Les Indomptables

Dawn O’Porter

Camilla est une blogueuse lifestyle influente qui assume ses choix de vie et notamment le fait qu’elle ne veuille pas d’enfant. Stella est porteuse du gène BRCA, ce qui signifie que comme sa mère et sa sœur jumelle, elle risque d’avoir un cancer assez jeune. Elle peut tenter d’avoir un enfant rapidement si elle le souhaite, mais pour avoir une chance d’éviter la maladie, elle devra se faire opérer et enlever tout le système reproducteur. Quant à Tara, c’est une maman célibataire qui essaye de percer le plafond de verre dans son milieu professionnel, mais une vidéo d’elle va faire voler sa vie en éclat.

J’avais mis ce roman sur ma table pour la journée de la femme et effectivement, je ne regrette pas ce choix ! Ce livre est vraiment très contemporain et parle de sujets importants pour les femmes d’aujourd’hui. Même si on peut penser dans un premier temps que c’est de pratique et/ou liberté sexuelle dont on va parler, le roman traite en réalité de deux sujets : la maternité (ou son absence) ; et les réseaux sociaux et médias.

Les trois personnages sont tous intéressants et même si on peut être plus ou moins d’accord avec leurs agissements et opinions, ce sont trois portraits de femmes comme on peut en croiser partout (ou presque). La décision de ne pas faire d’enfant et la volonté d’être considérée comme une femme « normale », voir comme un « individu normal » et ne pas être enfermées dans des cases et jugées par ma société selon une norme qui ne convient pas à toutes, est de plus en plus répandue, mais souvent mal perçue, mal comprise. D’un autre côté, avec Stella, on se rend bien compte de quelle manière ces femmes peuvent être perçues par celles qui veulent, mais ne peuvent avoir des enfants. Quant à Tara, c’est la place du père qui est remise en question.

Ce roman ne plaira peut-être pas à toutes (et tous), mais il a le mérite de défendre des points de vue et la liberté de parole des femmes, peu importe le rôle qu’elles choisissent d’avoir. Avec une écriture dynamique, on ne s’ennuie jamais et on a toujours envie de savoir ce qui va leur arriver (surtout à Tara qui est l’un des moteurs principal du roman).

Si vous avez envie d’un livre féministe, coup de poing, « féroce et drôle » selon le Daily Telegraph et je suis bien d’accord, terriblement actuel, lisez-le ! peu importe votre propre situation, il fera réfléchir et donnera envie de se dépasser !

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Les Lendemains

Mélissa Da Costa

Amande doit faire face à un deuil terrible. Ne pouvant plus gérer le quotidien comme avant, l’appartement où ils vivaient, le monde, le bruit, le soleil ; elle se trouve une petite location dans une maison perdue au fin fond de l’Auvergne. Là, petit à petit, jour après jour, elle essaye de survivre et peut-être, d’avancer.

Après Tout le bleu du ciel qui avait été un énorme coup de cœur (et le coup de cœur de toutes les personnes à qui je l’ai fait lire !), j’avais très envie de découvrir ce deuxième opus. Dès les premières phrases, les premières lignes, j’ai été happée. L’histoire commence mal, de façon terrible, même, mais l’écriture est sublime et nous accrocher dès le début. Ayant dû le refermer après seulement une 20n de pages pour aller travailler, je n’ai pas pu me l’enlever de la tête, pourtant je n’étais qu’au début !

L’histoire est très belle et les personnages bien travaillés, humains, réalistes et attachants. Les actions qui permettent à Amande de survivre à son deuil ne sont pas d’une originalité immensément folles ; mais l’écriture est tellement maîtrisée et belle que peut importe le sujet, on est captivé (en cela, l’auteure me fait penser (sur un genre bien différent) à Diana Gabaldon qui arrive de la même manière à capter notre attention, même dans les passages d’Outlander où il ne se passe quasiment rien ^^). Et surtout, elle a une écriture très visuelle, très cinématographique ; mais qui fait aussi appel à nos souvenirs, ramenant à la pointe de sa plume de petits détails anodins mais qui font les souvenirs heureux ; et ça, c’est très fort !

