, qui refuse de grandir, refuse la vie qu’on lui promet, ne remet pas forcément en cause certaines choses considérées comme normales, mais refuse que cela lui arrive à elle.

Les 4 filles sont vraiment attachantes, chacune avec leurs idéaux et leur caractère.

J’ai trouvé le roman vraiment bien construit et très prenant. L’auteur est en revanche sans concession avec ses personnages et d’une certaine manière, est extrêmement réaliste quant à la cruauté de la vie.

De nombreux sujets sont abordés dans le roman, pas forcément fouillés, mais suffisamment mis en avant pour nous pousser à réfléchir. En tout cas, c’est un roman qui reste et auquel on repense.

Je vais d’ailleurs ne pas vous en dire plus pour ne pas spoiler, mais il y a quantité de détails sur lesquels je pourrais revenir et analyser ! Ce roman est une vraie mine !

Alors, attention, certaines scènes et sous-entendus peuvent être choquants pour le lecteur, mais ça a été un gros coup de cœur et si vous êtes curieux, je vous le conseille vivement !

Publicités
Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Couleurs de l’incendie

Pierre Lemaître

En Février 1927, Paris assiste aux obsèques du banquier Marcel Péricourt. Sa fille Madeleine, divorcée, élevant seule son fils Paul, doit prendre la tête de l’empire financier de son père auquel elle ne connaît rien. Mais lorsque Paul, durant l’enterrement à un geste inattendu et incompréhensible, il entraîne sa mère vers la ruine. Mais aussi sur le chemin de la vengeance, car la jeune femme se battra de toutes ses forces contre ceux qui l’ont fait tomber, les hommes, la corruption, et l’ambition déplacée et jalouse de ceux qui l’entourent.

Je n’avais pas lu Au revoir là-haut (il a eut le Goncourt l’année avant que je commence en librairie, il m’a donc échappé), mais j’avais lu l’adaptation en BD qui m’a permis de connaître l’histoire et j’attends de voir le film.

Néanmoins, pas besoin de tout connaître pour comprendre parfaitement cette histoire.

Lemaître ne cache pas son talent dans ce roman. Dès le premier chapitre le lecteur est happé par l’histoire, par la situation et les personnages. Rapidement, on s’attache à eux, Madeleine, malgré ses nombreux défauts, il faut le voir aussi, Paul, assez mystérieux quant à son acte, Valdi, la nurse polonaise qui ne parle pas un mot de français, etc. Le roman est foisonnant de détails, de personnages uniques, l’histoire de vengeance est portée par un souffle durant tout le roman, et le background de l’entre deux guerres, avec la crise de 1929, apporte un réalisme et une couleur à ce roman. J’ai apprécié que cela se passe justement en dehors des périodes souvent vues et relues, tout en gardant un pied très ancré dans le réel.

Bref, je ne pensais pas prendre autant de plaisir avec ce roman, que j’ai littéralement dévoré. Je m’attendais peut-être un quelque chose de plus pédant, plus lent, mais on est transporté ! Alors n’hésitez pas à le lire ! Et même sans avoir lu Au revoir là-haut !

Publié dans Histoire/Romans Historiques, Lecture | Tagué , , , , , , , , | 7 commentaires

Le Guide pratique du Jeûne

Dr Lionel Coudron

Ce petit livre très vite lu, écrit par un docteur, pratiquant de yoga et de jeûne, donne des informations, indications et explications sur le jeûne. Comment le pratiquer, pour quelles raisons, quelles sont les contre-indications, les bienfaits, les différents types et durées de jeûne.

C’est donc un livre très instructif, parfois assez pointu.

Je pense qu’il est tout à fait indiqué aux personnes qui s’intéressent au sujet et qui veulent le mettre en pratique. Quant aux sceptiques, évidemment, il y a peu de chance que ce livre les fasse changer d’avis. Par contre, le lire pourrait sûrement les aider à comprendre la motivation des gens qui les entourent qui font le jeûne.

