Les Petites victoires et La Guerre de Catherine

Les Petites victoires

Yvon Roy

Lorsque deux parents se rendent compte que leur enfant, tant désiré, pour lequel ils avaient tant de projet, est autiste et qu’il ne parlera peut-être jamais, tout leur monde s’écroule. Mais le papa ne baisse pas les bras, souvent à la maison, il invente des jeux pour casser la routine dans laquelle les médecins veulent enfermer son fils. Il invente des jeux, des traditions plus que des rituels journaliers, le pousse dans ses retranchements afin de le faire grandir et s’ouvrir au monde.

Une très jolie BD, pleine de douceur et d’espoir, malgré un sujet compliqué. On s’attache vraiment aux personnages et on se réjouit nous aussi de ces petites victoires !

à découvrir sans tarder !

La Guerre de Catherine

Julia Billet et Claire Fauvel

Rachel est confiée au début de la deuxième guerre à la Maison de Sèvres, une école où la méthode d’apprentissage est plus libre. Elle s’y découvre une passion pour la photographie. Mais bientôt la guerre se rapproche, elle doit fuir avec d’autres enfants juifs. Bringuebalée de lieux en lieux, elle ne quitte jamais son appareil photo qui immortalise pour elle les gens, les lieux de cette vie compliquée.

Je n’avais pas entendu parlé du roman dont est tirée cette BD, mais je suis tout de suite rentrée dans l’histoire. Les dessins sont agréables et si l’histoire peut ressembler à « encore une histoire d’un enfant juif pendant la guerre » l’intérêt de la jeune fille pour la photographie rajoute un petit quelque chose, de même que l’éducation reçue à la Maison de Sèvre. C’est en tout cas une super BD à faire lire aux jeunes ados qui étudient la période ! (et même aux autres !)

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Magisterium tome 3 : La Clé de Bronze

Holly Black et Cassandra Clare

C’est avec plaisir que j’ai replongé dans les mystères du Magisterium !

Callum, Tamara et Aaron font leur troisième rentrée au Magisterium. Évidemment, avec les événements de l’année précédente, beaucoup de choses ont changé. Les cours prennent donc une tournure un pue particulière, d’autant plus qu’un espion rôde et que les amis sont bien décidés à savoir ce que les adultes souhaitent leur cacher !

Heureusement pour moi, il y a en début de tome quelques rappels bien dosés pour me rappeler les derniers événements, un peu flous dans ma mémoire. On reprend donc l’histoire durant les vacances scolaires, ce qui permet de faire plus connaissance avec le père de Callum, puis avec le Collegium où se passent une petite fête. Ensuite, durant l’année scolaire, on a à la fois des cours, des passages sur la vie dans le Magisterium, les amitiés (voir même les amours ! de nos jeunes héros), et des mystères tous plus passionnants les uns que les autres, jusqu’à une fin en apothéose.

Autant je gardais un souvenir moins sympa du deuxième tome que du premier, autant j’ai adoré celui-ci, il y avait dedans tout ce qui m’avait fait aimé le 1er tome !

C’était donc une lecture super (parfaite en étant malade dans son canapé, en tout cas), et si vous ne connaissez pas le Magisterium, tentez cette série ! Même si par certains côtés on se rapproche de Harry Potter, l’histoire à sa propre originalité, et les ressemblances sont même plutôt agréables à retrouver, ne serait-ce que dans l’ambiance, l’humour et la magie qui s’en dégage !

Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Un Océan d’amour

Lupano et Panaccione

Un marin part de la matin pêcher du poisson à bord de son petit bateau. Mais pris dans les filets d’un gros chalutier le voilà dans l’incapacité de s’en dégager et de revenir au port ! Commence alors une épopée du petit marin sur les eaux, et de sa dulcinée prête à traverser le monde dans l’espoir de retrouver son homme.

