Le Piège de glace

Les Royaumes de feu, tome 7

T. Tui Sutherland

Depuis qu’il est petit, Winter a toujours déçu sa famille, les féroces Ailes de Glace. Mais lorsque son frère se fait enlever et qu’il est laissé en vie pour l’annoncer à sa famille, il touche le fond. Quelques années passent, après les derniers événements à la Montagne de Jade, il a de nouveau la chance de sauver son frère qu’il croyait mort. Mais heureusement pour lui, son équipaile, Lune Claire, Kinkajou et Qibli sont prêts à l’aider, d’autant plus qu’une prophétie annonce la fin prochaine du monde.

Si j’ai eu un peu du mal à me souvenir où on s’était arrêté dans l’histoire et de me resouvenir à quels clans appartenaient chacun de nos dragonnets, je suis replongée dans l’histoire avec la même réjouissance que pour les autres tomes ! Comme je me doutais, on continue à suivre l’histoire d’un point de vue différent à chaque fois, et j’ai beaucoup aimé explorer les pensées d’un Aile de glace, on en apprend un peu plus sur leur clan. Le gros twist est bien amené, je me suis totalement laissée prendre et la fin du roman promet une très bonne suite, dont on sent que les grandes lignes se dessinent déjà.

J’apprécie donc énormément que la série garde sa qualité même si on est dans un deuxième cycle, et j’espère que cela continuera ainsi, parce que ces petits romans sont comme de jolis bonbons colorés à savourer avec plaisir !

Publicités
Publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

L’Esclave Islandaise

tome 2

Steinunn Johannesdottir

Second tome tant attendu de l’Escalve Islandaise ! A ne pas lire si vous n’avez pas lu le 1er tome.

Guðríður a donc été libérée, mais avec ses compagnons, un long voyage commence pour rejoindre l’Islande. La traversée en bateau de la Méditerranée jusqu’à Marseille, puis la France parcourue à pieds jusqu’à Bordeaux, pour ensuite reprendre des bateaux jusqu’à Amsterdam, Copenhague, etc.

Ce second tome commence peut-être de façon un peu plus lente que le 1er. Cette fois pas d’enlèvement ni de drame pour lancer l’intrigue, simplement les rescapés qui essayent de se reconstruire, mais aussi de garder leurs espoirs et leur motivation afin de rejoindre leur lointain pays. Mais la route est longue, semée d’embûche, les doutes surviennent aussi, est-ce qu’après 9 ans d’absence leur famille est toujours vivante ? leurs maris ou femmes ont-il reconstruit leur vie avec quelqu’un d’autres ? Est-ce utile de rester fidèle à quelqu’un qui a peut-être refait sa vie ou qui est peut-être mort ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre.

L’histoire est donc un peu moins dans l’action dans ce second tome, mais il aborde des sujets intéressants et il se lit très rapidement, on ne s’ennuie à aucun moment ! J’ai particulièrement aimé le soucis du détail historique, suppléé par une bibliographie de plusieurs pages et une post-face qui retrace le travail de plusieurs années de l’auteur (où on se rend compte aussi que le livre a été publié en 2001 en islande !). Les personnages et notamment Guðríður sont attachants et très humains. Bref, une vraie bonne lecture que je ne regrette pas du tout d’avoir faite !

Et vous, êtes-vous tentés ? avez-vous lu le 1er tome ?

Publié dans Histoire/Romans Historiques, Lecture, Nouveautés, rentrée littéraire 2017 | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Underground Railroad

Colson Whitehead

Cora a seize ans et est esclave dans une plantation en Géorgie. Sa mère l’a abandonnée lorsqu’elle n’avait que 10 ans, et reste une des rares esclaves jamais retrouvée par les chasseurs de primes. Mais lorsque Caesar arrive dans la plantation et propose à Cora de s’enfuir avec lui, tout va changer.

A travers tout le pays, Cora va fuir au-devant du féroce chasseur d’esclave, aidée par certains réseaux, utilisant plusieurs fois l' »underground railroad » ce chemin de fer souterrain et clandestin qui permettait aux esclaves de traverser les états.

Ce roman qui a déjà eu le prix Pullizer est porté par un souffle qui nous entraîne tout au long de l’histoire. En effet, l’auteur fait là un tour de force en nous proposant de suivre une esclave qui va traverser l’Histoire. Ici le chemin de fer souterrain prend vraiment un sens littéral, puisqu’à priori c’était essentiellement des passages en charriots, mais ici l’auteur parle de véritables gares souterraines, réseaux et locomotives, dont on ne sait pas grand chose, puisque pour la sécurité de tous, chaque passeur en savait le moins possible.

J’ai bien aimé le fait d’être dans la tête de Cora, mais d’avoir également des aperçus de l’histoire et des ressentis des personnages qu’elle croise. Le roman est assez cruel, mais reste réaliste, il apporte vraiment quelque chose à sa lecture, témoignage romancé, mais fidèle de cette époque.

