Les Royaumes du Nord

A la croisée des mondes, tome 1

Philip Pullman

Voilà déjà pas mal de temps que j’avais envie de relire la trilogie, mais avec l’annonce du nouveau roman, j’ai sauté sur l’occasion.

Pour ceux et celles qui n’auraient pas lu, ou oublié, ce dont il s’agit, Les Royaumes du Nord nous font découvrir les aventures de la jeune Lyra et de son daemon Pantalaimon. A 11 ans, elle vit parmi les érudits du Jordan College, à Oxford, passant son temps avec Roger, le garçon de cuisine, à se chamailler avec les enfants des gitans et à courir partout, malgré les Enfourneurs, ces effrayants inconnus qui enlèvent des enfants. Mais un jour, alors qu’elle espionne le conseil, elle apprend l’existence d’une particule, nommée la Poussière, bien mystérieuse, qui semble au centre de nombreuses conversations. Peu de temps après, elle est confiée à Mme Coulter. Avant son départ, on lui confie un aléthiomètre, une sorte de boussole qu’on peut questionner afin de connaître la vérité…

Je n’avais lu cette trilogie qu’une seule fois, il y a (déjà !) 15 ans. Pourtant je me souvenais encore des prénoms des personnages, d’une bonne partie de l’histoire, de l’ambiance; alors que certains romans que j’ai lu cette année ont déjà quasiment disparus de ma mémoire. Il faut dire que Pullman a un grand talent de conteur. Non seulement, il arrive à mettre en place un univers qu’on appréhende très vite, mais véritablement à nous faire ressentir les émotions de Lyra. Notamment tout le travail sur les daemons est remarquablement fait, puisqu’avant de lire le roman on a aucune idée de ce dont il s’agit, alors que si vous l’avez déjà lu vous imaginez très bien ce que c’est, ce qu’on peut ressentir et évidemment la terreur qu’on pourrait ressentir si on essaye de nous en séparer !

Les personnages sont tous intéressants et même si parfois on n’en sait pas énormément sur eux, on s’y attache (pour preuve, je m’en souvenais encore 15 ans après ma première lecture). Le caractère de Lyra peut paraître parfois enfantin ou au contraire arrogant à certains, mais je trouve qu’il est au contraire très bien nuancé. Non seulement c’est encore une petite fille prise dans une intrigue qui l’a dépasse, mais elle commence à devenir adolescente. De plus, grâce aux daemons, on voit bien le jeu que fait l’auteur entre ce que veulent faire paraître les personnages et ce qu’ils sont en réalité, avec des réactions parfois plus apeurées, plus colériques selon la situation qu’ils aimeraient le faire croire.

L’univers a aussi son originalité, avec le mélange de religion et de sciences; de technologie et de fantastique. Le voyage dans le grand nord, avec un ours en armure a un côté exotique et original qui donne toute sa saveur à l’aventure.

C’est donc un roman fort, qui reste marquant et qui n’a absolument pas pris une ride ! Les sujets abordés sont intéressants et au-delà d’une quête et d’une grande aventure, c’est un roman que tout adolescent devrait lire (et tout adulte qui ne l’aurait pas encore lu !)

Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

The Sun is also a star

Nicola Yoon

Daniel a 18 ans. Fils de Coréen immigrés aux États-Unis, il a dû mal à s’entendre avec ses parents, encore pire avec son frère aîné. Il doit passer un entretien anticipé pour aller à Yale, afin de devenir médecin, ce que son père souhaite pour lui alors qu’il préfère la poésie.

Natasha a 17 ans, elle est arrivée de la Jamaïque presque dix ans plus tôt pour que la famille rejoigne son père qui essaye de percer comme comédien. Mais elle n’a plus que la journée pour tout faire afin que sa famille ne soit pas expulsée.

Il la rencontre, la croise une nouvelle fois, la retient de se faire écraser par une voiture, engage la conversation et comprend qu’elle est LA Fille. Alors que la conversation s’engage, Natasha qui ne croit qu’en la sciences et est préoccupée par le sort de sa famille n’est pas du tout réceptive à son langage de poète. Mais Daniel est bien décidé à ne pas lâcher l’affaire !