Cette BD sans parole est vraiment super. Avec humour, elle traite évidemment d’amour, d’aventure, mais aussi d’écologie. On est pris dans l’histoire, avec le pêcheur et sa mouette, avec cette femme, cette bretonne traditionnelle qui veut toujours faire des crêpes. J’ai vraiment adoré cette BD, un petit bijou d’humour et de tendresse !

A lire absolument !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , , , | 2 commentaires

L’Appel du dragon


Jean-Luc Bizien

A Selenae, l’Empereur-Mage se fait vieux. Mais malgré les nombreux prétendants, aucun ne se montre à la hauteur des épreuves pour pouvoir le remplacer. Le grand prêtre décide alors de recruter une dernière fois des prétendants qui tenteront l’épreuve. Kaylan est un jeune paysan fasciné par la science des armes. Sheelba est une magicienne au fort caractère. Shaar-Lun est un voleur embarqué dans l’aventure malgré lui. Eux et de nombreux autres guerriers et mages devront entrer dans l’Antre du dragon et affronter des dangereux bien plus difficiles à combattre que ce qu’ils avaient imaginés !

L’histoire est assez classique, avec des personnages tout droit sortis des jeux de rôles et des romans de fantasy classiques (le guerrier, la mage et le voleur). En réalité dans ce tome, il y a deux courts romans d’en gros 160 pages chacun. J’ai donc trouvé qu’ils étaient trop courts pour bien mettre en place le background et les personnalités des personnages. Surtout dans le 2ème tome, on a à peine le temps de se faire à la nouvelle situation des personnages, qu’ils sont immédiatement jetés dans l’action. De ce côté-ci, le lecteur ne s’ennuie pas, les actions s’enchaînent sans laisser de répit et l’intrigue est bien menée.
Ce roman n’est donc pas d’une grande originalité, mais il apporte quelques surprises. Ce que je regrette le plus est comme je le disais, le manque de travail sur l’à-côté de l’action, sur les sentiments des personnages, leur passé, la situation de Selenae, des petits moments qui pourraient nous rendre attachant les personnages. Notamment, les compagnons de nos trois héros sont à peine effleurés, on arrive pas à s’attacher à eux, alors que dans l’ambiance, il y a quelque chose de très fort, qui aurait pu rendre poignant leurs aventures.

Ce roman est donc agréable à lire, c’est un divertissement sympathique, mais ce n’est pas un coup de cœur non plus !

Publié dans Fantasy/SF, Lecture | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le Retour de Jules

Didier van Cauwelaert

N’ayant pas lu Jules, je lis son retour sur demande d’une cliente qui ne l’achètera que si l’histoire se finit bien !

En effet, le roman ne commence pas très bien pour Jules ! Reconverti en chien qui arrive à prévenir les crises épilepsies, il a mordu le neveu de sa nouvelle maîtresse et a été déclaré chien dangereux, destiné à être euthanasié.

Mais pour Alice, Zibal et Fred, il n’en est pas question, leur Jules n’est pas dangereux !

Ma critique sera brève puisque n’ayant pas lu le premier tome alors que c’est plutôt indispensable, j’ai eu du mal à rentrer dans le roman. Je ne savais pas qui était qui et avait fait quoi, ce qui a un peu gâché le ressenti que j’ai eu des personnages. Le roman étant court, je n’ai pas eu l’occasion de m’attacher à eux. en revanche, l’histoire aborde des points intéressants concernant les chiens et leurs incroyables facultés, dans un road-trip canin plein d’humour et de tendresse.

Ceux qui avaient aimé Jules devraient s’y retrouver, pour les autres, lisez d’abord le 1er tome !

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , | 6 commentaires

Canicule

Jane Harper

Changeons des polars du nord pour partir loin au sud, dans la fournaise de l’Australie !

Luke Hadler est fermier, apprécié par ses voisins, sans histoire. Mais alors que la sécheresse menace la ville entière, le voilà qui se suicide, emportant avec lui sa femme et son fils, laissant pour seule survivante son bébé de quelques mois. Aaron Falk, son ancien ami, se déplace pour l’enterrement, mais bientôt il doute. Ce père de famille, son ami d’enfance, a-t-il réellement pu se suicider ? Sa vie était-elle aussi compliquée qu’il en vienne à cette solution ? Alors qu’il commence à chercher, une autre ancienne histoire remonte à la surface, celle d’une jeune fille retrouvée morte des années plus tard. Amie de Luke et Aaron, seul un bout de papier avec le nom de Falk marqué dessus donne une piste, obligeant Aaron et son père à quitter la ville. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’est pas le bienvenu !

J’ai mis beaucoup de temps à lire ce roman, non pas à cause du manque d’intérêt, mais parce qu’il était mon roman du dimanche après-midi sur canapé et que ceux-ci se sont fait rare ces derniers temps, ralentissant ma lecture. De plus, la lecture en parallèle d’un autre roman policier avec quelques points communs, m’a parfois embrouillé l’esprit. Néanmoins, je retrouvais avec plaisir les personnages de ce roman, et si je n’ai pas passé de nuit blanche pour élucider l’intrigue, j’ai malgré tout eu hâte d’en savoir le fin mot !

L’ambiance de la ville au bord du gouffre, notamment à cause de la sécheresse est peut-être ce qui m’a le moins convaincue. Si en effet, on connaît les problèmes, je n’ai pas senti la pression, l’étouffement caniculaire qui m’était promis. En revanche, l’intrigue (les intrigues) étaient intéressantes et tenaient bien la route. Je n’ai pas du tout deviné la fin ce qui est un bon point, et les passages entre le présent et le passé étaient bien dosés !

Même si j’aurais pu prendre plus de plaisir en le lisant plus rapidement, j’ai beaucoup apprécié ce roman ! Si vous avez envie de voyager en Australie, c’est l’occasion !

Publié dans Lecture, Policier/Thriller | Tagué , , , , , , , | 1 commentaire

Sauveur et fils, saison 2

Marie-Aude Murail

La suite attendue des aventures de Sauveur, le psy; Lazare, son fils; leurs amis, leurs hamsters, les patients de Sauveur, etc !

On découvre de nouveaux patients, d’anciens patients dont les problématiques ont parfois évolué, les aventures compliquées de Sauveur et Louise qui essayent de recomposer un foyer.

Dans ce second tome, on retrouve la même bonne humeur, la même façon de traiter des sujets d’actualité qui parlent aux ados (avec leurs références, leurs langages) sans pourtant exclure les adultes. Si on s’intéresse moins au passé de Lazare et plus à son début de liaison compliqué avec Louise du fait de leur situation, on prend le même plaisir à suivre tout ce petit monde.

On perd peut-être un peu le côté surprise et découverte dans ce tome qui se présente finalement d’une manière assez similaire au premier, mais m’étant attaché aux personnages j’ai malgré tout passé un bon moment. Alors certes, je n’ai peut-être pas autant ris que dans le premier, mais ça reste un roman jeunesse frais et très sympa à lire !

Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le Rêve de Ryôsuke

Durian Sukegawa

J’attendais avec impatience ce second roman de l’auteur des Délices de Tokyo !

Ryôsuke, jeune homme mal dans sa peau, décide de répondre à une petite annonce pour faire des travaux de terrassement dans une petite île d’à peine 300 âmes. Alors que les trois jeunes gens se découvrent des caractères très différents, un travail harassant et des habitants méfiants, Ryôsuke tente de renouer avec son passé. En effet, il n’est pas arrivé là totalement par hasard, lancé à la recherche d’un homme. Mais sur l’île, il est également rattrapé par le rêve de son défunt père : fabriquer du fromage de chèvre, ce qui est à la fois compliqué dans les conditions de l’île et pas du tout dans la mentalité des habitants de l’île.

J’ai beaucoup aimé ce roman, mais. Mais, il y a toujours un mais. Autant les Délices de Tokyo se suffisait à lui-même, autant je serais presque à attendre une suite à ce roman. Trop de points restent inachevés, des personnages qui avaient pris corps qu’on aimerait voir revenir, une fin trop ouverte pour mes goûts personnels.

En revanche, j’ai adoré l’écriture, je me suis retrouvée projetée sur cette île, au milieu des chèvres. Tout les passages sur les chèvres, sur les fromages sont à la fois précis et restent passionnant. On s’attache aux bêtes presque plus qu’aux humains et plusieurs fois j’ai été touchée, émue par ce qu’il leur arrivait. L’écriture est donc très prenante, très humaine, avec des émotions un peu comme de la peinture jetée sur une toile. C’est peut-être aussi pour cela que j’ai été un peu déçu par la fin, qui n’était pas totalement à la hauteur de mes espérances basées sur le milieu du livre.

Si jamais j’apprends qu’il y a une suite, je serais ravie ! En attendant, j’ai malgré tout passé un très bon moment de lecture ! Qu’en avez-vous pensé si vous l’avez lu ?

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , | 2 commentaires

Assez de bleu dans le ciel

Maggie O’Farrell

Au fin fond de l’Irlande, Daniel part de chez lui pour se rendre en Amérique près de son père. Dans la voiture, il entend une émission tenue par son premier amour de jeunesse. Troublé par cette voix qui fait remonter tous ses souvenirs, il décide de replonger dans son passé.

Pour lire ce roman, mieux vaut être au calme, surtout au début. En effet, chaque chapitre est d’un point de vue d’un personnage différent, parfois à des époques différentes ! Il s’agit donc de tout remettre dans l’ordre pour faire le lien entre les personnages, leur passé et leurs histoires communes. On rencontre ainsi Daniel qui est un peu le pivot autour duquel gravitent les autres : Claudette, une ex-star du cinéma assez fantasque, son fils; les enfants de Daniel, etc.

Même s’il faut un peu de temps pour rentrer dans le roman et qu’on a pas véritablement un page turner, la lecture est agréable et une fois qu’on a repéré qui est qui et les dates, plutôt simple. Les personnages sont attachants et on est rapidement pris dans leurs histoires. Les émotions sont bien retranscrites, fait important dans un roman où chaque personnage est sur le fil, à un tournant de sa vie, parfois plusieurs fois, la plupart du temps en rapport à l’amour, qu’il soit charnel ou filiale.

C’est donc une belle histoire, nichée en Irlande (qui vous fera aussi découvrir d’autres pays d’ailleurs), une histoire humaine et touchante.

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , | 2 commentaires

Un Clafoutis aux tomates cerises

Véronique de Bure

A 90 ans, Jeanne décide de tenir son journal intime sur une année. Réflexions, petits et grands événements, souvenirs, elle raconte sa vie de Parisienne exilée à la campagne, ses voisins, ses amis, ses enfants (et petits-enfants, et arrières…).

Ce roman m’avait été chaudement recommandé et effectivement il est très agréable à lire. Certes parfois un peu lent, mais chaque jour amène une réflexion ou un événement différent du précédent, ce qui rend le roman intéressant et pas ennuyeux du tout. J’ai beaucoup aimé la façon dont le personnage de Jeanne était ancré dans son époque, avec les évolutions de celle-ci et les références à des gens (auteurs, chanteurs, etc), des traditions qui ont fait la vie de ces personnes qui ont quasiment traversées le siècle.

Si le roman n’a pas été un gros coup de cœur (peut-être suis-je un peu jeune pour cette lecture ? même si ça a pu me rappeler la vie de mes grands-parents, peut-être qu’une personne plus âgée aura plus de plaisir à retrouver les références de ses parents qui ont construites son enfance ?) il reste agréable à lire et presque une étude sociologique de cette population ! à découvrir donc, si vous aimez les histoires de vie et les petits bonheurs du quotidien !

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , | 2 commentaires