Bref, même si l’histoire est peut-être un peu plus convenue que pour Tout le Bleu du ciel ; j’ai adoré ce roman que j’ai dévoré en 3 jours (en me retenant !) et je vous le conseille vraiment vivement !

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire

Je suis une Viking

Andrew David Macdonald

Zelda a 21 ans, elle est une fan absolue des Viking (elle apprend même l’ancien norrois), mais elle n’est pas une fille comme les autres. Sa mère buvait lorsqu’elle était enceinte, et Zelda souffre de retard mental. Leur père disparu et leur mère décédée, c’est Gert, son grand-frère, qui s’occupe d’elle. Mais Zelda est bien décidée à faire comme les vikings, à écrire sa propre légende !

Entre le titre et la couverture, j’avais déjà très envie de lire ce roman, et je ne regrette pas ! C’est frais, lumineux et même si certains passages sont durs, si l’histoire de ces deux jeunes adultes est pleine de coups du sort, on espère que leur courage finira par vaincre !

Zelda est une jeune fille attachante. Malgré son retard mentale, elle a une capacité à apprendre et à devenir autonome ; même si le second degré reste quelque chose d’assez énigmatique pour elle. Elle a une forte conscience de qui elle est, mais veut toujours aller de l’avance et que les autres en fassent autant (comme avec son petit ami, dont on comprend assez vite qu’il n’aura jamais les mêmes capacités et l’indépendance qu’elle). Son grand frère (vu par ses yeux) est tout d’abord un héros, mais elle s’aperçoit vite que lui aussi à des failles et qu’il n’a pas encore non plus écrit sa légende.

Même si j’ai regretté que par moment, on ait vraiment pitié de l’héroïne, l’écriture est très juste, il y a beaucoup de tact et des choses gênantes sont écrites de façon simples et dénuées des préjugés qu’on peut avoir nous (comme sa vie sexuelle débutante).

Les personnages sont vraiment tous attachants, que se soit Zelda et Gert, mais aussi Kalash, l’ex de Gert, le psy qui la suit ou la bibliothécaire un peu revêche qui va finalement ma prendre sous son aile.

C’est donc un très joli roman, à la fois sur la tolérance, mais aussi sur le dépassement de soi, un exemple inspirant pour tous !

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Fermer les yeux

Antoine Renand

Attention Spoilers

En 2005, dans un petit village d’Ardèche, la petite Justine, 7 ans, disparaît. Elle est retrouvée peu de temps après, morte après avoir été violée et horriblement torturée. Près d’elle, un homme qui vit à l’écart du village. Même s’il clame son innocence, il finit par craquer et part en prison.

15 ans plus tard, le policier chargé de l’enquête à l’époque, désormais à la retraite (et sobre !) entend parler d’une affaire similaire, une fille retrouvée morte et ayant subit les mêmes sévices. Un innocent est-il donc en prison depuis tout ce temps ?

Après l’Empathie, j’avais très envie de lire ce second roman. Comme le précédent, il se lit d’ailleurs vraiment tout seul et s’il y a un peu moins de scènes choquantes, il y en a quand même, je préfère prévenir !

Ce deuxième livre m’est apparu comme un peu plus classique sur certains points. Tout d’abord, l’ex-flic à la retraite qui rouvre une enquête, c’est du déjà vu. Le fait qu’il ait été alcoolique (et qu’il ne le soit plus) est un peu original, mais on reste dans les clichés. Nathan l’expert en tueur en série semble très inspiré de Stéphane Bourgoin (qu’il mentionne d’ailleurs à la fin) et l’avocate, bien qu’attachante, n’a pas vraiment un gros background, par rapport aux personnages très forts de l’Empathie.

L’intrigue en revanche est vraiment bien menée on a envie de savoir si le tueur va se faire attrapé et si l’homme envoyé en prison sera enfin innocenté. En revanche, la seconde partie parallèle, avec le tueur qui essaye d’assassiner le flic, est résolu avec peut-être certes un retournement de situation, mais un peu trop de rapidité.

Donc j’ai bien aimé cette lecture, certaines scènes sont très marquantes et ça se lit tout seul, mais je l’ai trouvé un peu plus convenu que le 1er roman qui était pour moi un coup de maître ! ça ne m’empêchera pas de lire un troisième lorsqu’il sortira !