En tout cas, ça m’a simplement conforté dans mes idées, de continuer comme je fais (jeûne intermittent) et comme les bonnes résolutions que j’ai prise, essayer de faire environ 36 à 48h de jeûne plus régulièrement, le mieux étant, selon mes possibilités, une fois par semaine. Enfin, on verra ce que ça donne !

Si vous êtes intéressés par le sujet, n’hésitez pas et/ou à me poser des questions et à lire ce livre !

Je tiens à préciser malgré tout que si vous n’en avez jamais fait et que vous êtes intéressés, n’hésitez pas à en parler à un médecin, voir à passer des tests de santé pour voir 1/ si le jeûne pourrait vous aider, 2/ si votre corps peut le supporter !

Publié dans Lecture, Petits livres pratiques | Tagué , , , | 4 commentaires

Lumière Noire

Lisa Gardner

Flora a passé 472 jours aux mains de son bourreau. D’abord enfermée dans un cercueil, puis obligée de satisfaire ses moindres désirs jusqu’à en oublier son nom, ses origines. Pourtant, elle s’en est sortie. Mais 5 ans plus tard, l’inspecteur DD Waren la retrouve sur une scène de crime, enchaînée, nue, elle a malgré tout réussi à tuer son agresseur. Pourtant, n’est-ce pas étrange de voir une ancienne victime tomber une fois encore entre les mains d’un violeur ? Lorsqu’elle disparaît à nouveau, les inspecteurs trouvent dans sa chambre son obsession pour les disparitions et en particulier celle d’une certaine Stacey.

Le dernier Lisa Gardner était attendu. J’avais beaucoup aimé le début du précédent, le Saut de l’ange, mais moins la façon dont il arrivait au dénouement. Dans celui-ci, j’ai aimé et été tenue en haleine du début à la fin. On a à la fois les passages avec DD qui mène l’enquête, mais on accompagne aussi Flora, tour à tour pendant les 472 jours de son enlèvement et pendant son enlèvement actuel.

Le roman est comme je le disais, très prenant. Glauque par son sujet, il ne s’appesantit pas sur les sévices sexuels subis par la jeune fille, mais plus sur sa psychologie, sa volonté de survivre. Le roman nous emmène dans l’enquête, avec les pistes et fausses pistes et des personnages intéressants et attachants.

J’ai bien aimé la construction et les différents points de vue qui forment le récit. La psychologie des personnages est travaillée et bien mise en avant. On se rend compte de l’horreur de la situation de la jeune fille enlevée, mais aussi de ce qu’a vécu sa mère et son frère, la façon dont elle a essayé de se reconstruire, de redevenir elle-même. Cet aspect-là est très intéressant.

J’ai donc passé un bon moment avec ce page turner. Est-ce qu’il vous tente ?

Publié dans Lecture, Policier/Thriller | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Les Amants polyglottes

Lina Wolff

Ellinor, la bonne trentaine et le caractère bien trempé, n’a jamais eu de chance avec les hommes. Après deux relations un peu particulière, elle s’inscrit sur un site de rencontre et tombe en contact avec Calisto un critique littéraire. Celui-ci, obèse, imprévisible, l’invite chez lui où il la trait plus ou moins comme les prostituées qu’il a l’habitude de ramener. Vexée, blessée, Ellinor va brûler le manuscrit, unique exemplaire, écrit par l’auteur favoris de Calisto avant de finalement décider de rester chez lui.

L’écrivain en question, Max, cherche aussi une âme sœur, fantasmant sur des femmes plus ou moins réelles, arrivant par hasard dans la famille de Lucrezia, aristocrate italienne ruinée.

Le roman se divise en plusieurs parties qui explorent chacune tour à tour un personnage avant de boucler la boucle. Si le vocabulaire et le texte devient plus travaillé au fur et à mesure qu’on change de personnalité, le roman ne m’a à aucun moment fait vibré. Je m’attendais à un texte léger, acide, plutôt drôle, je suis sortie légèrement mal à l’aise et déçue de cette vulgarisation de l’amour et de la psyché humaine. Les personnages ne m’ont pas vraiment plût, même Ellinor qui aurait pu me plaire, mais les relations entre les personnages sont bien tristes. Le seul personnage que j’ai finalement apprécié a été la femme de l’écrivain, qui malgré leur séparation donne son avis avec une franchise rafraîchissante. Certes la venue de la « polyglottie » apporte un petit quelque chose, mais je n’ai vraiment pas accroché à ce roman. Dommage !