Ce roman est le deuxième de Nicola Yoon, qui a fait parler d’elle pour Everything Everything que j’avais bien aimé et dont je n’ai pas encore vu l’adaptation. L’histoire de base ne me semblait pas d’une folle originalité, mais j’avoue avoir été séduite par l’histoire. Les chapitres sont courts et les narrateurs changent. Bien sûr, il y a Natasha et Daniel, mais aussi certaines personnes qu’ils croisent et même des chapitres plus explicatifs sur un fait ou un contexte historique. ça donne un dynamisme tout à fait intéressant au récit, tout en apportant un éclairage plus érudit et intéressant à ce qui pourrait n’être qu’une banale histoire d’amour entre adolescents. De nombreux sujets sont donc abordés et j’ai trouvé l’histoire plutôt réaliste autant dans la façon dont ils se rencontrent, passent la journée et leurs réactions. J’ai aussi bien aimé la fin.

J’ai donc passé un bon moment de lecture, c’est un livre qui se dévore, je dirais même que si possible, l’idéal est de le lire en une seule journée, pour suivre la journée des deux héros. En tout cas, si vous aviez aimé le précédent, celui-ci devrait vous plaire !

Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lincoln

Tome 1 : Crâne de Bois

Olivier, Anne-Claire et Jérôme Jouvray

Lincoln, qu’on appelle plus souvent Crâne de bois, est né dans un bordel. Désabusé par la vie avant même d’en avoir profité, il est jeté en dehors de la ville dès qu’il est adulte. Alors que sa vie ne se résume qu’à de la mauvaise humeur et des larcins, il rencontre Dieu, vêtu d’un poncho, bien décidé à le remettre sur le droit chemin. Sauf que… sauf que Lincoln n’est pas vraiment décidé à y mettre du sien !

Cette BD est totalement décalé, avec un humour noir et grinçant; un personnage sombre et antipathique, tout le contraire de Dieu, jovial, plein de patience. A cause du langage et des sujets, à ne pas mettre entre toutes les mains, mais si vous avez une bonne dose d’humour et aimez les héros décalés, vous passerez sûrement un bon moment !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Au Bord du gouffre

7 tome 6

Norah Mc Clintock

J’ai été un peu surprise que le 6ème tome soit sur le 7ème petit-fils, inconnu des autres, je pensais que ce serait pour le dernier tome, mais vu le titre qu’il aura, le 7ème tome et 6ème petit-fils clôtureront certainement la saga.

Donc on rencontre cette fois Rennie qui n’a rencontré qu’une seule fois son grand-père. Orphelin de mère, il vit avec son père, major dans l’armée et du coup plutôt autoritaire. Mais il l’autorise finalement à remplir sa mission, soit se rendre en Islande pour rencontrer le sauveur de son grand-père lorsqu’il avait eu un accident d’avion et peut-être retrouver la trace de la mystérieuse jeune femme qui lui avait également sauvé la vie. Malheureusement, rien ne se passe comme prévu !

Ce tome est peut-être celui qui s’éloigne le plus de la mission confiée par le grand-père pour devenir un roman policier. Rennie est embarquée dans une histoire qui le dépasse, mêlant meurtres, secrets et neige !

Encore une fois, on est pris dans les aventures du jeune héros. Le background est bien amené, les volontés du grand-père également et de manière différente puisque Rennie n’était pas avec ses cousins. L’intrigue en elle-même est à multiples rebondissements, mais assez prenante; même si on a parfois envie de mettre quelques baffes à Bryjna, la fille du guide que doit rencontrer Rennie.

Maintenant qu’on s’approche du but, j’ai hâte de savoir ce que va réserver le dernier tome, paru heureusement le 7 juillet et bientôt lu, je l’espère !

Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Shades of Magic

VE Schwab

Imaginez le Londres de quatre dimensions parallèles. Tout en bas, au plus loin de la magie, le Londres gris, le nôtre. Au-dessus, le Londres Rouge prospère et baignant dans la magie. Puis le Londres blanc, glacial, terrifiant. Enfin, le Londres noir, détruit, emportant avec lui les portes qui permettaient de naviguer entre les mondes. Seuls les Antari, les magiciens du sang dont Kell est l’un des deux derniers représentants peuvent encore faire le lien entre eux. Mais les règles sont nombreuses, il est notamment interdit de transporter des objets d’un monde à l’autre, ce que le magicien contrebandier fait bien souvent. Pourtant, lorsqu’il acceptera de ramener une lettre du monde blanc au monde gris, il prendra des risques qu’il n’avait certainement pas imaginé. Ce qui lui fera néanmoins rencontre Lila, une jeune voleuse du monde gris, qui n’a pas la langue (ni les mains d’ailleurs) dans sa poche !

Comme souvent avec Lumen, je découvre de supers romans. L’univers est complexe, détaillé et bien travaillé; mais sa présentation est amenée subtilement, ça ne pèse pas sur le lecteur et on comprend très vite tout ce dont on a besoin, tout en gardant de nombreuses interrogations ! Les chapitres sont très longs et séparés par une superbe illustration, mais ils sont eux-mêmes divisés en chapitres ou parties, ce qui permet une lecture fluide et qui donne toujours envie d’avancer. Les aventures de nos héros nous emmènent et les rebondissements nous empêchent de reposer le livre. Tout petit bémol sur les personnages. J’ai beaucoup aimé le personnage de Lila, la manière dont elle s’est toujours débrouillée seule, sa maturité, son acceptation de monde dangereux (elle n’hésite pas à blesser ou tuer si cela peut la sauver), son humour, mais malgré tout je n’ai pas créé de véritable attachement pour elle. Avec certains personnages, on a l’impression qu’ils deviennent nos meilleurs amis, là en revanche, elle reste un personnage, intéressant, mais qui ne m’accompagnera pas. Il en va de même pour Kell; et même si leur relation fonctionne et qu’on adore les suivre, il m’a manqué un tout petit déclic pour devenir leur fan.

Mais à part ce détail, j’ai vraiment passé un bon moment de lecture et (si j’ai le temps) je lirais certainement le deuxième tome lorsqu’il sera paru !

Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Les souvenirs de Mamette

tome 1 : la vie aux champs

Nob

Mamette n’a pas toujours été une grand-mère. Lorsqu’elle était jeune (dans les années 30), sa mère l’a même envoyé dans la ferme de ses parents et de sa sœur où Mamette, jeune citadine, va devoir se familiariser avec la vie de campagne : les chèvres, les autres animaux, la rusticité.

Cette petite bande-dessinée a un petit côté Marcel Pagnol. Pleine de bonne humeur et d’anecdotes attendrissantes, elle permettra aux enfants d’aujourd’hui de comprendre la vie de leurs arrières-grands-parents.

A lire même quand on est plus grand !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , | 2 commentaires

Alive

Scott Sigler

J’avais déjà pas mal entendu parlé de ce roman à sa sortie, j’ai enfin eu l’occasion de le lire.

Lorsqu’elle se réveille M Savage pense avoir douze ans et fêter son anniversaire. Or, elle est enfermée dans un cercueil. Lorsqu’elle arrive à en sortir, elle délivre la jeune fille à ses côtés, Spingate. Puis ensemble, elles délivrent les 4 autres adolescents encore vivant. Ils ont tous la même chose en commun, ils pensent avoir 12 ans alors qu’ils ont les corps de jeunes adultes, ne se souviennent plus de leur nom, quasi plus de leur passé non plus, n’ont aucune idée de pourquoi ils sont là, ni où sont leurs parents, rien ! Lorsqu’ils sortent dans le couloir, ils découvrent des squelettes de partout et d’autres cercueils contenant des corps desséchés d’enfants. Nulle sortie en vue, nul adulte, nul nourriture, pas d’eau non plus. Savage, se faisant appelé Em prend les choses en main, mais la suite promet quelques complications !

Encore un roman Lumen, c’est ma période Lumen. Comme je disais, j’avais déjà entendu parlé de ce roman sans avoir eu l’occasion de le lire, je ne l’avais pas pris pour la librairie, me disant que je ne pourrais pas le conseiller au public du quartier et c’est le cas. L’atmosphère de ce roman est lourde et pensante, on est tenu en haleine tout le long, ce que j’ai bien aimé. Mais c’est aussi particulièrement glauque, avec des scènes vraiment violentes en tout cas psychologiquement.

Les personnages sont intéressants, même si j’ai trouvé que les personnages secondaires n’étaient pas assez fouillés dans ce premier tome. Alors certes, il y avait beaucoup de choses à dire, mais je suis sûre que je pourrais devenir fan de Spingate, mais on ne la connaît pas encore assez. Il faut aussi se souvenir que le roman se déroule dans un laps de temps très court. Em est donc le personnage qu’on connaît le mieux vu qu’on est dans sa tête. Le principe d’avoir l’esprit d’une ado de 12 ans et un corps de 20 ans est intéressant, ceci dit il y a parfois quelques maladresses. De plus, son caractère reste assez obscur puisqu’elle n’a aucun souvenir, j’espère qu’on aura des explications sur son passé qui puisse justifier certaines de ses attitudes, ce qui rendrait le personnage plus crédible qu’il ne l’ait actuellement.