Publié dans Lecture, Policier/Thriller | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Les os des filles

Line Papin

L’auteure/narratrice raconte la vie de sa grand-mère et de ses trois filles (dont la mère de l’auteure) au Vietnam, jusqu’à son histoire à elle, déracinée de sa terre natale et ses difficultés à se faire sa propre identité.

J’avais énormément entendu parlé de ce livre lorsqu’il était sorti en grand format, je voulais donc absolument le lire. Et vu qu’il est court, ça a été vite fait. Pourtant, autant le dire tout de suite, je ne comprends pas l’engouement autour de ce livre. Tout d’abord ce n’est pas un roman. En soit, pourquoi pas, mais pourquoi alors nous l’avoir présenté ainsi ? Ensuite, j’ai trouvé que l’écriture, qu’on peut trouver moderne, poétique et tout ce qu’on veut, manquait cruellement d’émotions. La vie de la grand-mère de Line, de sa mère et de ses tantes, aurait pu être passionnante, mais ça reste froid, distancié également par le fait que la plupart n’est pas de prénom (les filles sont justes H, la première H, la deuxième H, etc).

Quant à l’histoire de Line, si elle est en soit touchante, un déracinement, une crise d’identité et l’anorexie ; j’ai déjà lu des romans où ces thèmes étaient mieux exploités, plus touchants, plus marquants ?. Là, je n’ai vraiment rien ressenti, à part l’impression de voir l’autobiographie d’une jeune fille qui a certes souffert, mais qui n’a peut-être pas assez de recul pour en parler.

C’est vraiment dommage, après, je sais que certains ont adoré, mais personnellement, je n’ai vraiment pas accroché !

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Les Disparus de Pukatapu

Patrice Guirao

Lilith et Maema se sont portées volontaires pour écrire un article sur les effets du réchauffement climatique dans un des atolls, coupé complètement du reste de la civilisation. Dans celui-ci, peu d’habitants, mais beaucoup de secrets ! et Lilith trouve une main coupée au bord de l’eau, main qui disparaît mystérieusement dès qu’elle en parle !

Même s’il n’y a nul besoin d’avoir lu le 1er livre pour comprendre cette intrigue, c’est malgré tout plus sympa pour comprendre les deux héroïnes. Leur background est d’ailleurs assez peu exploité et fouillé dans ce tome, c’est assez dommage.

Néanmoins, le roman est agréable à lire. Il nous fait à la fois vivre sur une île paradisiaque (ou presque) et aborder des sujets graves comme l’écologie, entre autre. L’intrigue est assez prenante et rythmée.

Mais, et il y a de gros « mais » dans ce roman… en effet, pour moi il n’est « pas assez » beaucoup de choses. On est sur une île, mais je n’ai pas eu l’impression d’être en immersion et de visualiser les choses. On a des personnages intéressants, mais pas assez travaillés à mon goût. L’intrigue est sympa, mais finalement un peu cousue de fil blanc, on voit venir les choses de très loin, sans doute à cause du trop grand nombre d’indices dû aux différents personnages.

Du coup, même si ça se lit bien, je n’ai pas été happée par ma lecture, il n’y avait pas un suspens tel que j’ai absolument envie de le retrouver tous les soirs, c’est un peu dommage !

Publié dans Lecture, Policier/Thriller | Tagué , , , , , , , , , , | 3 commentaires

Eau : un élément vital, un trésor menacé

Jean-Marie Vigoureux

Merci à Babelio et aux éditions Quanto pour m’avoir permis de lire ce livre.

Avec Eau, je sors de ma zone de confort pour lire ce qui n’est à la fois pas un roman, mais en plus ce qui s’est avéré être un livre très technique !

Si le dernier petit quart parle en effet des soucis écologiques, la plus grande partie du livre est un peu de la physique-chimie, vulgarisée, certes, mais dense.

J’ai trouvé très intéressante la première partie du livre sur la création du monde et la manière dont on peut voir que la vie sur Terre ne s’est finalement pas jouée à grand-chose !

La deuxième partie a été plus compliquée pour moi et si j’ai tout lu, j’avoue que je n’en aurais certainement pas retenu beaucoup !

Et La dernière est vraiment intéressante, même si un peu écrasée par tout le reste !

En tout cas, un livre intéressant, écrit de façon simple avec des exemples concrets, à lire si le sujet vous intéresse/interroge !

Publié dans Babelio, Lecture, Livres d'étude | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le cercle du dragon-thé

Katie O’Neill

Greta, une petite apprentie forgeronne, découvre un petit dragon apeuré agressé par une meute de chien. Elle le sauve et va le rendre à ses propriétaires, un vieux monsieur qui vend du thé. Elle apprend alors qu’elle a sauvé un dragon-thé, une créature très rare qui produit, justement, du thé.

J’ai flashé sur cette petite BD jeunesse en la voyant, d’autan plus en la feuilletant et en voyant les jolies illustrations, les dragons-thé adorables et la petite créature perchée sur l’épaule de sa maîtresse.

L’intrigue est simple et jolie, elle met en place beaucoup de choses et notamment les personnages (plus que les dragons-thé eux-mêmes), mais ceux-ci sont justement très intéressants : la mère de Greta qui fait un travail « d’homme », un couple homosexuel, le handicap, etc, plein de sujets forts traités avec beaucoup de justesse et un grand naturel !

Même si ce 1er tome n’est qu’une bouchée apéritive, c’est une très belle bouchée, et on hâte de voir la suite !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , | 4 commentaires

Outlander 4 : Les tambours de l’Automne

Diana Gabaldon

Claire et Jamie sont arrivés dans le Nouveau Monde. Connaissant le mal de mer de Jamie et le fait que s’il remet le pied au Royaume-Unis, il sera jeté en prison, voir pire, ils décident de s’installer, gardant Petit Yann avec eux.

C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je continue mon voyage audio avec Outlander. Grâce à la plume de Diana Gabaldon, jamais on ne s’ennuie, il y a toujours de l’aventure, de l’humour, des situations cocasses ou prenantes ! Même si parfois l’intrigue n’avance pas vraiment, les détails du quotidien vu par Claire sont toujours excellents, et ça m’arrive régulièrement de rire toute seule !

Ce tome marque un vrai tournant, puisqu’encore plus que dans le précédent, il y a maintenant 4 narrateurs bien présents, avec Brianna et Roger. L’intrigue est d’ailleurs aussi plus fournie de leur côté, avec plus de tragédie et de suspens, les faisant devenir un peu plus les héros de ce tome que Jamie et Claire.

Bref, point besoin d’épiloguer plus longtemps, j’ai adoré, je passe toujours un super moment, et le fait de l’écouter en audio, superbement lu par Marie Bouvier, me donne l’impression de voir la série se dérouler dans ma tête et me met toujours (ou presque) de bonne humeur, surtout quand je cours !

Publié dans Fantasy/SF, Histoire/Romans Historiques, Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les Recettes de la vie

Jacky Durand

Le père du narrateur, Julien, cuisinier depuis toujours, est aux portes de la mort. Son fils, qu’il a élevé dans sa cuisine mais dont il a toujours refusé qu’il fasse également ce métier ingrat, aimerait retrouver le carnet de recettes rédigés par sa mère partie depuis longtemps, pour garder la seule trace écrite qui existe des recettes de son père.

Lorsqu’il était sorti en grand format (sous le titre : le Cahier de recettes), j’avais beaucoup entendu parler de ce roman et j’avais donc bien envie de le lire. L’histoire est jolie et bien menée, histoire à la fois de transmission, mais aussi de l’amour d’un père qui souhaite que son fils ait une meilleure vie.

Pourtant, je n’ai pas eu d’étincelles en le lisant. Tout d’abord pour un livre qui parle autant de cuisine, je n’ai pas vraiment eu l’eau à la bouche, c’était peut-être trop factuel et ne jouait pas assez sur les odeurs ou les goûts.

D’autre part, l’histoire n’est pas vraiment gaie, et elle manquait justement de légèreté, de moments de bonheur, qui sont (pour les rares présents) étouffés par la relation père-enfant, mère-enfant et femme-mari. Et c’est un peu dommage, ça m’a empêché d’en faire un roman inoubliable, alors que tout le matériel était là.

Publié dans Histoires de vie, Lecture | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire