40 éléphants

Tome 1 : Florrie, Doigts de fée

Kid Toussaint et Virginie Augustin

parution 8 novembre

Florrie est une jeune voleuse. Alors qu’elle est nouvelle en ville, elle se fait repérer par une femme qui l’introduit dans un cercle de femmes, surnommées les 40 éléphants. Celles-ci sont des voleuses, des meurtrières, des faiseuses d’ange ; mais elles se battent contre un gang rival, les 40 voleurs. Mais le moment est mal choisi, la police est sur le qui-vive et les 40 voleurs bien déterminés à reprendre leur place.

Cette bande-dessinée est très agréable à lire, même si elle nous laisse un peu sur notre faim (à quand le prochaine tome ?).

Les dessins sont bien léchés et agréables, et permettent de nous plonger facilement dans l’ambiance de la ville. L’intrigue est bien menée et réserve de bonnes surprises. Les sujets abordés sont intéressants, plus profonds qu’il n’y paraît au départ.

Dans l’ensemble, une bonne bande-dessinée, même si avec un seul tome qui ne fait que débuter l’action, il est difficile de se faire une idée définitive !

Publicités
Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Une fois dans ma vie

Gilles Legardinier

Eugénie est gardienne d’un vieux théâtre. Autour d’elle gravitent son mari, les acteurs, Juliette la chorégraphe et Céline la couturière, ses meilleures amies, Laura la petite nouvelle et bien d’autres. Chacune a un âge différent et des expériences différentes. Eugénie se demande si vivre avec Victor a été un choix passionnel ou raisonné, Juliette si elle trouvera le véritable amour, Céline si elle se remettra de son divorce et si son amant mérite vraiment son attention… Le théâtre ne tourne plus assez et la vie comme les pièces et acteurs peinent à se renouveler…

J’attendais beaucoup de ce roman qui promettait d’être de nouveau dans le même style que les premiers qui m’avaient tant plût. Effectivement, on est de nouveau plongé dans la vie quotidienne de gens qui nous ressemblent, leurs situations peuvent être les nôtres à différentes périodes de notre vie, on peut connaître des gens qui vivent les mêmes genres d’événements, bref on s’identifie facilement. Le roman est quasiment écrit comme une pièce de théâtre, le théâtre lui-même est un personnage au centre de l’histoire qui permet de concentrer et réunir les personnages.

Comme dans les précédents, on retrouve l’humour de Legardinier et des situations cocasses qui mettent du piquant et de la joie de vivre.

Malheureusement, j’ai été plutôt déçue par ce dernier opus… Oui, le roman réunit tout ce qui a fait le succès des autres, mais j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de personnages. On suit Eugénie tout du long, mais elle n’est quasiment jamais le personnage sur le devant de la scène, elle est la scénariste, mais du coup toujours un peu trop en retrait. Par exemple, on suit pendant plusieurs chapitres d’affilés en ne parlant quasiment que d’elles Céline ou Juliette. Et puis d’un coup, on passe à autre chose, elles redeviennent des figurantes, j’ai trouvé ça dommage, ça m’a empêché de vraiment m’attacher aux personnages sur toutes la durée du roman. C’est vraiment le principal défaut que je reproche à ce livre, finalement les personnages sont pour moi effectivement des personnages de théâtre, ils parlent, ils font ressentir quelques émotions, mais ils ne deviennent pas aussi attachants que quelques personnages plus travaillés et plus suivis dans la narration.

Bref, de bonnes choses dans ce roman, agréable à lire et frais, mais également une certaine déception, je m’attendais peut-être trop à être plus emballée et prise par l’histoire.

A vous de me dire ce que vous en avez pensé !

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

La Grande ourse

Bordier et Sanoe

Louise est une jeune femme hantée par ses fantômes. Les gens qu’elle a connu et perdu semblent se rappeler à elle partout, dans un objet qui leur a appartenu, une odeur, un moment qu’ils ont partagé. Elle pense sans cesse à eux et c’est ce qui l’empêche de vivre sa vie normalement. La peur de s’attacher et de perdre ses proches la détache complètement du monde réel.

Mais Phekda, l’étoile de la constellation de la Grande ourse à qui elle a toujours l’habitude de confier ses malheurs, vient la voir et décide de l’emmener dans un voyage aussi fantastique qu’initiatique.

Encore un coup de cœur avec cette bande-dessinée. Les illustrations sont magnifiques et font un peu penser au Carnet de Cerise. L’histoire n’est peut-être pas hyper originale dans l’idée de base, mais la réalisation est bien trouvée et magique. Elle fait appel à notre imagination et il y a un côté mythique qui rajoute de la profondeur à la narration.

Seul petit défaut de cette BD, elle s’adresse plutôt à des adultes ou jeunes adultes, mais le dessin peut paraître un peu trop enfantin, surtout avec la venue de la petite fée. Il faut donc le lire avec une âme d’enfant, ce qui n’est pas un soucis pour moi !

Donc une très belle BD, dont les illustrations sont vraiment une valeur ajoutée !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , , | 4 commentaires

L’Île aux remords

Didier Quella-Guyot et Sébastien Morice

Lors d’un gros épisode d’orage Cévenole, un médecin tente de rejoindre son père qui habite heureusement sur les hauteurs. Lorsque l’orage cesse, ils se rendent compte que l’eau entoure la propriété. C’est l’occasion pour enfin parler du passé, des secrets longtemps cachés et des voyages qu’ils ont faits ou auraient aimé faire.

Cette BD se divise en plusieurs chapitres qui reviennent tour à tour sur la vérité autour de la naissance du fils et sur ses voyages en tant que médecin. J’ai bien aimé l’esthétique de cette Bd, et les sujets abordés sont intéressants, on a l’impression de creuser à chaque fois un peu plus dans la vérité. La guerre, les camps, les colonies françaises, les préjugés, les îles, la famille, l’amour sont certains de ces nombreux thèmes.

Bref, une jolie petite découverte, alors n’hésitez pas !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ida

3 tomes, série terminée

Chloé Cruchaudet

Ida est une vieille fille suisse, hypocondriaque, qui passe ses journées couchée, à manger et à se plaindre. Un jour sa famille et son médecin décident de l’envoyer dans le sud de la France pour prendre le soleil et le bon air marin. C’est une révélation pour Ida, qui décide de poursuivre son voyage vers le sud et d’explorer l’Afrique, afin d’écrire des guides pratiques.

J’ai découvert cette BD totalement par hasard, séduite par la couverture. Je ne m’attendais pas à ça, mais c’était une très bonne surprise. Ce que j’ai bien aimé, c’est le décalage complet entre le personnage (maniérée, qui reste dans les carcans imposés de son époque) et les situations qu’elle vit. En effet, Ida n’est de premier abord, pas un personnage très sympathique. Mais son caractère est traité avec humour et on la regarde crapahuter dans la jungle avec le sourire. Voir ces deux femmes (elle a trouvé en route un dame de compagnie) avec leurs corsets, leurs robes à panier et leurs manières délicates au milieu des peuples de culture biiien différentes d’elles, est assez truculent. Dès le second tome, le background devient plus consistant, avec le contexte géo-politique plus présent. Je retiens particulièrement le moment où elle échappe à une bataille et trouve le champ des morts le lendemain matin. La scène allie à la fois l’horreur de la bataille et l’absurdité de sa place au milieu des morts victimes de la guerre.

Pour finir, j’aimerais dire que les dessins sont tous simplement superbes, avec des couleurs vives, des encrages délicats qui nous emmènent à l’autre bout du monde.

Une jolie découverte, pas récente, mais vraiment agréable à parcourir !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , , | 3 commentaires

Journal d’un enfant de lune

Chamblain et Nalin

Morgane a seize ans et en pleine adolescence, pas facile de déménager et de devoir tout quitter pour suivre ses parents. Mais le premier soir dans la nouvelle maison, elle trouve le journal intime de Maxime, 17 ans, qui vivait dans la maison avant elle. En le lisant, elle découvre qu’il était un enfant de lune, une maladie dont elle ignorait tout. Son désir de retrouver Maxime et d’aider les enfants qui sont comme lui grandit de plus en plus à sa lecture du journal.

Cette Bd est très belle, le dessin est doux et touchant. Le sujet est vraiment original, je ne crois pas avoir déjà vu un tel thème, en tout cas en BD. La façon dont est amenée l’histoire est bien trouvée, naturelle et réaliste. La fin est un peu douce amère, mais très cohérente, j’ai également beaucoup aimé !

J’ai vraiment été séduite et c’est vraiment une belle BD que je pourrais conseiller à tous, ados comme adultes !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Je ne suis pas d’ici

Yunbo

Eun-mee est une jeune coréenne qui quitte son pays pour aller étudier en France. Mais malgré 6 mois de cours de français, l’arrivée dans ce pays étranger dont elle ne connaît ni vraiment le fonctionnement ni les coutumes. Mais après quelques temps, alors qu’elle croise son regard dans une boutique, elle se rend compte que son visage est devenu celui d’un chien…

Ce roman graphique raconte l’histoire d’une jeune expatriée qui n’arrive pas à se sentir à sa place dans ce nouveau pays. Le dépaysement est bien plus important qu’elle ne le pensait, trouver sa place, ses marques, bien plus compliqué qu’elle ne le pensait. Le risque de perdre son identité, ou en tout cas de ne plus savoir qui elle est, est de plus en plus présent. Heureusement elle rencontre Gabriel, qui l’aide, mais perturbe également ses plans.

Cette Bd autobiographique est le pendant de celle écrite par son compagnon dans la vraie vie. Du coup, je serais curieuse d’avoir son point de vue à lui.

En tout cas, c’est une façon très sensible et très belle d’aborder un tel sujet. Elle me fait aussi un peu pensé à Entre ici et ailleurs, que j’avais également beaucoup aimé !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , , , | 4 commentaires

Un Bébé à livrer

Benjamin Renner

Vous vous souvenez du Grand Méchant Renard ? Ça avait été un immense coup de cœur pour moi, et avec la sortie cinéma, on en a pas mal parlé !

Dans ce tome-ci, le cochon, le lapin et le canard de la ferme rencontrent une cigogne. Celle-ci s’est cassée une aile, elle leur confie donc un bébé qu’il faut amener chez ses parents. Un voyage qui s’annonce long… et périlleux !

Dans cette BD, on retrouve l’univers du Grand Méchant Renard, l’humour et des thèmes communs. L’histoire est drôle et se lit toute seule, les situations improbables ne manquent pas et on passe un bon moment. Les illustrations sont toujours dans le même style, ce qui nous garde dans le même univers.

Bon, j’ai quand même moins aimé celui-ci par rapport au premier. En effet, ce qui faisait la force du Renard, c’était aussi la sensibilité et l’attachement qu’on éprouvait vite pour ce renard tout nul et ses petits poussins. Là, j’ai trouvé que le bébé n’était pas du tout attachant, et que les trois compères ne se distinguaient pas bien les uns des autres, qu’il y en avait pas vraiment un plus attachant que les autres, ils étaient un peu trop tous sur le même plan.

Donc j’ai été un peu déçue, certainement parce que j’avais de très hautes espérances après le 1er que j’avais tant aimé !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Sur la route des plus belles légendes celtes

Alan Stivell

Thierry Jolif

Je viens de m’apercevoir que ce livre était sorti en grand format il y a quelques temps, avec à priori de belles photos. Dommage, j’aurais bien aimé les voir.

Ce petit recueil compile, comme son titre l’indique, des légendes celtes, du roi Arthur aux contes gaéliques, d’Irlande et de petite et grande Bretagne. L’auteur (que je ne connaissais pas du tout), nous fait partager ses découvertes, nous raconte ces histoires et les mets en parallèle avec les chansons qu’il a écrites, puisqu’il s’est inspiré de la matière de Bretagne pour ses albums.

J’ai moyennement aimé ces parallèles qui parasitaient en quelques sortes des légendes. Quant à celles-ci, j’ai trouvé que leur taille et l’écriture, ne les mettaient pas forcément très bien en avant. J’en attendais peut-être trop, j’aurais aimé être transportée dans ce monde celtique que j’affectionne particulièrement, et j’ai simplement eu l’impression de lire un livre de conte, ce qu’il est, finalement. Du coup, j’ai été un peu déçue, alors que le livre est intéressant et bien travaillé. Je pense que c’est essentiellement parce que c’est un sujet que je connais très bien et qu’il s’agit plutôt là d’un livre destiné à ceux qui ne connaissent pas, ou pas bien les légendes arthuriennes et celtes.

Donc si ce livre ne m’a transporté, je pourrais en revanche facilement le conseiller si vous vous intéressez à ces sujets, sans trop en savoir. Il s’agit malgré tout d’une mine d’or, pleine d’informations, de détails et de magie !

Pour finir, j’ai écouté quelques unes de ses chansons en écrivant cette chronique, il y a un petit côté Malicorne, pas désagréable, mais un peu désuet, ça passe mieux lorsque c’est chanté en gaélique, je trouve ! Je vous fais partager, vous me direz ce que vous en pensez !

Publié dans Lecture, Livres d'étude | Tagué , , , , , , , , | 3 commentaires

Bergères guerrières

Jonathan Garnier

Amélie Fléchais

Au village tous les hommes sont partis faire la guerre et depuis 10 ans ne sont jamais revenus. Les femmes ont dû apprendre à s’organiser, créant l’ordre des bergères guerrières pour que les femmes puissent se défendre et continuer à faire vivre le village.

Molly a 10 ans et peut enfin commencer à s’entraîner, mais ça ne s’avère pas de tout repos.

Le titre et la couverture de cette BD m’avaient attiré et j’ai voulu y jeter un œil. Le graphisme est sympa, mélangeant des aquarelles et de jolis décors avec des personnages relativement enfantins et amusants. L’histoire n’en est qu’à ses prémices, mais elle plaira sans doute aux jeunes filles ! (et pourquoi pas les garçons, y’a pas de raison !) Quant aux adultes, j’attends de voir si le second tome abordera d’autres thématiques et aura plus d’action, car ce premier tome met beaucoup de choses en place sans aborder la véritable histoire qu’on sent sous-jacente.

A découvrir pour passer un moment sympathique !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , | 2 commentaires