Un roman à mettre dans toutes les mains !

Publié dans Histoire/Romans Historiques, Lecture | Tagué , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Mélusine

Clarke

25 tomes, série en cours

Mélusine fait également partie des BDs que je lisais lorsque j’étais enfant. Même si j’ai arrêté de suivre la collection (les BDs ça se lit trop vite), j’ai toujours bien aimé et c’est agréable à lire.

J’ai lu ceux des 25 tomes que je ne connaissais pas (ça en faisait un petit paquet !).

Pour ceux qui ne la connaisse pas, Mélusine est une jeune sorcière de 119 ans, robe et chapeau vert, chevelure rousse. Elle travaille comme femme de ménage dans un château à moitié en ruine. Sa patronne est un fantôme exigeant, son patron un vampire et leur serviteur une créature de Frankenstein. La journée, elle suit ses cours à l’école de magie avec sa meilleure amie Cancrelune, malheureusement pas très douée. Elle a régulièrement la visite de sa tante Azraël et de sa cousine Mélisande, qui est, elle, une fée, pas non plus très intellectuelle.

Dans les 1ers tomes, ce sont souvent des histoires sur une page, avec une histoire plus longue à la fin; mais au fil du temps, l’auteur a mis en scène des intrigues plus longues, toujours avec beaucoup d’humour.

Tous les tomes ne se valent pas forcément, mais il y en a de très bons, et on passe un agréable moment.

Une super histoire à lire au coin du feu pendant l’automne avec des plus jeunes (ou pas, on assume !)

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , | 9 commentaires

Mon Autopsie

Jean-Louis Fournier

Fournier s’imagine mort. Ayant donné son corps à la science, il attend d’être disséquer. Mais autant que son corps qui ne ressent plus rien, c’est sa vie, son être qu’il dissèque sur la table.

Petit livre vite lu, au chapitre court, l’auteur revient sur des moments de sa vie, heureux ou non, avec humour et légèreté. L’âme réfléchit au passé tandis qu’Egoïne (surnom donné à l’étudiante en médecine, dont le nom signifie en fait une « scie à main en acier garnie de dents triangulaires affûtées » ) découpe le corps, l’étudie, le détache de tout; mais vit également sa vie de jeune femme.

Peut-être ne suis-je pas très réceptive à son humour, j’ai passé un bon moment en lisant ce livre pendant ma pause, mais sans plus non plus, ce n’est pas un livre qui restera en mémoire ! Vous l’avez lu ? vous avez aimé ?

Publié dans Histoires de vie, Lecture, Nouveautés, rentrée littéraire 2017 | Tagué , , , , , , , | 6 commentaires

Les Fantômes du vieux pays

Nathan Hill

Aux USA, le gouverneur Parker, pressenti pour les présidentielles, est agressé par une femme qui lui jette une poignée de gravier dessus. Samuel, prof d’anglais, accaparé à la fois par son jeu vidéo préféré et par les déboires qu’il a avec une élève qui a triché n’en entend parler que plus tard. Contacté par son éditeur, celui-ci lui propose d’écrire la biographie de celle qu’on appelle Calamity Packer, et qui s’avère être la mère qui l’a abandonné lorsqu’il avait 10 ans.

Un premier et énorme roman de plus de 700 pages. Très américain, il ne plaira pas à tout le monde, mais j’ai passé un bon moment avec. La construction narrative nous fait passer d’un personnage à un autre, d’un période à une autre, mais avec à chaque fois plusieurs chapitres qui nous permettent de nous attacher aux personnages et de ne pas se sentir perdu. Les sujets abordés sont très nombreux (relation mère-enfant, traditions, guerre, monde de l’édition, jeux vidéos, amour de jeunesse, etc), on sent que c’est un peu un premier roman dans lequel l’auteur a voulu transmettre beaucoup de choses, mais cet éclectisme permet également de ne pas se lasser. Qu’il s’agisse de l’enfance de Samuel, ou de son présent; de l’histoire de sa mère ou de celle de Pwnage un geek qui passe sa vie sur son jeu vidéo, les portraits sont divers et assez réalistes.

Alors, c’est sûr que ça fait un bon gros morceau, j’ai d’ailleurs mis pas mal de temps à le finir, mais ça a été une lecture agréable, un peu comme une série américaine ! A découvrir !

Vous êtes prêts pour le grand saut ?

Publié dans Histoires de vie, Lecture, Nouveautés, rentrée littéraire 2017 | Tagué , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

La Vengeance du pardon

EE Schmitt

Dans ce nouveau roman, l’auteur propose 4 nouvelles. L’histoire de deux jumelles, d’un richissime banquier qui a eu un enfant avec une simple d’esprit, une femme qui rend visite en prison au meurtrier de sa fille, et un vieil homme allemand qui découvre Saint-Exupéry grâce à une petite fille.

Les quatre histoires sont très différentes, pourtant, elles abordent des thèmes commun. La vengeance et le pardon, ainsi que le dit le titre, mais aussi l’amour, la jalousie, les remords…

La première histoire sur les jumelles, est je crois la plus longue. J’ai particulièrement aimé l’endroit où elle se déroulait, parce que pour une fois, en lisant un roman, je visualisais les lieux, ça se passait à la fois où je travaille et pas loin d’où j’habite, c’était plutôt amusant. La fin me semblait un peu attendue, mais ça restait sympa.

Les autres histoires sont un peu plus originales. Ce qui m’a plût dans ce livre et ce qui peut en rebuter d’autres, c’est que les histoires sont assez cruelles, mais réalistes. Parfois, c’est bien de montrer les tréfonds les moins glorieux de l’âme humaine.

J’ai donc passé un bon moment, ce n’est peut-être pas le meilleur de Schmitt, mais il reste agréable à lire !

Publié dans Histoires de vie, Lecture, Nouveautés, rentrée littéraire 2017 | Tagué , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

La Nuit des béguines

Aline Kiner

1310, à Paris. Les béguines vivent sous la protection du roi, communauté de femmes, souvent veuves, qui se retirent de l’emprise des hommes pour vivre dans la foi, qui travaillent, et parfois espèrent se remarier. Mais cette communauté parisienne vacille lorsqu’une jeune femme, Maheut la Rousse, se réfugie chez elle. Recherchée, la jeune femme les met en danger dans une époque où le béguinage commence à être mal vu. A l’époque de Marguerite Porete, ces femmes qui se gèrent en autonomie font peur.

Ce roman se place avant et au tout début des Rois Maudits de Druon. On sait donc que le pays va plonger dans le chaos, les templiers sont arrêtés, Marguerite Porete jugée. C’est dans ce contexte de grande instabilité qu’on découvre le béguinage et les femmes qui y sont. La plupart sont veuves et veulent simplement travailler et partager leur vie avec la communauté. Guérisseuse, institutrice, drapière, les métiers sont nombreux et divers autant que ces femmes. Parmi elle, Ysabel qui s’occupe des malades, Ade, une jolie veuve qui ne sait pas si elle veut se remarier ou partir au couvent, et Maheut, mariée de force, qui s’est enfuie de chez elle.

J’ai bien accroché durent toute la première partie du roman, un peu moins la seconde. J’ai trouvé que le texte faisait parfois un peu fouillis, avec des répétitions et des éléments pas assez clairs dans le temps pour en faire la chronologie. J’ai bien apprécié de découvrir cette communauté et la vie à cette époque, l’histoire en elle-même était moins intéressante et prenante que le vantait la 4ème de couv’.

Une lecture un peu en demie-teinte, qui reste agréable, mais qui m’a laissé un peu sur ma faim !

Publié dans Histoire/Romans Historiques, Lecture, Nouveautés, rentrée littéraire 2017 | Tagué , , , , , , , , , , | 4 commentaires

Sur les terres d’Horus

Isabelle Dethan

8 tomes, saga terminée

J’avais lu au collège les 2ers tomes de cette série, mais j’avais abandonné à cause de la mort d’un des personnages que je préférais. J’ai finalement eu envie de m’y replonger.

L’histoire se déroule dans l’Égypte Antique, au temps de Ramsès II. Alors qu’il y a des pillages de tombes et de sombres mystères, son fils, Khaemouaset, et sa secrétaire, Meresankh, enquêtent.

En règle générale, les tomes vont 2 par 2, proposant une enquête à chaque fois. Comme à l’époque du collège, j’ai été séduite par le contexte proposé (l’Égypte antique, avec pas mal d’informations et de références historiques assez précises), mais surtout par le pinceau d’Isabelle Dethan. Les couleurs sont lumineuses, les traits doux, on se retrouve plongé dans une Égypte antique colorée, vive, et pas du tout kitsch.

Si les enquêtes ne sont peut-être pas les plus originales qu’il soit, il y a une cohérence à la fois à l’intérieur du même intrigue que dans la saga en générale.

Si vous avez envie de retourner au soleil, c’est l’idéal !

Publié dans Bandes Dessinées, Lecture | Tagué , , , , , , , , , | 5 commentaires

Un Nouveau Harry Potter : en Danois

Nouveau venu dans ma collection, Harry Potter og de Vises Sten

donc, un petit HP danois, ramené pour mon amie partie à Copenhague !

Encore un grand merci !

Regardez cette superbe couverture :

ça ressort moins bien à l’écran, mais l’écriture et tous les petits éclairs sont en dorés; et les tranches des pages sont noirs ! Une couverture que je n’avais jamais repérée ailleurs et que j’adore !

Publié dans Collection Harry Potter, Lecture | Tagué , , , , | 3 commentaires