L’histoire et le retournement de situation m’ont bien accroché, je n’avais pas envie de quitter ce livre. Je suis curieuse de savoir comment l’histoire va continuer, je ne doute pas qu’il y aura du suspens et de nombreux rebondissements, j’espère qu’on aura également un éclairage sur leur passé qui malgré la fin reste encore bien mystérieux.

Donc un roman très sympa à lire si vous ne craignez pas les sensations d’oppression et les passages glauques voir gores; attention toutefois à justement ne pas le mettre entre les mains de n’importe qui !

Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

The Effigies

tome 1 : Les Flammes du destin

Sarah Raughley

Un peu après tout le monde, j’ai enfin lu The Effigies, dont j’avais beaucoup entendu parlé, sans vraiment avoir regardé le sujet.

Depuis une centaine d’années, les fantômes (créatures surnaturelles dangereuses) ont envahi le monde. Les villes sont à peu près protégées, mais heureusement, les Effigies veillent. Toujours au nombre de 4, jeunes femmes, chacune spécialiste dans un élément, elles sont adulées par les foules. Mais elles meurent souvent jeunes, aussitôt remplacées par une nouvelle Effigies qui hérite de ses pouvoirs et d’une partie de la mémoire commune de celles qui l’ont précédées.

Maia a 16 ans. Sa sœur jumelle et sa famille sont morts un an auparavant. Elle était un fan absolue des Effigies, jusqu’à ce que l’une d’entre elles meurent et qu’elle se retrouve à prendre sa place. Alors que ses pouvoirs sont balbutiants, elle doit à la fois être à la hauteur de ce qu’on attend d’elle, résoudre des énigmes du passé, adoucir Belle, son idole; remotiver Lake et Chae Rin; croyant dur comme fer que les Effigies devraient travailler ensemble et non séparément.

L’histoire est assez dense, l’univers est complexe et les mystères qui s’entre-dévoilent ne font que rallonger la liste de toutes les choses qu’on aimeraient comprendre. J’ai bien aimé ce roman, plutôt addictif. Le personnage de Maia est intéressant, j’ai bien aimé le fait qu’elle ne devienne pas dans la seconde une super héroïne, mais qu’elle doute beaucoup, surtout en comparaison des trois autres plus expérimentés. Certains détails auraient pu être approfondi, notamment par rapport à Belle, des choses sous-entendues alors que ça aurait mérité d’être mis à plat (par exemple, le fait que Belle a été dans la situation de Maia, dernière arrivée aux pouvoirs balbutiants; ou le fait que l’espérance de vie des Effigies soit très courte, ce qui revient presque à une condamnation à mort, ce qui n’est jamais réellement soulevé…).

Mais l’intrigue tient vraiment la route, on a envie de savoir la suite, donc si comme moi vous n’aviez pas eu l’occasion de lire ce roman, ça vous fera une excellente coupure cet été !

Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

La Clé du diable

7 tome 5

Sigmund Brouwer

Dans ce tome, on rencontre Jim qui se fait appeler Webb (en référence à un musicien, puisqu’il joue de la guitare lui aussi). Webb n’a pas eu l’enfance choyée de ses cousins, son père étant mort alors qu’il était tout jeune, il a été élevé par son beau-père, jusqu’à ce qu’il quitte carrément sa famille pour vivre dans la rue. Aussi, lorsque son grand-père lui demande de partir au fin fond du grand nord canadien, il n’hésite pas malgré les dangers !

Même si le background de ce tome-là est plus sombre, il m’a fait pensé au premier tome dans le sens où les deux jeunes gens sont envoyés à l’autre bout du monde, se confronter à la nature, au passé de leur grand-père, mais surtout à eux-mêmes. J’ai bien accroché avec ce tome, j’ai apprécié les allers-retours entre présent et passé, ce qui, entre autre, différait le visionnage du testament qui faisait plus ou moins l’ouverture de tous les tommes précédents.

L’histoire est riche en rebondissements, l’écriture agréable et fluide, et le personnage attachant. Pour l’instant, c’est une série que je ne peux que conseiller, chaque tome apportant une surprise tout en restant dans une unité qui en fait une très bonne série jeunesse !

Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Harry Potter en Chinois

Et pour commencer cette collection, je me suis achetée le 1er tome en chinois, même si je ne suis pas allée en Chine !

Publié dans Collection Harry Potter, Lecture | Tagué , , , | Laisser un commentaire