Vous l’avez lu ? Vous en avez pensé quoi ?

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Les Lionnes de Venise, tome 2

Mireille Calmel

Paris, 1631. Lucia a emménagé avec son mari et son père et ils ont refaits une imprimerie. Elle a eu une fille, Marie. Mais ils sont toujours poursuivis par le mystère du crane de cristal et par leur passé. D’autant plus que Lucia croise Isabella que tout le monde croyait morte.

Dans ce tome, on trouve le Paris des mousquetaires, avec Richelieu, Marie de Médicis, les intrigues de cour et évidemment nos mousquetaires bien connus ! Le côté historique, même si l’auteure admet avoir changé 2-3 petits détails, reste très présent et très fidèle, ce que j’ai beaucoup apprécié. En revanche, j’ai beaucoup moins accroché à ce tome. En effet, j’ai trouvé que les intrigues dans les intrigues dans les intrigues finissaient par nous perdre de même lorsque les méchants deviennent gentils puis méchants puis gentils, en tout cas c’était l’impression que cela donnait, une impression un peu fouillis. On perdait la ligne directrice très nette et très prenante du 1er tome.

J’ai trouvé ça dommage. J’ai apprécié de retrouver les personnages, notamment Lucia et Isabella, deux forts caractères, mais j’ai trouvé ce tome trop long et trop alambiqué par moment.

J’ai donc été un peu déçue par cette seconde partie.

Et vous, vous l’avez lu ? Vous en avez pensé quoi ?

Publié dans Histoire/Romans Historiques, Lecture | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire

Hâte-toi de vivre

Laure Rollier

sortie 21 février 2018

Léo(na) est une jeune prof de philo qui vit en collocation avec sa collègue et la fille de celle-ci, une semaine sur deux. Mais un jour où elle est en retard, elle fonce dans un bus scolaire. Après être restée quelques temps dans le coma, elle se réveille. Mais sa vie a changé ! Elle voit Mamie Lina, sa grand-mère morte depuis plusieurs années. Personne d’autre ne la voit, ce qui permet à Mamie Lina de donner son avis sur tout, avec humour et surtout sans garder sa langue dans sa poche !

J’ai reçu ce petit roman sans rien en savoir, ni couverture, ni synopsis, ça a donc été la surprise complète. Et ce livre se lit vraiment très vite et très facilement. C’est une petite bouffée d’oxygène pleine de fraîcheur.

Ceci dit, c’est une lecture simple, qui est agréable, mais qui n’est pas inoubliable. L’écriture est assez simple et familière, comme les personnages plutôt réalistes (ou presque). Mamie Lina est assez attachante, en revanche, je trouve que le personnage n’est pas assez abouti. Certes en réapparaissant, elle permet à Leo de reparler d’elle à son père et qu’elle apprenne des choses sur le passé de sa famille, mais sinon elle ne sert à rien à part apporter de l’humour. Du coup, le roman manque un peu de profondeur, et même le retournement final ne rattrape pas tout.

Donc c’est un roman sympa, à lire sans prise de tête, mais qui ne fera pas parti de mes coups de cœur !

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Les Lionnes de Venise, tome 1

Mireille Calmel

Venise, 1627. Lucia est la fille d’un imprimeur de renom à qui une courtisane demande la plus grande discrétion afin de reproduire une gravure mystérieuse. En effet, il s’agit de celle-là même qui intriguait déjà son grand-père avant sa disparition. Mais avant que le père et la fille ne puisse faire de recherche, ils sont attaqués par des hommes armés, le père est enlevé, la boutique incendiée et Lucia n’a que le temps de s’enfuir en sauvant leur apprenti et la gravure. Elle fera alors tout pour sauver son père, quitte à devenir courtisane à son tour.

J’avais bien aimé les autres romans de Mireille Calmel que j’avais lu et la couverture me tentait depuis un moment. Je suis entrée directement dans l’histoire, il n’y a pas de temps mort et les différents rebondissements nous entraînent toujours plus rapidement dans l’histoire. Un peu trop par moment, par exemple sa formation comme courtisane, qui ne dure déjà que 4 jours, ce qui me semble bien peu pour tout apprendre et passer de fille d’imprimeur à courtisane de talent, est complètement passé sous silence. Certains détails de l’intrigue sont également expliqués un peu trop vite, on a pas vraiment le temps de s’y attacher que c’est déjà passé.

En revanche, j’ai admiré la façon dont l’auteure nous faisait entrer dans l’histoire et surtout la grande Histoire, avec des personnages qui ont réellement existé et un travail historique de fourmi.

J’ai donc passé un bon moment avec ce roman, j’ai déjà commencé le second, le côté intrigue, cape et d’épée m’a bien plût !

Vous l’avez lu ? Vous avez aimé ?

Publié dans Histoire/Romans Historiques, Lecture | Tagué , , , , , , , | 4 commentaires

Les Loyautés

Delphine de Vigan

Théo est collégien et ses parents sont divorcés. Sa mère refuse d’entendre parler de son père, au point que Théo a l’impression que la moitié de sa vie est annihilée chaque semaine. Quant à son père, il ne tient pas non plus sa place de père. Aussi Théo commence à prendre des risques, emmenant avec lui son ami Mathis. Leur professeure, Hélène, a été battue étant enfant. En voyant le comportement étrange de Théo, elle s’inquiète jusqu’à l’obsession pour cet enfant. Quant à Cécile, la mère de Mathis, elle voit d’un mauvais œil son amitié avec Théo, mais lorsqu’elle découvre par hasard ce dont est capable son mari, tout son équilibre s’en trouve chambouler.

J’ai été surprise de voir ce roman si court après le précédent qui était quand même un bon pavé. Je l’ai donc lu en vraiment peu de temps. On plonge directement dans l’histoire, mais les personnages s’étoffent peu à peu, nous faisant découvrir leurs faiblesses, leurs craintes, leur histoire. J’ai apprécié les petites fausses pistes que suivent certains personnages et la vérité exposée d’un autre côté. Les personnages sont fragiles, humains, touchants, même si je n’ai pas réellement à m’attacher à eux. La fin est bien amenée, même si elle reste un peu trop ouverte pour moi.

J’ai donc bien aimé ma lecture, Delphine de Vigan nous fait voir des personnages très réalistes et j’ai beaucoup aimé cette incursion dans la réalité et les douleurs humaines, même si du coup le sujet est loin d’être amusant.

Et vous, vous allez le lire ?

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , | 2 commentaires

Les Enchantements d’Ambremer

Le Paris de Merveilles, tome 1

Pierre Pevel

Voilà longtemps que ces romans de Pevel me faisaient de l’œil, j’ai enfin eu le temps de lire le 1er tome.

Le Paris des merveilles, c’est presque le Paris de la Belle Époque, mais liée à un autre monde merveilleux. Les fées, les elfes, les gnomes, magiciens et enchanteurs, chats ailés et arbres qui parlent se croisent et vivent ensembles. Louis Griffont, un mage du Cercle de Cyan, se retrouve à enquêter sur un trafic d’objets magiques. Il croisera la route d’Isabel Saint-Gil, une jeune femme séduisante et mystérieuse, qu’il ne connaît en réalité que trop bien.

J’ai énormément aimé ce premier tome, qui en plus a une fin satisfaisante, même si on a envie de lire la suite pour retrouver les personnages, l’intrigue est terminée. La mise en place de ce Paris des merveilles est faite avec beaucoup de talent et d’humour aussi, grâce aux réflexions de l’auteur. Les personnages sont attachants et mystérieux. L’intrigue reste au final relativement classique, mais l’ambiance dégagée par la background, les personnages, la magie, nous fait totalement vivre cette aventure.

Bref, une jolie découverte ! Et vous, vous connaissez ? Vous aimez ?

Publié dans Fantasy/SF, Lecture | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire